Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #chroniques livres, bd & mangas tag

Livre "Ensemble, on aboie en silence" de Gringe Editions Harper Collins (Traversée)/Wagram Livres 2020

Publié le par Annie et Kristel

La schizophrénie est une maladie complexe, sournoise, qui apparaît en général à l'adolescence, alors que l'on découvre la vie et ses mystères. Avec ce récit, Gringe est redevenu Guillaume, le grand frère de Thibault, afin de nous faire partager son expérience à ses côtés.

Présentation : Deux frères. L'un, candide, l'autre, rageur. Leurs parents ont mis au monde la parfaite antithèse. Quand Thibault fonce, Guillaume calcule. Si Thibault tombe, Guillaume dissimule. Prise de risque contre principe de précaution. L'amour du risque face à l'art de ne jamais perdre. En 2001, Thibault est diagnostiqué schizophrène. A cela, un grand frère ne peut rien. Sa bascule, il fallait la raconter. Et aussi la culpabilité, les traitements, la honte, les visions, l'amour, les voyages, les rires, la musique et l'espoir. Alors, Thibault a accepté de livrer ses folles histoires. Et ses voix se sont unies à celle de son frère. Contre une maladie qui renferme tous les maux, les clichés, les fardeaux, ils ont livré bataille. A partir d'une tragédie universelle, ils ont composé un livre où douleur et mélancolie côtoient la plus vibrante tendresse.

Comme vous le savez déjà, Gringe est, tout comme son ami Orelsan, un artiste complet, rappeur, acteur, dont nous vous parlons régulièrement sur le blog. Avec ce premier livre très personnel et autobiographique, il cède sa place à Guillaume Tranchant (son véritable patronyme) et ajoute une corde à son arc, finalement dans la continuité de sa carrière. Ici, nous découvrons le grand frère de Thibault avec qui il a co-écrit l'ouvrage, à quatre mains et deux cœurs, afin de mieux comprendre la schizophrénie. "Ensemble, on aboie en silence", titre soufflé par Thibault, nous a particulièrement touché et ému, d'abord par sa sincérité, la justesse de ses propos, "une déclaration d'amour fraternel", dixit l'auteure Delphine de Vigan à l'occasion de la rentrée littéraire 2020, mais également parce que nous connaissons malheureusement trop bien ce fléau que représente la schizophrénie, un membre de notre famille en étant atteint. Comment ne pas se retrouver dans ce parcours chaotique, ce puzzle aux pièces manquantes et sans cesse changeantes, la peur de voir une personne que l'on aime se métamorphoser et devenir quelqu'un d'autre, incontrôlable, jusqu'à dévoiler son côté sombre, au risque de la perdre ? L'impuissance, la culpabilité de ne pouvoir l'aider davantage. Gringe restitue parfaitement ce ressenti, complété par les écrits de Thibault, poète dans l'âme, qui parvient à conserver cette sensibilité artistique même en période de crise, entre onirisme et fantasmagorie. Passionnés par les voyages, Guillaume et Thibault arrivent à partager des instants de complicité, de petits bonheurs volés, l'émerveillement de découvrir la beauté de la nature ainsi que de lointaines contrées au gré des photographies de Thibault (l'une de ses autres passions) publiées dans le livre, que nous découvrons au fil des pages agrémentées de paroles de chansons inspiratrices.

La pathologie de son frère a toujours été présente dans l'œuvre de Gringe, tout comme ses problèmes familiaux, la séparation de ses parents, la naissance de son demi-frère Nour, son mal-être, notamment dans son superbe album solo "Enfant Lune" (déjà chroniqué sur notre blog) et ses chansons"Scanner" en duo avec Léa Castel ou encore "Pièces Détachées." Une plume poétique, parfois violente, cynique, mais toujours authentique, lucide, et dans le cas du livre, tout en pudeur et retenue. Avec "Ensemble, on aboie en silence", Gringe évoque également à demi-mot sa célébrité, dévoilant par la même occasion sa passion pour le septième art et l'importance d'être acteur, son besoin d'auto-destruction, de liberté sans contrainte, sa crainte de l'engagement pour ne pas briser le fragile équilibre mental de son frère et ainsi ne pas profiter d'une réussite dont il ne se sent pas digne, se punir. Comme il le dit lui-même : "Embrasser ma noirceur, pour que ma lumière ne puisse lui faire de l'ombre. (...) Le grand frère malade de son frère malade. Voilà ce que je suis devenu."

