Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Série "The Last kingdom" Saison 1 et 2 Blu-ray Universal/Carnival 2015/2018

Publié le par Annie et Kristel

Zoom sur la série "The Last Kingdom" dont nous allons vous parler aujourd'hui...

"The Last Kingdom" est une adaptation de la saga littéraire de Bernard Cornwell "The Saxon Stories", ce dernier étant d'ailleurs impliqué dans le projet, initié par les producteurs de la série culte "Downtown Abbey".

L'histoire : A la fin du IXème siècle, l'Angleterre, divisée en plusieurs royaumes, est envahie par les Vikings menés par le roi Alfred (David Dawson, déjà vu dans l'excellente série "Peaky Blinders"). Pendant que le royaume de Wessex tente de résister, Uhtred, le personnage principal de "The last kingdom", interprété par Alexander Dreymon ("American Horror Story"), fils d'un noble Saxon, est kidnappé par les Danois alors qu'il n'est qu'un jeune garçon, et sera élevé comme l'un des leurs. A l'âge adulte, il devra faire un choix entre son pays natal et d'adoption. Qui est-il vraiment ? Saxon ou Viking ? En tout cas, Uhtred jouera un rôle décisif dans la naissance d'une nouvelle nation, mais devra aussi retrouver les siens, au risque de se perdre, très loin. Cependant, il ne sera pas seul dans cette épreuve...

"The last kingdom" s'avère être une fresque historique passionnante et réaliste, mêlant personnages fictifs comme Uhtred et réels, qui nous immerge d'emblée dans l'Angleterre du IXème siècle grâce à une reconstitution minutieuse de cette époque, violente, flamboyante mais néanmoins romanesque, comportant des scènes de batailles intenses, le tout servi par des acteurs charismatiques. Elle est par ailleurs assez proche de la série "Vikings" dont nous vous avions déjà parlé, et Uhtred, le héros, déchiré entre deux patries, honneur, sens du devoir, sentiments et religions, n'est pas sans rappeler également Jon Snow. Elle compte à ce jour 3 saisons ainsi qu'une 4ème en cours de tournage, toujours en Hongrie.

N'hésitez plus et découvrez l'univers de "The last kingdom" dont les 2 premières saisons sont disponibles en DVD et Blu-ray...

Série"The Last Kingdom" Saison 1 et 2 Blu-ray Universal/Carnival 2015/2018

Voir les commentaires

Album inédit de Prince "Piano & A Microphone" Warner 2018

Publié le par Annie et Kristel

Oui, vous avez bien lu. Un album inédit de Prince est sorti il y a quelques mois chez Warner. Brut et intimiste, "Piano & A Microphone" contient des enregistrements du regretté Prince datant de 1983, enregistrés dans son home-studio du Minnesota.

Comme vous le saviez, Prince était un musicien prolifique, qui composait et enregistrait de façon très régulière. C'est pour cette raison qu'il existe très certainement des centaines de perles inconnues du public (versions alternatives, raretés, reprises ou sons jamais exploités). Disparu brutalement en avril 2016, Prince reste toujours présent dans nos coeurs.

D'une durée de 35 minutes, l'opus "Piano & A Microphone" se compose de 9 titres enregistrés sur cassette en 1983 avec la complicité de l'ingénieur du son Don Batts. Selon certaines sources, il se situerait après l'album "1999" et avant le célébrissime "Purple Rain" (1984). "Piano & A Microphone" est similaire au format de la tournée éponyme, qui a conclu sa carrière en 2016. Cette répétition privée capte de façon privilégiée le processus créatif de Prince, sur des sons comme "17 Days" et "Purple Rain", 2 chansons qui paraîtront l'année suivante, c'est-à-dire en 1984, la reprise de Joni Mitchell "A Case Of You", "International Lover" ou "Strange Relationship" que l'on retrouvera en 1987 sur "Sign O' The Times".

Cet album contient aussi un enregistrement rare de "Mary Don't You Weep", reprise d'un classique "Spiritual" présent au générique du film de Spike Lee "BlacKkKlansman". Dans cette version très sobre, Prince, littéralement habité, joue du piano blues et chante avec une voix de baryton, très étonnante de sa part. Pour les inconditionnels des improvisations de Prince sur scène, les 7 premiers titres sont présentés dans leur format original.

Précisons enfin que la pochette de "Piano & A Microphone" est une magnifique photo prise Backstage par Allen Beaulieu durant la tournée "1999".

