Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Biographies "Orelsan le Rimbaud du rap" Versus "Orelsan entre ombres et lumières" 2021

Publié le par Annie et Kristel

Pour notre retour, zoom sur deux biographies consacrées à Orelsan, "Le Rimbaud du rap" et "Entre ombres et lumières". Suivez le guide...

Aujourd'hui, place à une nouvelle thématique intitulée "Versus", que nous allons bien sûr abréger dans le futur en "VS". Elle nous permettra de comparer deux sujets similaires avec leurs ressemblances et leurs différences. Qui mieux qu'Orelsan, l'un des rappeurs préférés des Français, fort du succès de son album "Civilisation" récemment réédité en version ultime, dont nous vous parlons régulièrement sur le blog, afin d'inaugurer ce premier "Versus" par le biais de ses deux biographies sorties presque simultanément, "Orelsan le Rimbaud du rap" d'Alain Wodrascka (L'archipel) et "Orelsan entre ombres et lumières" d'Antoine Lucciardi (City) ?

"Orelsan le Rimbaud du rap" d'Alain Wodrascka (L'archipel) 2021

Cet ouvrage est la première biographie consacrée à Orelsan, parfaitement documentée, regorgeant d'anecdotes sur son enfance, sa famille. Elle revient sur tous les moments forts de sa carrière, mais aussi de sa vie personnelle sans pour autant être intrusive. Un livre presque parfait, professionnel, avec des comparaisons philosophiques étranges mais pertinentes, dont on pourra cependant reprocher à l'auteur Alain Wodrascka, pourtant habitué aux nombreuses biographies de musiciens français, de ne pas suffisamment évoquer, en dehors de Skread, la bande d'amis gravitant autour d'Orelsan, à commencer par Gringe et donc forcément les Casseurs Flowters, importants dans son parcours artistique. L'extravagant Deuklo, que les fans connaissent bien, n'a quand à lui droit qu'à quelques lignes. Dommage, notamment avec l'aventure "Comment c'est loin" qui aurait mérité un développement un peu plus fouillé et logiquement matière à réflexion. Cependant, "Le Rimbaud du rap" reste idéal pour celles et ceux qui souhaiteraient se familiariser avec l'univers d'Orelsan, recommandé dans les essentiels de l'émission musicale bien nommée "Basique" sur France 2.

"Orelsan entre ombres et lumières" d'Antoine Lucciardi (City)

Comme vous l'aurez deviné, place maintenant à la seconde biographie dédiée à Orelsan. "Entre ombres et lumières" est un livre déconcertant mais attachant. Véritable ovni, écrit par le metteur en scène, comédien et scénariste Antoine Lucciardi, déjà auteur d'ouvrages sur les séries "Game of thrones" et "Walking dead", son écriture oscille entre erreurs de noms (Omer Simpson au lieu d'Homer) et d'informations dont la plus grave, dès les premières pages, étant la date de naissance d'Orelsan alias Aurélien Cotentin qui serait né selon lui le 1er octobre 1982 alors qu'il s'agit en fait du 1er août de la même année. Une coquille réitérée une deuxième fois lorsque l'auteur parle de la venue au monde du rappeur de Caen à l'automne 1982. Aïe... D'accord, nous avons tous droit à l'erreur et à l'indulgence, étant dans notre cas auteures et blogueuses indépendantes, donc peu enclines à dénigrer ce qui a aussi été un long "travail de recherche et de nombreuses interviews inédites", mais on peut dire que cette lecture commençait mal. Alors, nous direz-vous, pourquoi chroniquer ce livre dans le cadre d'un "Versus", qui plus est ? Tout simplement parce qu'au delà de ces "boulettes", ce livre possède un charme que "Le Rimbaud du rap" n'a pas. Plus d'implication, d'explications sur les débuts, le contexte, la culture geek et hip hop, et de reproductions de lyrics, notamment le virulent mais poignant "Suicide social", sans oublier (ce que nous soulignons avec plaisir) les potes, en particulier Deuklo que l'auteur apprécie. La vie privée d'Orelsan y est aussi évoquée mais toujours de façon discrète (un plus pour nous), Antoine Lucciardi respectant le souhait de l'artiste de préserver sa vie privée. "Entre ombres et lumières", une biographie plutôt réservée aux aficionados d'Orelsan qui sauront démêler avec aisance le vrai du faux tout en redécouvrant son parcours avec un regard nouveau, bienveillant bien qu'un peu critique.

Pour conclure, nous vous conseillons, si vous en avez la possibilité, de vous procurer ces deux ouvrages, variations autour du même thème, complémentaires comme les deux faces d'une même pièce. A noter qu'Orelsan est décidément sur tous les fronts, la partie 2 de son documentaire événement réalisée par son frère Clément avec des images exclusives, "Montre jamais ça à personne" venant d'être mis en ligne sur Amazon Prime. L'occasion idéale d'en apprendre davantage sur le rappeur made in Normandy en complément de ces biographies présentées ici...

Biographies "Orelsan le Rimbaud du rap" Versus "Orelsan entre ombres et lumières" 2021

Commenter cet article