En accompagnement musical du livre, Gringe nous propose l'émouvante chanson "On aboie en silence" directement inspirée par l'ouvrage. Un tourbillon d'émotions dont vous pourrez retrouver le très beau clip anime (lyrics) et évolutif à la fin de cette chronique.

"Ensemble, on aboie en silence", un véritable plaidoyer et un message de tolérance, d'espoir pour tous les malades atteints de schizophrénie et leurs proches, afin de se sentir compris, unis, moins seuls, grâce à l'amour et la foi en l'autre.

Livre "Ensemble, on aboie en silence" de Gringe Editions Harper Collins (Traversée)/Wagram Livres 2020 

Voir les commentaires

Livre "Les Embrasés" de Sandra Mézière Amazon 2020

Publié le par Annie et Kristel

L'embrasement des sentiments...

Le feu, l'un des quatre éléments de la vie, est le fil conducteur des "Embrasés", dont nous allons vous parler aujourd'hui, nouveau roman de Sandra Mézière, auteure et chroniqueuse cinéma, qui a déjà fait l'objet de précédents articles sur notre blog pour ses ouvrages "L' Amor dans l'âme" et "Les Illusions parallèles".

L'histoire : Comment Hestia, la rêveuse épouse du taciturne Antoine avec lequel la jeune femme a toujours mené une existence si tranquille en province, se retrouve-t-elle ainsi sur une île des Cyclades entre l'amour et la mort ? 2 ans plus tard. Comme chaque année, c'est le même rituel. Pour l'anniversaire du père d'Antoine, Edouard, ses invités doivent se prêter à un jeu singulier. Ainsi exige-t-il de chacun de ses convives de raconter une histoire extraordinaire à l'issue de laquelle les autres invités doivent deviner si elle est réelle ou inventée. Hestia, par la sienne, va les emmener en Grèce et leur révéler une troublante version de la disparition de son mari Antoine, censé être mort sur une île grecque dans l'incendie qui la ravagea cet été-là. C'est effectivement dans une île des Cyclades qu'Hestia et Antoine avaient été invités par Jacques, vieil ami d'Edouard, qui y possédait un hôtel enchanteur où il vivait avec son fils, le mystérieux et magnétique Orion. Dans cette atmosphère envoûtante, avec le vent déchaîné, la chaleur ardente, la nature ainsi que les cœurs vont s'embraser, faisant ressurgir les blessures du passé. Ont-ils dîné avec une insoupçonnable criminelle ou une incomparable menteuse ? Qu'est-ce qui aurait bien pu conduire la jeune femme dans cette maison honnie et à révéler ce secret deux ans après le drame ?

Bien plus qu'un roman, c'est une véritable invitation au voyage que Sandra Mézière nous offre grâce aux "Embrasés". Qui n'a jamais rêvé de s'installer en Grèce avec ses maisons blanches et bleues, son soleil éclatant, le plaisir de déguster sa cuisine traditionnelle, ses danses envoûtantes, son histoire prenant racine dans la richesse de sa mythologie ? L'enfance, les rêves brisés, la routine du quotidien, les secrets, l'amertume, mais aussi la passion, cette étincelle ou plutôt ce feu aussi fascinant que dangereux qui peut tout faire basculer, remettre en question des choix que l'on croyait évidents, l'amour aussi ardent que les flammes, sont des sujets également présents dans ce livre. Sandra Mézière, à travers ses mots, sensibles, émouvants, et avec un sens maîtrisé du suspense, nous conte les destins croisés de personnages fragilisés par leur passé, leurs familles dysfonctionnelles, la peur de l'abandon, se frayant un chemin vers l'âge adulte tout en espérant davantage. Comme le dit si bien l'auteure, c'est un embrasement qui va les réunir.

Avec "Les Embrasés", laissez-vous surprendre, loin de vos certitudes...