N'hésitez pas à découvrir cette version émouvante de "Mary Don't You Weep" grâce au lien disponible à la fin de cet article. Un très bel hommage à ce talentueux artiste disparu bien trop tôt...

Album inédit de Prince "Piano & A Microphone" 9 titres Warner 2018

Voir les commentaires

Album d'Imagine Dragons "Origins" KIDinaKORNER/Interscope 2018

Publié le par A & K

55:34 de pur plaisir...

Après "Evolve", déjà chroniqué sur notre blog, Imagine Dragons, révélé par le tube "Radioactive", revient avec ce 4ème album "Origins". 

"Origins" existe en plusieurs versions: la standard comportant 12 titres, l'édition Deluxe avec 15 pistes, et enfin la super Deluxe intitulée "International Deluxe" comprenant 16 titres. C'est cette dernière que nous allons vous présenter.

On y retrouve bien sûr les 4 singles sortis récemment: "Natural", "Machine", "Bad Liar" ainsi que "Zero". Pour celui-ci, vous pourrez en découvrir le clip grâce au lien à la fin de l'article. "Zéro", réalisé par Dave Meyers dont nous vous parlons régulièrement, possède une ambiance geek, retrogaming. Normal, puisqu'il est issu de la bande-originale du film d'animation "Ralph 2.0.".

Imagine Dragons, un univers particulier, reconnaissable dès les premières notes, à la fois énergique ("Natural", "Boomerang"-que nous avons particulièrement apprécié-"West Coast"), engagé ("Bullet in a gun"-une thématique déjà abordée dans l'album précédent avec "Next to me") et plus mélancolique ("Cool out"), voire nostalgique orienté 80's ("Zero"). Dan Reynolds, le leader, est litteralement habité et arrive aisément à nous transmettre son enthousiasme, sa passion, son regard sur le monde. 

Du côté des bonus, le romantique "Birds" fait ensuite place à "Burn Out", "Real Life" pour se conclure par un autre single "Born To Be Yours", où l'on reconnaît le savoir-faire du DJ Kygo, présent sur le titre. 

Un excellent album aux sonorités pop-rock, accessible mais pas commercial, qui apporte bonne humeur et émotion, faisant passer le temps bien trop vite...

Album d'Imagine Dragons "Origins" 16 titres KIDinaKORNER/Interscope Records 2018

Album d'Imagine Dragons "Origins" KIDinaKORNER/Interscope 2018
Album d'Imagine Dragons "Origins" KIDinaKORNER/Interscope 2018

Voir les commentaires

Album "Polaroïd Expérience"de Youssoupha Believe/Bomaye Music 2018

Publié le par Annie et Kristel

Youssoupha est un artiste à part, indépendant comme il le revendique, dans le courant musical hip-hop. Son nouvel album "Polaroïd Expérience" en est l'exemple parfait, succédant ainsi à "Noir D****" (double disque de platine) et "NGRTD" (disque de platine).

Dès l'introduction, l'opus aborde un sujet cher au rappeur: l'Afrique, ce merveilleux continent, ses racines, et plus précisément le Zaïre, dont il est originaire. Même en l'ayant quitté assez jeune (il s'est ensuite installé en France, notamment Osny puis Cergy comme Gringe et enfin Sartrouville), son pays est toujours présent dans son cœur et ses textes. "M'en aller", "Niama na yo" où il rappe en lingala, sont des évocations musicales résumant très bien cet attachement. "Mourir ensemble" exprime par ailleurs la difficulté d'intégration en France de ceux ayant une couleur jugée différente pour certains. Il s'adresse aussi à un frère dans "Devenir vieux" ou parle d'affection en général avec "Les Sentiments à l'envers".

12 titres authentiques, sincères, poétiques, ironiques grâce à des punchlines percutantes mais toujours pertinentes à l'image de Youssoupha qui a toujours prôné la non-violence, l'honnêteté et le respect des "banlieusards", souvent bien éloignés des clichés les résumant à des délinquants. Un besoin de se livrer qui prouve que le rap est un support autobiographique riche et surprenant. Les thématiques de ces sons, empreintes de modernité et nostalgie de son enfance, inspirant le ton de "Polaroïd Expérience", y sont savamment distillées, emmenées par les singles "Polaroïd Expérience" et surtout l'émouvant "Par amour", notre coup de cœur, dont vous pourrez retrouver le lien du clip à la fin de cette chronique.

