Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques films & courts-metrages

Film "Patients" de Grand Corps Malade et Mehdi Idir DVD Gaumont 2016/2017

Publié le par Annie et Kristel

L'aventure "Patients" a débuté avec le témoignage de Grand Corps Malade alias Fabien Marsaud, dans le livre éponyme relatant sa difficile rééducation dans un centre spécialisé après un accident survenu à l'âge de 20 ans dans une piscine. Une autobiographie bouleversante, criante de vérité, tendresse, et d'ironie sur son quotidien ainsi que sur celui des autres patients (jeux de mots avec la patience et le lien médical) qui deviendront des amis, et sur le personnel hospitalier parfois maladroit dans sa volonté de neutralité presque comique, en dépit du contexte.

Le film co-réalisé par Grand Corps Malade et son ami Mehdi Idir reprend le même thème de façon relativement proche. Un peu risqué mais au final une excellente adaptation qui nous permet de comprendre comment Grand Corps Malade en est arrivé là, grâce à sa volonté de s'en sortir et de remarcher, même si la médecine lui avait prédit, heureusement à tort, qu'il resterait dans un fauteuil roulant à vie. C'est presque étrange de réaliser que cet accident lui a permis de prendre le chemin de la musique et de l'écriture, lui qui voulait devenir professeur de sport.

Un récit touchant, poignant grâce à cette solidarité entre compagnons d'infortune, une renaissance après de terribles souffrances dans la chair comme dans l'âme, lorsque des gestes simples de l'existence deviennent une épreuve. Bien sûr, adapter un témoignage aussi fort en émotions n'est pas facile à évoquer sous forme de long-métrage et ne peut être à 100% identique. Mais malgré notre petite préférence pour le livre qui développe davantage le ressenti de Grand Corps Malade, ce film est une véritable réussite, porté par tous les acteurs, notamment Pablo Pauly dans le rôle principal, celui de Ben, l'alter-ego de Grand Corps Malade, ainsi qu'une interprétation inattendue et décalée de l'humoriste Alban Ivanov (vu dernièrement dans le clip "Chocolat" de Lartiste) en infirmier passant son temps à s'adresser aux patients à la troisième personne.

"Patients", l'histoire véridique de Grand Corps Malade, que nous vous invitons à découvrir aussi bien en livre qu'en film...

Livre "Patients" publié à l'origine chez Don Quichotte en 2012 puis chez Points (Poche) en 2014

Film "Patients" de Grand Corps Malade et Mehdi Idir DVD Gaumont 2016/2017

Voir les commentaires

Film "La La Land" de Damien Chazelle DVD M6 Vidéo 2016/2017

Publié le par Annie et Kristel

Quand l'amour mène la danse...

Comme beaucoup d'entre vous, nous étions impatientes de découvrir "La La Land", le film événement multi-récompensé, hommage aux comédies musicales qui ont marqué de leur empreinte l'âge d'or d'Hollywood. Un pari risqué mais gagnant pour un style toujours apprécié.

L'histoire débute par un embouteillage, à Los Angeles, qui permet de faire connaissance avec Mia (Emma Stone) et Sebastian (Ryan Gosling). Ce sera le début d'un chassé-croisé amoureux entre eux, de rendez-vous manqués. Une belle histoire d'amour malgré des divergences au niveau de leurs affinités musicales et professionnelles. A priori, tout opposait Sebastian, un pianiste de jazz rêvant d'ouvrir son propre club pour enfin jouer la musique qui le fait vraiment vibrer, et Mia, barista, qui se bat pour percer en tant qu'actrice, courant les castings se terminant toujours par des échecs. Et pourtant, le destin va les réunir, nous faisant par la même occasion découvrir de formidables chansons et chorégraphies maîtrisées à la perfection par les deux interprètes principaux, rompus à cet exercice depuis longtemps. Hélas, ils s'éloigneront l'un de l'autre au fur et à mesure que leurs carrières respectives décolleront.

Des décors et costumes soignés, une bande-son qui ravira tous les amateurs de jazz, de véritables atouts pour cet excellent film de Damien Chazelle (déjà réalisateur du remarqué "Whiplash" avec J.K.Simmons de la sulfureuse série "Oz" qu'il retrouve ici), inspiré par les parcours d'Emma Stone et Ryan Gosling, "Les parapluies de Cherbourg" du regretté Jacques Demy ainsi que les nombreux films du duo Fred Astaire/Ginger Rogers. A noter aussi les présences de Finn Wittrock ("American Horror Story", série dont nous vous parlerons bientôt), et surtout le musicien R'N'B John Legend, un des producteurs de "La La Land", dans un rôle à contre-courant de son registre habituel, à savoir celui d'un musicien de jazz qui se lance dans la pop.

"La La Land", un film élégant, raffiné, renouant avec les grandes productions hollywoodiennes d'autrefois, nous permettant de nous immerger avec plaisir dans un autre monde, mené par la magistrale interprétation des acteurs, le duo star en tête, avec pour seul bémol une fin ponctuée de vies rêvées et de faux flash-backs, que nous aurions aimée différente.