Pour info, ce livre participe au concours "Les Plumes Francophones 2020" ouvert jusqu'au 31 août.

Livre "Les Embrasés" de Sandra Mézière Amazon 2020

Voir les commentaires

BD "Capitaine Albator Mémoires de l'Arcadia" Tome 1 de Jérôme Alquié Editions Kana 2019

Publié le par Annie et Kristel

Le pirate de l'espace est de retour en BD...

L'histoire : dans cette aventure inédite du capitaine Albator, une équipe de scientifiques a découvert un mausolée de redoutables Sylvidres et des informations où il est question de manipulations génétiques et d'un pouvoir destructeur terrifiant, qui serait capable de les rendre immortelles ou au contraire de provoquer leur destruction. La grande vague de froid frappant la planète bleue pourrait bien être liée à l'une de ces Sylvidres mutantes. Le capitaine Albator et son équipage parviendront-ils à élucider ce mystère et sauver la terre de ce nouveau péril ?

Albator... Que de tendres souvenirs pour nombre d'entre nous, au même titre que Goldorak, Ulysse 31, Les chevaliers du zodiaque avec le fameux Saint Seiya, etc. Autant d'influences d'enfance pour Jérôme Alquié qui, avec sa passion des mangas animés, a découvert en autodidacte sa vocation de dessinateur. Effectivement, entre deux diffusions, il faisait revivre ses héros préférés qui lui manquaient, avec un trait de crayon devenu au fil des ans de plus en plus précis. C'est donc tout naturellement que Jérôme Alquié, devenu adulte, a décidé de revisiter à sa façon l'histoire du capitaine Albator, un autre manga très populaire dans l'hexagone, ayant nourri son imaginaire de jeune fan.

Intitulée "Capitaine Albator, Mémoires de l'Arcadia Tome 1 : Les doigts glacés de l'oubli", cette relecture mi-bande dessinée, mi-manga, reste proche de la version originale signée Leiji Matsumoto, le créateur, tout en parvenant à s'en démarquer, même si l'hommage et le respect de cette dernière restent très présents. Elle devait normalement être déclinée en trois tomes (que nous souhaitions initialement chroniquer dans leur intégralité), les deux précédents étant déjà sortis, mais la parution du dernier ayant été repoussée à la rentrée 2020 (si tout va bien), c'est pour cette raison que nous avons tardé à vous parler de ce coup de coeur BD. Mais entre retard et Coronavirus, restait l'envie intacte de partager notre enthousiasme avec vous. Nous avons donc choisi de vous présenter le premier tome afin de vous faire (re)plonger dans cet univers si particulier. Albator est un personnage que nous aimons particulièrement, rebelle, mystérieux, insondable, séduisant, voire carrément Bi-Shonen (beau gosse version manga), avec une intrigue SF sous forme de plaidoyer en faveur de la protection environnementale, la tolérance, magnifiée par les superbes dessins de Jérôme Alquié, qui a eu l'aval de son mentor Leiji Matsumoto dans ce projet. Un ouvrage splendide sur tous les plans : qualité du papier, choix des couleurs, visuels élaborés, les graphismes étant cependant légèrement différents et arrondis par rapport à ceux des Japonais, conseil prodigué par le maître Leiji Matsumoto. Chaque page tournée est un émerveillement pour les yeux. 

A noter que Jérôme Alquié a eu le plaisir et l'honneur de rencontrer Leiji Matsumoto lors de la célèbre Japan Expo. Un rêve d'enfant devenu réalité (voir photo ci-dessus des éditions Kana)

Pour tous les nostalgiques des années Club Do mais aussi les néophytes, n'hésitez pas à embarquer à bord de l'Arcadia, le vaisseau du capitaine Albator, le pirate de l'espace...

BD "Capitaine Albator, Mémoires de l'Arcadia" Tome 1 de Jérôme Alquié d'après l'œuvre de Leiji Matsumoto Editions Kana 2019 

Voir les commentaires

Livre "Five Feet Apart" de Rachael Lippincott avec Mikki Daughtry et Tobias Iaconis Albin Michel 2018/2019

Publié le par Annie et Kristel

Peut-on vraiment aimer quelqu'un sans jamais l'approcher ?