Pour info, Youssoupha se produira à la salle Pleyel le 18 avril 2019.

Album "Polaroïd Expérience" de Youssoupha Believe/Bomaye Music 2018

Voir les commentaires

Livre "Mieux vaut en rire" d'Alix Etournaud Editions JC Lattès

Publié le par Annie et Kristel

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas publié une chronique littéraire, et nous avons eu envie de vous faire découvrir cet ouvrage, certes pas récent (2011), controversé, sulfureux, mais dont le sujet nous semblait intéressant.

L'auteure, la journaliste de presse écrite Alix Etournaud raconte dans "Mieux vaut en rire" comment son couple, après de nombreuses années de vie commune et deux enfants ainsi qu'un troisième à venir, vole un beau jour en éclats. Comment deux êtres qui s'aiment sincèrement peuvent-ils en arriver là ? Tout simplement à cause d'une interview au cours de laquelle son mari, un homme d'affaires réputé, tombe sous le charme d'une célèbre présentatrice de JT, descendante d'une lignée prestigieuse télévisuelle. Cependant, l'époux reste conscient de l'erreur qu'il commet et de l'attachement qu'il éprouve toujours pour sa femme, au delà de son infidélité.

Entre séparation, réconciliation et pardon, l'histoire est bien sûr autobiographique et chaque lecteur reconnaîtra sans peine les personnalités évoquées au sein d'une histoire très médiatisée il y a quelques années. Alors, évidemment, les critiques ont souvent été mauvaises, jugeant le livre voyeuriste, trop proche du règlement de comptes, mais nous avons plutôt vu le désarroi d'une femme courageuse, une battante qui, outre la pression, l'incertitude de son avenir conjugal, continue de faire confiance à l'homme de sa vie. Car oui, il est et restera l'homme de sa vie, le père de ses enfants. Un récit auquel il est facile de s'identifier, et ce malgré le milieu aisé d'où sont issus les protagonistes, autre point négatif avancé par les détracteurs.

Un livre à découvrir pour un sujet traité sans temps mort ni atermoiements mais avec humour, en dépit du contexte.

Livre "Mieux vaut en rire" d'Alix Etournaud Editions JC Lattès

Voir les commentaires

Album de Muse "Simulation Theory" Warner 2018

Publié le par A & K

Souvenez-vous, en octobre 2018, nous vous avions fait découvrir le clip "Something human", extrait du 8ème album de Muse "Simulation Theory". Un énorme coup de cœur. Il était donc logique de parler de cet excellent opus, successeur de "Drones" (2015).

Dès la première écoute, le charme opère, ce qui est assez rare en temps normal. Grâce à l'ingénieuse idée de Muse de proposer un album concept proche d'un long-métrage, véritable hommage aux 80's, nous étions en terrain conquis. En effet, l'idée était de proposer la majorité des sons en clips, et ce avant la sortie officielle. On peut donc retrouver au final, outre "Something Human", "The Dark Side", "Pressure" (dont vous pouvez visionner le clip très "Critters" à la fin de cette chronique), "Algorithm", "Break it to me", "Blockades" "Dig Down" et "Thought Contagion", sans compter les versions alternatives. Ils sont tous réalisés par Lance Drake, qui a travaillé sur la série événement "Stranger Things", mais aussi les classiques du 7ème art "Jurassic Park" (ce qui explique la courte apparition d'un dinosaure dans "Something Human") ou "Jumanji", tout comme la pochette du disque dans l'esprit cinématographique du nostalgique "Ready Player One" de Steven Spielberg. Le visuel a été particulièrement soigné pour cet album, jusqu'au magnifique livret proposant tous les lyrics. 

A travers ces chansons, Muse reste dans son univers, un mélange de mélancolie positive (oui, oui, c'est possible), un style presque progressif, limite planant en alternance avec des éclats rock, sublimé par l'inimitable voix de Matthew Bellamy. Plus surprenant, la présence de la chanteuse Tove Lo sur "Get up and fight" et des producteurs Rich Costey (Franz Ferdinand), Mike Elizondo (Eminem, 50 Cent), Shellback (Maroon 5) et notre chouchou, le producteur-musicien-rappeur Timbaland alias Timbo ("Apologize" de One Republic, l'album "Loose" de Nelly Furtado). Un indéniable plus qui permet à Muse d'enrichir sa palette musicale.

