Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre "Cinq minutes: et si elles faisaient la différence?" de Pascale Marie Quiviger 2018

Publié le par Annie et Kristel

Merci à Pascale Marie Quiviger pour le SP...

Cinq minutes, et si elles faisaient la différence ? 

C'est la question que se pose l'auteure Pascale Marie Quiviger, dont nous connaissons et apprécions les autres œuvres, en particulier "La Malédiction Cathare", qui a remporté le 1er prix du roman de Flayosc. Le thème choisi pour ce recueil de nouvelles, toutes aussi différentes que complémentaires, est relatif à ces fameuses, décisives, déterminantes cinq minutes, au temps, un fil rouge autour de nos choix, nos interrogations, nos priorités. Les points de vue sont aussi bien féminins que masculins, la tristesse et la joie se côtoient, et nous reconnaissons le style de l'auteure, lucide, sincère, réaliste. Des instants de vie qui nous permettent de réfléchir et de comprendre ce que nous sommes et ce que nous souhaitons être. L'implacable sablier du temps, que l'on retrouve sur la couverture de l'ouvrage, est également présent dans chaque situation : lors de rencontres avec un sans-abri, un mariage vu à travers les yeux des deux futurs époux, une situation professionnelle tendue, une relation père-fils, un match de football, et tant d'autres sujets.

Difficile de choisir notre nouvelle préférée, chacune faisant partie intégrante d'un puzzle, le puzzle de l'existence, la nôtre, la vôtre. Ce recueil émouvant, bouleversant, parlera à tous. N'hésitez pas à le découvrir grâce au lien suivant :

https://www.amazon.fr/CINQ-MINUTES-elles-faisaient-différence/dp/198097666X

Livre "Cinq minutes : et si elles faisaient la différence ?" de Pascale Marie Quiviger 2018

Voir les commentaires

Clip hommage à Avicii "SOS" Feat Aloe Blacc 2019

Publié le par Annie et Kristel

Aujourd'hui, nous avons voulu rendre hommage au DJ Avicii, disparu le 20 avril 2018, soit un an jour pour jour. Parti trop tôt, trop vite, dépassé par un succès qu'il ne maîtrisait plus et une pression qui était devenue insupportable.

Son fidèle public ne l'a pas oublié. Preuve en est avec le single clippé "SOS" Feat Aloe Blacc, déjà présent sur le son "Wake me up". Vous trouverez le lien vers cette vidéo à la fin de la chronique. Le clip, disponible depuis le 10 avril sur la chaîne YouTube d'Avicii, très émouvant, met en avant de nombreux témoignages de fans du monde entier, dont la vie s'est embellie grâce à la musique de ce talentueux artiste.

"SOS" est un véritable cri du cœur, un appel à l'aide, sur un rythme paradoxalement joyeux, magnifiquement interprété par Aloe Blacc. "Peux-tu m'entendre ? Aide-moi..." Des paroles qui résonnent comme un douloureux écho sur le mal-être qui rongeait Avicii et contre lequel il a tenté de lutter jusqu'à la fin.

Le musicien a laissé de nombreuses chansons presque terminées ainsi que des notes. "SOS" est le 1er extrait d'un album posthume d'Avicii, intitulé sobrement "Tim", qui sortira le 6 juin prochain, et dont les bénéfices des ventes seront intégralement reversés à la Tim Bergling Foundation (qui porte son véritable patronyme), fondation créée en sa mémoire afin de lutter contre les troubles mentaux.

Une personnalité fragile, attachante, qui manque cruellement à la sphère musicale...

 

Voir les commentaires

Clip "No New Friends" de LSD (Labrinth, Sia et Diplo) 2019

Publié le par Annie et Kristel

Enfin, l'album tant attendu de LSD au titre éponyme, prévu pour septembre dernier, est finalement sorti le 12 avril 2019. Le trio emmené par les auteurs-compositeurs-interprètes Labrinth et Sia ainsi que le DJ-producteur Diplo, leader du groupe Major Lazer, nous propose, après "Audio", le tube planétaire "Thunderclouds", choisi pour la campagne de publicité du Samsung Galaxy Note 9 (tous deux chroniqués sur notre blog), un nouvel extrait de cet opus comportant 10 titres, dans un style à la fois moderne et délicieusement rétro.

Il s'agit de "No New Friends" avec un clip magique, coloré, dans la lignée de "Thunderclouds". Un voyage qui n'est pas sans évoquer les univers du "Magicien d'Oz", "Alice au pays des merveilles" aux côtés de l'égérie de Sia, la danseuse Maddie Ziegler, déjà présente dans ses clips les plus emblématiques.

Un enchantement visuel et musical que nous vous laissons le plaisir de découvrir...

Voir les commentaires

Nouvel album de Gauvain Sers "Les oubliés" Mercury/Universal Fontana 2019

Publié le par Annie et Kristel

Merci à Bellevue et à Mercury/Universal pour leur confiance...