Cela faisait plusieurs mois que nous souhaitions chroniquer le livre "Five Feet Apart" qui parle de la mucoviscidose, une maladie grave touchant les plus jeunes. Mais le Covid-19 est arrivé, et nous avons préféré reporter notre article en raison du contexte ainsi que de la ressemblance entre les précautions prises dans le roman et nos gestes barrières actuels. Cependant, "Five Feet Apart" est avant tout un formidable message d'espoir et d'amour pour tous qu'il aurait été dommage de ne pas partager.

L'histoire : depuis son plus jeune âge, Stella a l'habitude de tout contrôler. En particulier à l'hôpital où ses poumons défaillants l'envoient régulièrement. Traitement, régime, suivi médical, rien n'échappe à son organisation. Tout l'inverse de Will qui n'attend qu'une chose : avoir dix-huit ans, quitter cet établissement et enfin vivre libre. Ils n'ont rien en commun en dehors de leur maladie, celle-là même qui leur impose une distance de deux mètres à tout instant.

"Five Feet Apart" est en réalité la novellisation du film "A deux mètres de toi" avec Cole Sprouse ("Riverdale"), un style littéraire davantage répandu aux USA qu'en France. Cette jolie histoire d'amour entre Stella et Will, deux adolescents atteints de la mucoviscidose, aurait pu être triste, déprimante, mais leur force de caractère et leur détermination l'emportent, comme leur maturité, leur combat au quotidien pour rester en vie. Nos découvrons les contraintes qu'impose la mucoviscidose, que même la greffe de poumons ne peut vraiment sauver, si ce n'est pour gagner quelques années, une victoire certes petite mais non négligeable. La maladie ne les empêche pas d'avoir des projets, des rêves artistiques, tout en étant créatifs et ultra-connectés, à l'image de Stella et ses vidéos sur YouTube. L'amour ainsi que l'humour sont bien présents malgré la perte d'êtres chers. Mais leur attirance mutuelle et leur complicité sont entravées par un autre problème : Will, en plus de la mucoviscidose, a contracté le B. cepacia, une bactérie qui met fin à tout espoir de guérison, donc de greffe, et de rapprochement avec les autres malades, y compris Stella. En effet, il doit respecter une distance d'au moins deux mètres, tout contact étant interdit, même un simple baiser. Pas évident de laisser s'épanouir leur amour naissant en étant armés de masques et de gants. Voilà leur existence au jour le jour. Un effet miroir troublant avec nos mesures de prévention contre le Coronavirus, un ennemi invisible mais néanmoins présent, qui touche de façon presque similaire le système respiratoire, comme les malades de la mucoviscidose auxquels nous pensons.

Un livre qui incite à la réflexion, sensible, émouvant, intelligent, réaliste, alternant avec talent les points de vue de Stella et Will, nos deux héros, pour une belle leçon de courage...

Livre "Five Feet Apart" de Rachael Lippincott avec Mikki Daughtry et Tobias Iaconis Albin Michel 2018/2019

Voir les commentaires

Livre "Mon voisin invisible" de Shealynn Royan Amazon 2017

Publié le par Annie et Kristel

La véritable beauté ne se voit qu'avec le cœur...

Afin d'échapper un peu à ce climat anxiogène, nous nous sommes plongées dans la lecture de "Mon voisin invisible" de Shealynn Royan, remède idéal contre la morosité ambiante.

L'histoire racontée par Roxane : je m'appelle Roxane, j'ai 26 ans, 2 meilleures amies, 1 chat et... 1 voisin invisible. Je sais, ce n'est pas banal. Jusqu'à présent, je dois vous avouer que ça m'était égal de n'avoir jamais vu l'homme qui vit de l'autre côté de mon palier. Mais depuis ma rupture et cette soirée où Léa, Manon et moi avons parié sur le mystère que représente mon voisin, je me pose de plus en plus de questions à son sujet. Pourquoi ne l'ai-je encore jamais croisé ? Est-il comme je me l'imagine ?

