Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Album "BatTement" de Demago 2020

Publié le par Annie et Kristel

Souvenez-vous...

Il y a environ un an, nous vous faisions découvrir dans le cadre de notre rubrique "Attention talent" le groupe Demago et son clip choc "Cinq dernières minutes". Il revient aujourd'hui avec un album baptisé "BatTement" constitué de 10 titres, dont vous pourrez découvrir l'un de ses extraits clippés "Toujours en équilibre" à la fin de notre chronique, agrémentée de visuels, citations, publiés avec l'aimable autorisation de Demago.

Duo parisien né sur les bancs de la fac, Demago pratique un hip-rock français nourri de références littéraires (Steinbeck, Faulkner), musicales (Gainsbourg, Pink Floyd, Radiohead). Ses deux membres, Maun (voix, beatmaker) et Bleach (guitare et piano), enrichis de multiples collaborations, ont sorti en février 2019 un EP "Au cœur de l'atome". L'album "BatTement" verra quand à lui le jour le 5 février 2020. Inspiré de textes sombres, percutants et tranchants, ce nouvel opus est dans la continuité du précédent.

Dès notre première écoute de "BatTement", que nous avons eu la possibilité de découvrir grâce à Demago dont nous remercions la générosité, nous pénétrons d'emblée dans cet univers intense et particulier qui fait sa singularité, entre poésie, réflexion et noirceur distillées avec parcimonie. Des textes intelligents dont la pertinence nous donne à réfléchir sur le monde d'aujourd'hui, l'avenir, l'importance et la fragilité de la vie, avec toujours cette lucidité audacieuse sublimée par la voix chaude et habitée de Maun ainsi que le savoir-faire de Bleach. 

Car Demago, c'est également une expérience forgée sur scène en France, mais aussi en Belgique et Suisse, avec plus d'une centaine de dates dont des premières parties (Aston Villa, La Grande Sophie, Izia, Debout Sur Le Zinc, Les Wampas), des festivals (Rolling Soane, Les moissons rock, Les arts scénics), des salles emblématiques comme Pleyel ou La maroquinerie de Paris.

Autant de raisons pour vibrer au rythme de "BatTement", que vous pourrez vous procurer dès le 5 février 2020, uniquement en version digitale dans un premier temps, auprès du groupe par le biais de tous les réseaux sociaux.

 

Voir les commentaires

Livre "Cœur de cristal" de Frédéric Lenoir Éditions Robert Laffont 2014

Publié le par Annie et Kristel

Il était une fois...

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre "La consolation de l'ange", retour sur un autre ouvrage de Frédéric Lenoir "Cœur de cristal", que nous avons beaucoup apprécié lors de sa première parution en 2014.

L'histoire : dans un lointain royaume, un jeune prince est victime d'un terrible sort. Son cœur, enveloppé d'une gangue de cristal, ne peut aimer. Seul un feu d'amour brûlant permettrait de le libérer en faisant fondre ce qui l'emprisonne. Alors qu'il est en âge de se marier, et malgré de nombreux efforts, aucune femme ne lui inspire ce sentiment. C'est ainsi qu'il décide de partir sur les routes du monde à la recherche de celle qui le délivrerait de ce maléfice. Semé de bien des obstacles, sa quête le pousse à méditer sur le sens de la vie mais aussi à découvrir le redoutable secret qui pèse sur sa naissance.

Bien plus qu'un livre, "Cœur de cristal" est un véritable petit bijou agrémenté de délicates illustrations signées Alexis Chabert. Au premier abord, l'histoire de ce jeune homme dont le cœur est prisonnier d'une gangue de cristal, le rendant incapable d'aimer et de ressentir des sentiments forts pour d'autres personnes, peut surprendre. Mais en réalité, il s'agit là d'un conte philosophique profond et attachant, incluant pléthore de métaphores, incitant à la réflexion, pour le héros comme pour les lecteurs.

