Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques series

Série "Outlander" Fan Art mais pas que 2018

Publié le par Annie et Kristel

Comme vous l'aurez sans doute remarqué, nous avons récemment inauguré une nouvelle section intitulée "Fan Art mais pas que" qui permet d'annoncer une future chronique, une preview si vous préférez, concernant une série, mais aussi un film, un musicien emblématiques illustrés par un Fan Art. Ce sera notre nouveau rendez-vous.

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous annoncer la future chronique de la saison 3 d'Outlander riche en rebondissements et surprises. Une série comme nous les aimons, avec juste ce qu'il faut de romantisme, d'action, de dépaysement. Nous vous laissons découvrir ces trois illustrations qui symbolisent le mieux cette saga ainsi que le couple phare formé par Claire et Jamie.

A bientôt pour la chronique...

Voir les commentaires

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

Publié le par A & K

Comme prévu, mais avec un peu de retard, voici la chronique de l'excellente série "Supernatural", qui affiche un record de longévité depuis sa création en 2005 puisqu'elle en est déjà à sa 14ème saison à venir. La saison 12, composée de 23 épisodes, est quand à elle, récemment sortie en DVD, notamment en France.

Sam et Dean (Jared Padalecki et Jensen Ackles), les frères Winchester, reprennent du service à bord de leur superbe Impala pour combattre de nouveau le mal sous toutes ses formes. Dans la saison 11, nous les avions laissé face à l'Obscurité, une terrible menace. A présent, c'est Lucifer himself (Mark Pellegrino de "Lost") qu'il faudra combattre aux côtés de leur maman ressuscitée, Mary (et oui, c'est ce que nous aimons dans "Supernatural", personne ne meurt jamais vraiment, enfin presque) et le fidèle Castiel (Misha Collins), le Columbo angélique. Sans oublier le facétieux, ambigu Crowley (Mark Sheppard) et les redoutables Hommes de Lettres Britanniques, qui vont leur donner du fil à retordre.

Dès le premier épisode, le ton est donné. L'heure est grave et le temps compté, ce qui explique un humour beaucoup moins présent que dans les précédentes saisons. Cependant, des détails amusants viennent alléger l'atmosphère, à l'image de la présence du musicien/acteur Rick Sprinfield au générique de trois épisodes dans le rôle d'une rock star, Vince Vincente, possédée par Lucifer, qui souhaite profiter de la célébrité de son hôte pour faire tout ce qu'il veut et tuer les fans de celui-ci. Le n°12 rend hommage à l'univers de Quentin Tarantino ("Reservoir Dogs", "Pulp Fiction"). Le n°15 est l'occasion de faire un petit clin d'œil à la série "The Walking Dead" et bien sûr au personnage de Negan et sa célèbre batte Lucille, dont il est inséparable, incarné par Jeffrey Dean Morgan, inoubliable John Winchester, papa de Sam et Dean, illustre chasseur, disparu prématurément mais toujours aussi présent. Au début de l'épisode, Dean revient de mission avec une batte de baseball entourée de barbelés, copie conforme de Lucille, en déclarant que leur père l'adorait. Le titre original du n°18 est une allusion à la chanson éponyme du groupe de metal Metallica. Sam et Dean y officient en tant qu'agents du FBI Stark et Martel, en référence aux familles respectives de Game Of Thrones.

C'est toujours avec plaisir que nous retrouvons l'univers si particulier et original de "Supernatural". Cependant, le retour de Mary (Samantha Smith) était une fausse bonne idée, perturbant ainsi l'équilibre des deux frères, tourmentés par l'attitude et le rejet de leur mère n'arrivant pas à s'intégrer dans cette nouvelle vie qui sera de courte durée. Le comportement, l'hésitation de Castiel pour choisir son camp, notamment lorsqu'il sera question d'éliminer le fils de Lucifer, dérange aussi un peu. Comment hésiter entre le bien et le mal, alors que le choix semble évident, du moins pour nous ? Peut-être l'influence maléfique affectant son jugement ? Mais surtout, l'omniprésence de Rowena, mère de Crowley (et oui, même lui a une maman !) a quelque chose de troublant, même si Ruth Connell est parfaite dans ce rôle. Le problème sera de toute façon résolu en fin de saison. Paradoxalement, l'absence de Bobby se fait cruellement sentir, même si il apparaît dans le dernier épisode de la saison, où l'apocalypse est plus que jamais présente.

Malgré ces infimes points négatifs, "Supernatural" demeure pour nous une très bonne série à laquelle nous restons fidèles.

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

 

 

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

Voir les commentaires

Série "Supernatural" Fan Art mais pas que 2018

Publié le par Annie et Kristel

En attendant notre future chronique de la saison 12 de "Supernatural", une autre de nos séries préférées que nous suivons depuis ses débuts, voici quelques "Fan Art" avec (presque) tous les personnages que nous aimons le plus. Bien sûr, Sam et Dean sont des BG (beaux gosses, si vous préférez, mdr), mais au delà de cela, nous aimons leur relation fraternelle, si forte. Ils feraient tout l'un pour l'autre, même sauver le monde (quoi de plus normal), aller et revenir de l'enfer, être possédés par des démons. Bref, que des choses banales et très sympathiques.