Présenté comme une comédie romantique, "Mon voisin invisible" en a tous les ingrédients mais recèle bien des surprises. En effet, Shealynn Royan, auteure indépendante aux univers aussi riches que variés, a su éviter les clichés inhérents à certaines romances en nous proposant de suivre Roxane, une héroïne attachante, sensible, à l'écoute des autres et notamment de ses deux exubérantes amies Léa et Manon, sans oublier Grisouille, son adorable chat gris, comme vous l'aurez deviné. Malgré des relations familiales tendues, en particulier avec sa mère, Roxane a réussi à acquérir son indépendance grâce à son emploi dans une agence de voyages et à trouver un certain équilibre dans un quotidien bien ordonné, tout en rêvant d'un tour du monde à deux. Mais sa récente rupture avec son petit ami lui fait prendre conscience que pour trouver l'amour, le physique est secondaire et qu'il faut plutôt apprendre à se connaître et à s'accepter mutuellement, parfois avant même de se voir. Bientôt, avec Léa et Manon, la question autour de l'identité de son mystérieux voisin (un secret bien gardé jusqu'au dénouement), qui avait commencé comme une simple plaisanterie, va tourner à l'obsession. Seuls indices : son patronyme et son paillasson représentant une tête de chat. Un chassé-croisé va alors s'instaurer dans les rues de Rennes, alliant réseaux sociaux, SMS, musique, bonne humeur, humour mais aussi gravité sans jamais tomber dans la facilité ni dans le schéma du prince et de la bergère ou de façon plus actuelle, de la star qui craque pour son assistante.

Un roman Feel Good qui donne du rose à l'âme, la couleur préférée de Roxane, une jeune femme résolument bien ancrée dans l'air du temps...

Livre "Mon voisin invisible" de Shealynn Royan Amazon 2017

Voir les commentaires

Livre "La folle vie de Lili" de Liliane Rovere Editions Robert Laffont 2019

Publié le par Annie et Kristel

"Dix pour cent", vous connaissez ? L'excellente série imaginée par Dominique Besnehard, lui-même ancien agent de stars, narrant le quotidien inspiré de son expérience d'une agence artistique d'acteurs, dont fait partie Arlette et son chien Jean Gabin. Mais qui se cache derrière ce personnage truculent au franc-parler typiquement parisien ? Réponse: Liliane Rovere, qui se livre entièrement dans son autobiographie "La folle vie de Lili" parue aux Editions Robert Laffont.

Présentation : née à Paris en 1933, Liliane Rovere a connu une vie digne d'un roman. Son enfance sous l'occupation, le viol qu'elle a subi, sa passion du théâtre et surtout du jazz, son idylle passionnée avec le grand musicien Chet Baker, son mariage mouvementé avec Bibi, le bonheur d'être maman avec sa fille Tina. Une actrice discrète et prolifique à la carrière bien remplie, comptant à son actif plus de 50 films, sans oublier des rôles à la télévision et sur les planches.

L'autobiographie n'est pas un exercice facile, parfois racoleuse ou bien trop éloignée de la réalité. Heureusement, ce n'est pas toujours le cas. Pour en avoir lu beaucoup, nous pouvons aisément vous confirmer que "La folle vie de Lili" fait exception à la règle. Liliane Rovere est une femme au caractère bien trempé. Son écriture l'est tout autant, franche, directe, spontanée, tout en gardant une part de pudeur et d'innocence, comme cette petite fille qu'elle était et qui a su affronter les épreuves, les décennies avec aisance, persévérance, courage. Son amour absolu pour le jazz, ses rencontres avec des noms illustres de cette mouvance musicale dont Chet Baker qui comptera beaucoup pour elle et ses connaissances en la matière forcent l'admiration, mais pourraient en revanche rebuter les néophytes tant la liste est longue. Pour notre part, nous trouvons cela remarquable d'être animée d'une telle flamme. Le théâtre, dont Liliane parle avec fougue, fait également partie de son univers, tout comme l'écriture de pièces dans un style plutôt avant-gardiste, indépendant, qui lui ont valu quelques déceptions mais paradoxalement un succès d'estime. Le cinéma lui a aussi ouvert ses portes. En dépit de violences conjugales dont elle a finalement su se défaire après des années d'emprise, Liliane a eu la joie d'accueillir le soleil de sa vie, la petite Tina. Toujours prête à accepter un rôle, sa ténacité lui a permis de connaître enfin le succès qu'elle mérite grâce à la série "Dix pour cent". Un succès tardif, certes, mais qui lui vaut désormais de nombreuses propositions parmi lesquelles (on ne rit pas-Liliane sait faire preuve d'autodérision) "La minute vieille" sur Arte, la pastille humoristique de Fabrice Maruca, et "Family business", l'une des nouvelles séries de Netflix avec Gérard Darmon et Jonathan Cohen, où elle campe une dealeuse de cannabis.