Gauvain Sers est un musicien que nous apprécions pour son naturel, sa facilité à évoquer en chansons des sujets engagés teintés de nostalgie et de tendresse. Un regard lucide, malicieux, pertinent sur notre société. Son 1er album "Pourvu", (chroniqué sur notre blog tout comme l'un de ses singles "Dans la bagnole de mon père"), était une belle découverte. D'ailleurs, l'opus a été certifié disque de platine, couronné par une tournée triomphale qui a confirmé sa place auprès du public. C'est donc avec plaisir que nous nous sommes replongées dans l'univers de Gauvain Sers avec "Les oubliés", son très attendu 2ème album.

Le 1er extrait, le single éponyme (dont vous pourrez retrouver le clip à la fin de cette chronique), revient sur son combat pour empêcher la fermeture de l'école de Ponthoile, faisant écho à une série de 4 vidéos sur sa chaîne Youtube. Le 2ème titre "Que restera-t-il de nous ?", BO du dernier roman de Michel Bussi "J'ai dû rêver trop fort", nous a permis de nous familiariser avec la couleur musicale de ce disque.

Difficile pour nous de décrire chacun des 14 titres des "Oubliés" tant ils sont différents mais aussi complémentaires. Contrairement à "Pourvu", davantage dans la retenue tout en restant personnel, Gauvain Sers se livre ici avec plus d'aisance sur son intimité avec l'audacieux "Ton jean bleu", tout en métaphores sur le désir amoureux, "La langue de Prévert" où l'on devine le vécu du musicien et son amour pour l'écriture qui a bouleversé sa vie et son avenir tout tracé. "Excuse-moi mon amour" se veut aussi, à une période où ce sujet est brûlant d'actualité, comme un plaidoyer réussi pour le respect des femmes. "L'étudiante" est une évocation délicate de la prostitution estudiantine. "Au pays des lumières" revient sur le problème des migrants et leur légitimité au sein de notre pays qui est aussi celui des droits de l'homme. L'amitié n'est pas en reste avec "L'épaule d'un copain" ou "Changement de programme", ainsi que la nostalgie et les souvenirs à travers "Tu sais mon grand", "Petite piaule", "La boîte à chaussures" et "Le tiroir". Enfin, "Y'a pas de retraite pour les artistes", un émouvant duo avec Anne Sylvestre, une grande dame de la chanson française, s'avère être une réflexion sur les aléas de la vie d'artiste, plus fragile qu'on ne le pense.

Musicalement, "Les oubliés" a bénéficié des collaborations de Yarol Poupaud, (dont l'album "Yarol" vient de sortir), ex-membre du groupe FFF, frère de Melvil, ayant travaillé avec Johnny Hallyday depuis 2012 et Dominique Blanc-Francard qui n'est pas que le père de Sinclair. Ils apportent de nouvelles sonorités grâce à leur expérience et leur talent.

A noter, le livret comportant toutes les paroles des chansons (détail important pour nous, comme vous le savez), des remerciements originaux et surtout un amusant texte d'introduction où Gauvain Sers explique les difficultés et les attentes suscitées par un 2ème opus.

Mission accomplie avec "Les oubliés" qui lui permet de réussir avec brio la délicate épreuve du 2ème album.

Nouvel album de Gauvain Sers "Les oubliés" 14 titres Mercury/Universal Fontana 2019

Nouvel album de Gauvain Sers "Les oubliés" Mercury/Universal Fontana 2019
Nouvel album de Gauvain Sers "Les oubliés" Mercury/Universal Fontana 2019

Voir les commentaires

Film "Le jour où je l'ai rencontrée" de Gavin Wiesen DVD 20TH Century Fox 2011/2012

Publié le par Annie et Kristel

Le week-end approchant à grands pas, nous avons eu envie de vous faire découvrir le premier film de Gavin Wiesen, "Le jour où je l'ai rencontrée". Bien qu'il date déjà de 2011, ce long-métrage sélectionné au festival de Sundance reste intemporel par son côté intimiste, non commercial et sa fraîcheur.

L'histoire : George (Freddie Highmore), un lycéen intelligent mais introverti, passionné par les arts plastiques, sa façon d'exprimer ses sentiments, manque de motivation pour continuer ses études, compromettant ainsi son avenir. En effet, l'université risque de lui fermer ses portes. Mais le destin va mettre sur son chemin deux personnes qui vont bouleverser son existence. La toute première, Sally (Emma Roberts) une jeune fille pleine de vie étudiant dans le même lycée que George, cache sa mélancolie derrière sa popularité et son statut de reine de beauté. Tout le contraire de notre héros. Et pourtant, l'amour va les réunir. Dustin, un artiste peintre, va de son côté encourager George dans la voie du dessin. L'heure est aux choix. Quand l'amour vient frapper à votre porte, faut-il tout sacrifier pour lui ou à l'opposé trouver un compromis ?

S'inscrivant dans la lignée des films indépendants américains, "Le jour où je l'ai rencontrée" évoque de façon crédible les tourments de l'adolescence, le premier amour, les difficultés à devenir adulte avec ses bons et ses mauvais côtés, en prenant des décisions parfois douloureuses.