A noter que "Simulation Theory" est disponible en version simple de 11 titres ou Deluxe en plusieurs formats. Nous nous sommes procurées le CD Deluxe avec 16 titres dont 5 bonus incluant 2 "Alternate Reality Versions" des excellents "Algorithm", "The Dark Side" et 3 versions accoustiques de "Propaganda", le génial "Something Human" et "Dig Down". Une façon de prolonger le plaisir et de redécouvrir ces titres sous un nouveau jour, en attendant la tournée mondiale qui passera par la France  avec 3 dates dont le Stade de France courant 2019.

Album de Muse "Simulation Theory" Warner 2018

Album de Muse "Simulation Theory" Warner 2018
Album de Muse "Simulation Theory" Warner 2018
Album de Muse "Simulation Theory" Warner 2018

Voir les commentaires

Clip "Toujours si loin" de Greg Kozo Feat Reflex Roy Music/Believe 2018

Publié le par Annie et Kristel

Attention talent !!!

Pour bien commencer l'année 2019 que nous vous souhaitons belle et heureuse, quoi de mieux que de vous parler de Greg Kozo par le biais de notre rubrique "Attention talent".

Le grand public l'a découvert grâce à son projet musical, Make The Girl Dance, en collaboration avec Pierre Mathieu (voir photo ci-dessous), l'un des présentateurs du "Morning" de M6, qui savait nous réveiller en musique. Le groupe a explosé en 2009 avec leur tube "Baby baby Baby" et surtout leur clip sulfureux, engendrant un immense buzz. Souvenez-vous, trois filles nues déambulant dans la rue Montorgueil, difficile de l'oublier.

Greg Kozo est un musicien dans l'âme. Fort de 4 années passées dans une école de jazz lui ayant apporté un certain équilibre, il cumule ensuite les expériences: bassiste dans plusieurs groupes pop-rock, ingénieur du son pour une major. Cette expérience lui donne le déclic, celui qui changera sa vie. La boîte à rythme qui l'accompagne lors des répétitions avec sa basse lui offre une créativité musicale encore plus intense. C'est à la Winter Conference de Miami qu'il comprend véritablement que la house et l'électro lui correspondent davantage que le rock. Ensuite, il enchaîne les maxis en solo et les feats avec des potes musiciens, devient DJ mais aussi, plus étonnant, sélecteur sonore pour les Galeries Lafayette. C'est sa rencontre décisive avec Pierre Mathieu en 2009 qui leur permettra de connaître le succès et d'enflammer les dancefloors grâce à Make The Girl Dance, avec un style sexy, percutant, énergique. Après 7 singles, 2 albums et des tournées dans les clubs et festivals du monde entier, leur permettant de partager l'affiche avec les Chemical Brothers, l'aventure prendra fin pour eux en 2015.

Par la suite, Greg Kozo décide de se consacrer pleinement au développement de sa carrière, que ce soit en tant que musicien, producteur ou réalisateur (pour info, il a réalisé une vingtaine de clips). Son 1er album solo "This is not Hollywood", disponible en version numérique, dont est issu le clip que nous vous proposons en fin de chronique "Toujours si loin" Feat Reflex, hypnotique et sensuel, est une belle découverte. Greg Kozo enchaîne les projets et vient déjà de sortir un autre album, mini cette fois-ci (le 1er EP d'une future série de 4), toujours en version numérique, "9 minutes", dont le 1er extrait et clip tourné en Thaïlande, "Silk", annonce un retour aux sources, plus sombre et épuré, résolument électro, agrémenté de touches soul et jazz. Un disque élaboré, intimiste pour un musicien sans limite, plus proche de "You", son 1er EP.

Enfin, signalons sa présence aux côtés de Christophe Tastet de Roy Music et surtout de Simon Delacroix alias le DJ et compositeur The Toxic Avenger (voir photo ci-dessus), dont nous vous avions déjà parlé, proche collaborateur d'Orelsan (avec notamment le titre "N'importe comment") et Gringe (la bande-originale du film d'animation "Mutafukaz" doublés par-devinez qui?-Orelsan, Gringe-dont nous venons justement de chroniquer l'excellent album "Enfant Lune"-, Redouane Harjane) sur leur propre label Enchanté Records. Un gage de qualité et d'audace...

Voir les commentaires