Alors, plongez sans hésiter dans la vie de la pétillante et généreuse Lili, qui vous entraînera dans un tourbillon d'émotions.

Livre "La folle vie de Lili" de Liliane Rovere Editions Robert Laffont 2019

Voir les commentaires

Livre "Mes 7 ex: Juliette" de S.N. Lemoing Litl'Book Editions 2019

Publié le par Annie et Kristel

Sous le charme...

L'histoire : Juliette n'a pas de chance en amour. Elle voit le temps passer et s'inquiète pour son avenir sentimental. Quand son tour viendra-t-il ? Pourquoi ne trouve-t-elle pas la bonne personne aussi facilement et rapidement que d'autres ? Elle a pourtant tout pour elle : jolie, gentille, fiable, travailleuse. Mais il semblerait que cela ne suffise pas. Un soir, en discutant avec ses deux meilleures amies, Charlène et Sophie, celles-ci lui proposent une idée folle, loin de tout ce qu'elle aurait pu imaginer jusque là: et si elle recontactait ses sept ex afin de comprendre ce qui n'a pas fonctionné avec eux ? Qui sait si l'alchimie ne pourrait pas opérer une seconde fois ? Ces retrouvailles vont s'avérer beaucoup plus compliquées que prévu, entre déceptions, fausses promesses et trahisons...

Bruno, le premier de la liste, incapable d'éprouver des sentiments. Thomas, le musicien, avec qui Juliette aurait pu vivre une belle histoire si il n'était pas aussi indécis. Carl qui semble hermétique à tout rapprochement. Maxence et ses (trop) nombreux atouts physiques. Guillaume le pervers narcissique, qui cache aisément son côté sombre. Patrick, gentil mais... Et Achille, le rendez-vous manqué. Qui de ces sept "prétendants" parviendra à (re)conquérir le cœur de Juliette ? Sept Roméo ? Non, pas vraiment. Juste des hommes avec leurs qualités et leurs défauts, comme tout être humain, mais avec un réel manque de communication et une certaine peur de l'engagement.

Sept histoires aux contextes bien différents, c'est ce que propose ce roman au sujet assez sérieux, finalement. La quête de l'amour est plus que jamais d'actualité et s'avère difficile, en dépit des nouvelles technologies, des sites de rencontres et des réseaux sociaux évoqués dans "Mes 7 ex", pourtant censés tous nous rapprocher. Il n'en est rien, ou si peu. Aucun mal à s'identifier à Juliette, une jeune femme dynamique, sympathique, pas frivole (pour une fois, cela fait du bien !), qui veut, comme nous tous, simplement aimer et être aimée. Mais contrairement à ce que les médias veulent nous faire croire, ce n'est pas toujours aussi simple, au risque de se sentir à part, pas dans la norme, de culpabiliser inutilement alors qu'il faut seulement être patient et persévérant. 

Un message d'espoir que souhaite nous faire passer la prolifique auteure S.N. Lemoing et qui y parvient aisément de façon touchante, avec des moments cocasses pour dédramatiser des situations réalistes et délicates. Un véritable coup de cœur...

Merci à S.N. Lemoing pour sa confiance.

Livre "Mes 7 ex: Juliette" de S.N. Lemoing Litl'Book Editions 2019

Voir les commentaires

Livre "Cœur de cristal" de Frédéric Lenoir Éditions Robert Laffont 2014

Publié le par Annie et Kristel

Il était une fois...

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre "La consolation de l'ange", retour sur un autre ouvrage de Frédéric Lenoir "Cœur de cristal", que nous avons beaucoup apprécié lors de sa première parution en 2014.