A fleur de peau dans le rôle du tourmenté George, Freddie Highmore a fait du chemin depuis "Charlie et la chocolaterie" et "Arthur et les Minimoys". Il s'est brillamment illustré dans la série "Bates Motel" en interprétant l'inquiétant Norman Bates. On peut actuellement le retrouver dans une autre série, "The Good doctor" de David Shore, créateur de "House" (toutes deux diffusées en France sur TF1) dans le rôle de Shaun Murphy, un médecin atteint d'autisme, qui rencontre des difficultés pour s'intégrer. Face à lui, Emma Roberts, qui apporte son côté pétillant et sa détermination à Sally, a réussi à prouver qu'elle était bien plus que la fille d'Eric et la nièce de Julia, grâce à la diversité et la richesse de ses rôles. Le couple qu'ils forment à l'écran est attendrissant.

Comme nous, laissez-vous séduire par cette comédie romantique indé...

Film "Le jour où je l'ai rencontrée" de Gavin Wiesen DVD 20TH Century Fox 2011/2012

Voir les commentaires

Manga "City Hunter Rebirth" tome 1 de Hojo Tsukasa et Nijiki Sokura Éditions KI-OON 2019

Publié le par Annie et Kristel

Honte à nous !!! Pour des lectrices, notamment de mangas, nous ne vous avons pas proposé de chronique à ce sujet depuis bien trop longtemps, alors que la rubrique de ce blog s'intitule "Livres, BD et mangas". Pour nous faire pardonner, nous avons donc choisi de vous parler de "City Hunter Rebirth" dont le 1er tome est récemment sorti. 

A l'heure où Nicky Larson fait de nouveau parler de lui, grâce au film de Philippe Lacheau "Nicky Larson et le parfum de Cupidon", très bien accueilli à sa sortie en salles malgré le scepticisme des puristes lors de l'annonce du projet, le manga ou plutôt shonen très populaire bénéficie d'une seconde jeunesse. Pour mémoire, les aventures de ce détective, incorrigible séducteur, se sont arrêtées en 1991 au Japon.

L'histoire: le cœur de Kaori ne bat que pour Ryo Saeba (City Hunter), Nicky Larson en français. Kaori, jeune femme célibataire, prisonnière d'une vie qui ne lui correspond pas, reste obsédée par le héros de son adolescence, qui lui apporte rêve et réconfort. Mais c'est sans compter sur la main du destin. Après un accident de train, elle retrouve ses esprits, enfin plus ou moins, redevenue adolescente dans le Shinjuku des 80's où elle va rencontrer... Ryo, bien sûr. Pourra-t-elle conquérir son cœur et vivre l'histoire d'amour qu'elle a toujours désirée ?

Ce courageux détective à la sensualité exacerbée fait ici un retour en force. Il faut dire que cet ingénieux spin-off de Nijiki Sokura a été validé et supervisé par le créateur de la série Hojo Tsukasa himself et possède tous les atouts pour plaire: un sujet original qui revisite le mythe sous forme d'hommage gentiment parodique à travers les yeux d'une fan. Que vous soyez de la génération Club Do où l'anime d'origine était diffusé, amateurs de mangas ou tout simplement pour passer un bon moment, n'hésitez pas à vous plonger dans cet univers. Bonne nouvelle : le 2ème tome sortira en France le 9 mai prochain...

Manga "City Hunter Rebirth" Tome 1 de Hojo Tsukasa et Nijiki Sokura Éditions KI-OON 2019

Voir les commentaires

Clip "Amiants" de Shy'm feat Jok'Air 2019

Publié le par Annie et Kristel

Bonjour à toutes et tous,

Nous sommes très contentes de vous retrouver après une petite absence causée par un problème technique. Comme vous pouvez le constater, nous avons choisi, pour y remédier, de changer le nom du blog qui s'appelle désormais Les chroniques d'Annie et Kristel.

Aujourd'hui, nous avons eu envie de vous faire découvrir notre dernier coup de cœur musical, en l'occurrence le clip de Shy'm, "Amiants" avec Jok'Air.

Un tournant dans la carrière de Shy'm qui casse son image pop pour s'orienter vers des sons plus urbains. Après "Héros" en 2017, dont nous vous avions déjà parlé sur le blog, "Amiants" est un nouvel extrait de son album à paraître, "Agapé" le 26 avril prochain, suivi d'une tournée qui débutera en juin.

Même si d'autres titres d'Agapé sont déjà en ligne comme "La go" où Shy'm règle ses comptes avec Damso suite à la chanson de ce dernier, "Pinocchio", "Absolem" feat Youssoupha (dont la chronique du dernier opus est disponible sur notre blog) et Kemmler, clip qui annonce la tracklist de l'album (voir la photo accompagnant cet article ci-dessous), "Puerto Rico" feat Vegedream, plus dansant, nous avons préféré "Amiants", avec le rappeur Jok'Air, transfuge du groupe MZ. Pourquoi celui-ci ? Émotionnellement plus parlant, romantique et mélancolique, laissant entrevoir une nouvelle Shy'm aux cheveux bleus en osmose avec Jok'Air. Une renaissance pour un nouveau départ, entre amour et amitié...

A présent, nous vous laissons le plaisir de découvrir "Amiants", en attendant la sortie officielle d'Agapé, le 26 avril 2019.

Voir les commentaires