L'écrivain et philosophe Frédéric Lenoir se pose avec "Cœur de cristal" en conteur des temps modernes, se penchant sur le cœur des hommes, centre de toutes nos émotions, positives ou négatives. Auteur prolifique, il a su nous captiver et nous faire comprendre qu'il faut aller au delà des apparences. Pas toujours facile d'appliquer ce précepte à une époque où tout n'est qu'illusion. Ce périple va faire prendre conscience au prince que malgré les différences, l'essentiel réside dans le partage, l'amitié, la solidarité, l'amour, en somme toute forme d'attachement qui font le bonheur, la richesse de l'existence. En effet, que serait une vie seul, sans amour ? Nous comprenons sans difficulté le désarroi du héros à la recherche de celle qui fera enfin vibrer son cœur, et qui n'est peut-être pas si loin. Mention spéciale à l'irrésistible ami du prince, le scarabée amoureux et bavard.

Un conte initiatique au thème universel pour petits et grands...

Livre "Cœur de cristal" de Frédéric Lenoir Éditions Robert Laffont 2014 

Également disponible en livre de poche chez Pocket 

Voir les commentaires

Clip "RITMO (Bad Boys For Life) The Black Eyed Peas, J Balvin 2019/2020

Publié le par Annie et Kristel

Enfin, la saga "Bad Boys" est de retour 17 ans après le 2ème opus, reformant le tandem de choc Will Smith et Martin Lawrence, avec "Bad Boys For Life", le 3ème volet tant attendu dont la sortie en salles françaises est prévue le 22 janvier prochain.

A cette occasion, "RITMO", le titre phare du film est signé par les Black Eyed Peas et J Balvin dans un clip tonique correspondant à l'esprit muy caliente de Miami où se déroule également le long-métrage. Inutile de préciser qu'il s'agit déjà d'un tube. 

Réunis pour la première fois, le trio américain The Black Eyed Peas (désormais sans leur chanteuse Fergie) et le hitmaker colombien J Balvin ("Loco Contigo" avec le français DJ Snake et Tyga, ainsi que "Que Calor" de Major Lazer avec El Alfa) nous propose "RITMO", un son à l'accent latino qui sample en version ralentie "The Rhythm Of The Night", le célèbre hit House 90's de Corona. Véritable tourbillon de couleurs fluos, de fêtes, de superbes bolides, évoluant dans des décors futuristes, Will.i.am, entourés des fidèles Apl.de.ap et Taboo, nous entraîne dans des chorégraphies punchy, ou tout simplement sur la magnifique plage de Miami en compagnie de J Balvin, agrémentés d'extraits explosifs du film "Bad Boys For Life".

Mais pourquoi ce choix ? Will.i.am s'explique dans un communiqué : "j'ai voulu réinventer "The Rhythm Of The Night" de Corona pour lui donner une vibe minimale et futuriste avec une fusion afro et reggaeton." De son côté, J Balvin avoue avoir toujours été fan des Black Eyed Peas : "ils sont légendaires et c'est un honneur de les rejoindre et de faire partie du son de "Bad Boys For Life". Désormais, le trio amorce un virage plus orienté latino pour le moment. Après la fin de leur mini-tournée sud-américaine, les Black Eyed Peas ont récemment travaillé avec le groupe colombien Piso 21 ("Miami") et la chanteuse brésilienne Anitta sur "eXplosion".

Pour en revenir au film "Bad Boys For Life", si les deux acteurs principaux, Will Smith et Martin Lawrence ont repris leur rôle, ce n'est pas le cas de Michael Bay qui a laissé sa place de réalisateur au duo Adil El Arbi et Bilal Fallah. Le long-métrage, qui s'annonce dans la lignée des deux précédents, entre action musclée et humour, verra nos deux héros aux prises avec un mercenaire albanais qui veut les abattre à tout prix. 

De quoi nous tenir en haleine jusqu'au 22 janvier prochain grâce au son efficace de "RITMO"...