L'histoire : dans un lointain royaume, un jeune prince est victime d'un terrible sort. Son cœur, enveloppé d'une gangue de cristal, ne peut aimer. Seul un feu d'amour brûlant permettrait de le libérer en faisant fondre ce qui l'emprisonne. Alors qu'il est en âge de se marier, et malgré de nombreux efforts, aucune femme ne lui inspire ce sentiment. C'est ainsi qu'il décide de partir sur les routes du monde à la recherche de celle qui le délivrerait de ce maléfice. Semé de bien des obstacles, sa quête le pousse à méditer sur le sens de la vie mais aussi à découvrir le redoutable secret qui pèse sur sa naissance.

Bien plus qu'un livre, "Cœur de cristal" est un véritable petit bijou agrémenté de délicates illustrations signées Alexis Chabert. Au premier abord, l'histoire de ce jeune homme dont le cœur est prisonnier d'une gangue de cristal, le rendant incapable d'aimer et de ressentir des sentiments forts pour d'autres personnes, peut surprendre. Mais en réalité, il s'agit là d'un conte philosophique profond et attachant, incluant pléthore de métaphores, incitant à la réflexion, pour le héros comme pour les lecteurs.

L'écrivain et philosophe Frédéric Lenoir se pose avec "Cœur de cristal" en conteur des temps modernes, se penchant sur le cœur des hommes, centre de toutes nos émotions, positives ou négatives. Auteur prolifique, il a su nous captiver et nous faire comprendre qu'il faut aller au delà des apparences. Pas toujours facile d'appliquer ce précepte à une époque où tout n'est qu'illusion. Ce périple va faire prendre conscience au prince que malgré les différences, l'essentiel réside dans le partage, l'amitié, la solidarité, l'amour, en somme toute forme d'attachement qui font le bonheur, la richesse de l'existence. En effet, que serait une vie seul, sans amour ? Nous comprenons sans difficulté le désarroi du héros à la recherche de celle qui fera enfin vibrer son cœur, et qui n'est peut-être pas si loin. Mention spéciale à l'irrésistible ami du prince, le scarabée amoureux et bavard.

Un conte initiatique au thème universel pour petits et grands...

Livre "Cœur de cristal" de Frédéric Lenoir Éditions Robert Laffont 2014 

Également disponible en livre de poche chez Pocket 

Voir les commentaires

Livre "Toi & Moi à cet instant précis" de Gabriel Simon Éditions Addictives (Luv)

Publié le par Annie et Kristel

Elle vit en 2015, lui en 1963. Et si remonter le temps était possible ?

 L'histoire : lorsqu'Emily croise la route de Max, c'est le coup de foudre. Tous les deux travaillent dans la publicité sur Madison Avenue aux USA, aussi passionnés l'un que l'autre par leur métier. Emily est brillante et pétillante, Max est beau à tomber et croque la vie à pleines dents. C'est une évidence, ils sont faits l'un pour l'autre. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963...

Comment Emily est-elle parvenue à voyager dans le passé ? Peut-elle avouer la vérité à Max sans qu'il ne doute de sa raison ? Ne risque-t-elle pas de le perdre ? Prise par le tourbillon effervescent du New York des années 1960 et animée d'une folle passion pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais ce songe pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne traverse pas le temps sans conséquences. Les deux amoureux peuvent-ils avoir un avenir commun en vivant à 52 ans l'un de l'autre ?

"Toi & Moi à cet instant précis" est un ouvrage qui sait habilement doser romance et fantastique, raison pour laquelle nous avons eu un véritable coup de cœur pour ce récit passionnant où deux âmes sœurs tentent de défier le temps afin de se retrouver et s'aimer librement. A la fois romantique, (très) empreinte de sensualité et fantastique, "Toi & Moi à cet instant précis" nous replonge avec minutie dans l'Amérique de 1963, à travers le regard émerveillé et interrogateur d'Emily dont Max est le guide ainsi que l'amour de sa vie. 