Film "La La Land" de Damien Chazelle DVD M6 Vidéo 2016/2017

Voir les commentaires

Film "Ghost in the shell" de Rupert Sanders DVD Paramount 2017

Publié le par Annie et Kristel

Pas facile d'adapter une nouvelle fois le manga culte "Ghost In The Shell" (qui date de plus de 30 ans) de Masamune Shirow. Un sacré défi amplement relevé par le réalisateur Rupert Sanders.

L'histoire est fidèle au roman graphique, à savoir celle de Motoko Kusanagi, alias le Major, qui fait partie de la section 9, une police spéciale qui lutte contre la cybercriminalité dans un futur lointain où les manipulations génétiques et les cyborgs font désormais partie du quotidien. Brillamment interprétée par Scarlett Johansson aux faux airs de "Lucy" signé Luc Besson, dotée d'un corps aux capacités cybernétiques exceptionnelles et avec lequel elle doit composer, alternant périodes de doute et détermination sans faille, elle va se retrouver confrontée à un mystérieux ennemi, qui va l'obliger à faire face à son passé et son ancienne vie.

Bien entourée d'autres personnages, dont ceux incarnés par les grands Takeshi Kitano, Juliette Binoche et Michael Pitt (loin de la série "Boardwalk Empire"), le Major peine à trouver sa place en étant à moitié humaine. D'ailleurs, le titre "Ghost In The Shell" prend tout son sens quand on en connaît la signification : "fantôme dans la coquille", le fantôme étant l'esprit de la personne et la coquille l'enveloppe corporelle, ce qui résume bien la dualité dans laquelle se trouve le Major.

Atouts indéniables de ce long-métrage pourtant injustement boudé lors de sa sortie en salles, des scènes d'action parfaitement orchestrées, un univers visuel délirant, innovant, très proche du manga d'origine, de nombreux et époustouflants effets spéciaux ainsi que des moments d'émotion comme les retrouvailles du Major avec sa véritable mère... et son chat.

Petite précision : "Ghost In The Shell" ayant pour héroïne une jeune femme pas comme les autres, l'ensemble pourrait paraître un peu froid. Mais il n'en est heureusement rien, le Major possédant la capacité de laisser parler son côté humain lorsque cela est nécessaire.

Un bon divertissement à voir pour (re)découvrir le monde de "Ghost in the shell", finalement pas si éloigné du nôtre.

Film "Ghost in the shell" de Rupert Sanders DVD Paramount 2017

Voir les commentaires

Film "Big Eyes" de Tim Burton DVD StudioCanal 2014/2015

Publié le par Annie et Kristel

L'histoire vraie de la plus grande arnaque de l'histoire de l'art...

"Big Eyes" est un film du talentueux réalisateur Tim Burton au style inimitable que nous apprécions depuis longtemps, retraçant le récit d'une imposture autour de la genèse de tableaux au charme étrange et dérangeant représentant des enfants mélancoliques aux yeux surdimensionnés.

L'histoire: à la fin des années 50 en Californie, Margaret (Amy Adams) épouse le peintre Walter Keane (Christoph Waltz) à la hâte pour conserver la garde de sa fille Jane, née d'un premier mariage. Convaincu du talent artistique de sa femme qui peint également, Walter s'emploie à faire connaître les œuvres de cette dernière à travers toute la ville. Or, la série de toiles de Margaret aux visages d'enfants dont la particularité est d'avoir des yeux immenses, les fameux "Big Eyes", ne séduit pas d'emblée les marchands d'arts.

Cependant, par un concours de circonstances, ses tableaux obtiennent un peu de publicité dans un journal local. Aux premiers signes de succès, Walter s'empresse d'assumer la paternité des toiles de Margaret. Il connaît ainsi un succès phénoménal et révolutionne l'art sans l'ombre d'un remords, profitant aussi du fait que les possibilités professionnelles des femmes sont plutôt réduites à cette époque. Croyant pouvoir vivre de son art, Margaret, sous l'emprise de Walter, accepte d'être la complice de ce mensonge.

"Big Eyes" est un excellent film dont le sujet tenait particulièrement à coeur Tim Burton, bien que ne s'inscrivant pas dans la lignée de ses autres créations, celle-ci étant plus conventionnelle, au rythme moins enlevé. Pour le réalisateur, rendre hommage à Margaret Keane, qui lui a inspiré son univers si particulier, était une façon de légitimer cette grande peintre, pionnière et novatrice. Comment une artiste avec un tel talent, à l'origine de tous ces tableaux, dont même Andy Warhol était tombé sous le charme, a pu accepter que son mari, Walter, usurpe sa place au point d'en devenir son esclave ? Par amour dans une société pas si lointaine où la femme avait encore peu de droits.

"Big Eyes" bénéficie également d'un casting quatre étoiles : Amy Adams, littéralement habitée par le rôle de Margaret, a été récompensée du Golden globe de la meilleure actrice pour cette interprétation. Face à elle, Christoph Waltz, décidément très à l'aise dans les rôles de méchants, incarne son mari Walter, sans oublier Danny Huston, Krysten Ritter, Jason Schwartzman et l'impérial Terence Stamp.

A noter que deux chansons inédites de Lana Del Rey émaillent le long-métrage, avec son style rétro et atypique qui convient parfaitement à l'ambiance de "Big Eyes".

Un film sensible et émouvant, une véritable réussite...

Film "Big Eyes" de Tim Burton DVD StudioCanal 2014/2015

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4