Voir les commentaires

Film "Tolkien" de Dome Karukoski DVD 20th Century Fox 2019

Publié le par Annie et Kristel

Pour bien commencer l'année 2020 que nous vous souhaitons douce et heureuse, nous avons choisi de chroniquer le film "Tolkien". En effet, nous connaissons tous l'univers si particulier du "Hobbit" et donc du "Seigneur des anneaux", créé par John Ronald Reuel Tolkien ou plutôt J.R.R.Tolkien, mais moins l'homme qui se cache derrière l'auteur de ce monde imaginaire inspiré des mythologies germanique et celtique. Ce biopic est l'occasion de revenir sur cette partie méconnue de la vie de Tolkien, privilégiant sa jeunesse et ses années d'apprentissage.

L'histoire : né en Afrique du Sud mais résidant en Angleterre, J.R.R.Tolkien perd très tôt son père puis sa mère. Son tuteur l'envoie avec son frère vivre dans une pension de famille où il rencontre une orpheline, Edith Bratt, dont il tombe amoureux. Il intègre l'école King Edward's à Birmingham où il impressionne ses camarades en récitant à la perfection "Les contes de Canterbury". Tolkien fonde avec trois d'entre eux un groupe littéraire dont les membres sont liés par une profonde amitié.

Il part ensuite à Oxford et est contraint par son tuteur d'arrêter de fréquenter Edith qui se fiance à un autre homme. Ils se revoient juste avant le départ de John pour le front de l'Ouest, la première guerre mondiale venant d'éclater. 

Deux de ses amis meurent pendant la bataille de la Somme durant laquelle il est lui-même blessé. De retour du front, John épouse Edith. Plus tard, il convainc la mère d'un de ses défunts amis de publier à titre posthume les poèmes écrits par son fils. Le film s'achève avec Tolkien écrivant la première phrase de "Bilbo le Hobbit".

C'est avec intérêt et curiosité que nous nous sommes immergées dans "Tolkien". Comme nous vous l'avons dit en début d'article, "Bilbo le Hobbit" et "Le seigneur des anneaux" sont des œuvres majeures, sources de la fantasy actuelle, faisant presque oublier le parcours de Tolkien, auteur à l'imagination foisonnante, porté par sa passion de l'écriture mais aussi des mots sous toutes ses formes, philologue érudit ayant une connaissance approfondie de langues anciennes. C'est d'ailleurs grâce à ce savoir qu'il parviendra à instaurer son propre langage dans "Le Seigneur des anneaux" notamment, un atout indéniable enrichissant la mythologie de sa saga, remettant ainsi au goût du jour la fantasy. Tolkien a ainsi inspiré des générations d'écrivains. 

Pourtant, les choses avaient mal commencé pour lui: la perte de ses parents, des élèves à priori hostiles avant de devenir ses meilleurs amis, des frères d'armes, l'élue de son cœur qu'il croit perdre, et surtout cette terrible guerre qui ravage et détruit tout ce qu'il a eu tant de mal à construire, entre confiance en soi, persévérance et fragilité. "Tolkien" rend hommage et justice au père du "Hobbit" et du "Seigneur des anneaux" en nous faisant part de la genèse de sa création, pour comprendre comment celle-ci a pris vie, grâce au formidable pouvoir de son imagination dans laquelle il a très tôt trouvé refuge, puisé des contes que lui lisaient sa mère. L'atout de ce film est son casting composé de Nicholas Hoult ("X-Men", le méconnu "Warm Bodies") dans le rôle-titre de Tolkien, tout en sobriété et sensibilité, et la délicate Lily Collins ("The Mortal Instruments", qui a réussi à s'imposer par son talent et non comme étant la fille de Phil) dans celui d'Edith, la femme de sa vie, toujours là pour lui, ainsi que Derek Jacobi (inoubliable "Cadfael" dans la série éponyme).

Bien sûr,  en dépit de toutes ses qualités, "Tolkien" présente quelques longueurs ayant suscité lors de sa sortie en salles des avis mitigés, voire négatifs, lui reprochant également à tort une trop grande neutralité dans le traitement de ce biopic, mais c'est paradoxalement son rythme atypique qui permet de brosser le portrait de ce grand auteur tout en conservant cette aura mystérieuse qui le caractérise.

Film "Tolkien" de Dome Karukoski DVD 20th Century Fox 2019

Voir les commentaires