En outre, le roman rappelle la mini-série "11.22.63", que nous avions chroniqué sur notre blog, elle-même tirée de l'œuvre éponyme du Maître Stephen King, par le choix similaire du pays et de l'époque (respectivement les États-Unis et les Sixties, en particulier l'année 1963, qui a notamment vu disparaître tragiquement le président J.F.Kennedy), sans oublier la ressemblance physique un brin perturbante de Max avec James Franco, acteur/réalisateur totalement impliqué de "11.22.63".

L'auteur de "Toi & Moi à cet instant précis", Gabriel Simon, issu de l'auto-édition, nous livre ici un savant mélange de love story et de fantastique, également ode à cette magnifique ville qu'est New York alias La Grosse Pomme. Son imagination fertile nous a séduites grâce à sa plume alliant gravité, légèreté et humour, l'originalité du véhicule temporel utilisé par les protagonistes, que nous vous laissons le plaisir de découvrir, tout comme les nombreux rebondissements qui nous ont tenu en haleine jusqu'à la dernière page. 

Ce roman ravira tous les nostalgiques d'une époque colorée, dansante, où tout semblait possible...

Livre "Toi & Moi à cet instant précis" de Gabriel Simon Éditions Addictives (Luv)

Voir les commentaires

BD "Demain j'arrête" de Gilles Legardinier par Laëtitia Aynié et Véronique Grisseaux chez Michel Lafon 2019

Publié le par Annie et Kristel

Non, non, vous ne rêvez pas. Il s'agit bien de l'adaptation en bande dessinée par Laëtitia Aynié et Véronique Grisseaux de l'excellent roman "Demain j'arrête", qui a révélé en 2011 au grand public l'écrivain aux multiples casquettes Gilles Legardinier. Un projet auquel nous ne nous attendions pas.

Pour ceux qui, comme nous, ont lu et apprécié le livre, comme pour ceux qui ne le connaissent pas encore, vous aimerez vous (re)plonger dans les aventures improbables de Julie, célibataire en quête du grand amour, prête à tout pour rencontrer son nouveau voisin répondant au nom farfelu de Ricardo Patatras. De quiproquos en situations rocambolesques, entre bonne humeur et mélancolie, Julie est toujours là pour apporter son aide à ceux qui en ont besoin, tout en s'interrogeant sur son avenir et ses choix.

Quelle bonne idée d'avoir pensé à retranscrire ce roman Feel Good en BD. Force est de constater qu'il s'agit d'une véritable réussite. D'abord par un format plus proche d'un livre illustré que d'un album, des dessins soignés, un texte et une intrigue respectant l'œuvre d'origine, et ce malgré les contraintes imposées par ce support, grâce à l'expérience et au savoir-faire de Laëtitia Aynié et Véronique Grisseaux, qui ont su y apporter leur touche personnelle.

Gilles Legardinier, qu'on ne présente plus, s'est démarqué avec "Demain j'arrête" par sa capacité à se glisser avec aisance dans l'esprit féminin. Après ce best-seller, l'auteur a publié pendant un temps, et pour le plus grand bonheur des lecteurs, d'autres romans dont la particularité était d'y faire apparaître comme emblème un chat différent sur chaque couverture, avant de se diversifier dans ses œuvres littéraires.

Laëtitia Aynié, qui a illustré la version de "Demain j'arrête", a été révélée par sa série "Le journal d'Aurélie Laflamme".

Véronique Grisseaux, qui s'est chargée de l'adaptation scénaristique, a participé pendant 7 ans à l'écriture de la célèbre sitcom "Un gars, une fille" avec Jean Dujardin et Alexandra Lamy, et s'est également occupée, toujours en bande dessinée, des "Gens heureux lisent et boivent du café", d'après le roman d'Agnès Martin-Lugand, ex-auteure auto-éditée publiée à ses débuts chez Amazon, et côté jeunesse, des 6 tomes reprenant l'histoire des "Filles au chocolat" de Cathy Cassidy. 

N'hésitez pas à offrir ou à vous offrir ce petit bijou, rayon de soleil livresque.

Bande dessinée "Demain j'arrête" de Gilles Legardinier par Laëtitia Aynié et Véronique Grisseaux Éditions Michel Lafon 2019

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>