Autour d'eux gravitent d'autres personnages que nous apprécions et qui apportent un plus indéniable à la série: l'ange Castiel (le Columbo angélique), Bobby, presque un deuxième père pour les frères Winchester, qui leur manque énormément (ainsi qu'à nous), et bien sûr le fameux Crowley, un petit rigolo malgré son statut démoniaque. Sans oublier la magnifique voiture Impala de Sam et Dean, une héroïne à elle toute seule.

À bientôt pour la suite !!!

Voir les commentaires

Série "The Handmaid's Tale: La Servante écarlate" Saison 1 DVD FPE 2018

Publié le par A & K

"La servante écarlate", que nous étions impatientes de découvrir, est une série événement, dont on parle beaucoup en ce moment. Adaptée du roman éponyme écrit par Margaret Atwood en 1985, elle a été récompensée à cinq reprises lors des prestigieux Emmy Awards 2017. Il va sans dire que cela était largement mérité. L'histoire se situe dans un futur proche, ce qui rend le sujet encore plus effrayant, dans la plus pure tradition dystopique.

Les États-Unis se retrouvent, pour leur plus grand malheur, gouvernés par Les Fils de Jacob, une secte politico-religieuse protestante qui force les femmes à subir des règles drastiques, archaïques, de soumission. La pollution et les MST ayant entraîné une importante baisse de natalité, les femmes encore fécondes se doivent de procréer à tout prix, même si les hommes sont également touchés par ce fléau. Elles n'existent plus en tant que personnes, n'ont plus d'identité si ce n'est le patronyme de leur "maître", ne peuvent plus travailler, ni posséder de compte en banque, ni être propriétaire et encore moins se divertir, lire. Pour compliquer le tout et renforcer ces inégalités, les femmes appartiennent à plusieurs catégories (et oui) : les Épouses (habillées en bleu/vert) sont les compagnes d'hommes influents, les Martha (en gris) s'occupent de l'intendance et les Servantes (la pire catégorie, en rouge) sont affectées au sein de ces familles pour la reproduction et la naissance d'enfants sous la surveillance sévère des Tantes (en marron). Précisons que les Épouses assistent aux rapports sexuels forcés entre leurs conjoints et les Servantes, et qu'elles vont même jusqu'à maintenir les bras de ces dernières afin qu'elles se laissent faire. Des viols à répétition contre lesquels personne ne se révolte, sous peine de punitions plus cruelles les unes que les autres. Comme dans toute dictature, les dissidents, les homosexuels et les prêtres catholiques sont condamnés à mort par pendaison. Le pouvoir appartient aux hommes qui profitent largement de ce système pour assouvir leur besoin de domination. June, l'héroïne, campée par l'excellente Elisabeth Moss ("Mad Men", "Top of the lake", qui produit également "La Servante écarlate") n'a qu'une idée en tête (et nous avec elle!) : s'échapper de cet enfer afin de retrouver son mari et sa fille. Elle n'est pas seule car progressivement, la révolte gagne d'autres Servantes...

Autour de June, gravitent d'autres personnages dont nous connaissons bien les interprètes, notamment le Commandant Fred Waterford (Joseph Fiennes, qu'on ne présente plus), son épouse Serena (Yvonne Strahovski, "Chuck") et bien d'autres...

Voilà, nous vous en avons déjà trop dit pour cette première saison. Une chose est sûre : cet univers ne peut laisser indifférent. Bien sûr, en tant que femmes, nous compatissons même si nous ne sommes pas ouvertement féministes. Mais être réduites à un statut de reproductrice, plus proches de l'animal que de l'être humain, est inimaginable, d'autant plus que d'autres femmes participent à cette maltraitance. Nous sommes restées longtemps dans l'ambiance dérangeante et curieusement si addictive de cette série dont nous attendons la deuxième saison avec un très grand intérêt.

Série "The Handmaid's Tale: La Servante écarlate" Saison 1 avec Elisabeth Moss, Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski DVD FPE 2018

Voir les commentaires

Série "The Walking Dead" Saison 8 Fan Art mais pas que

Publié le par Annie et Kristel

"The Walking Dead" est l'une de nos séries préférées. Qui dit série dit personnages. Et même si nous les aimons tous, nous avons une préférence pour deux d'entre eux. Glenn tout d'abord, disparu tragiquement, froidement exécuté par Negan et sa redoutable batte Lucille lors du premier épisode de la saison 7. Nous avons trouvé cette illustration le représentant originale. Une belle façon de rendre hommage à ce personnage qui nous manque déjà beaucoup, ainsi qu'à Maggie, évidemment.

Et bien sûr, Carl, que nous avons vu grandir, évoluer, devenir un jeune homme responsable, courageux au fil des années. Cette saison 8 qui vient tout juste de se terminer et que nous n'avons pas encore vu promet d'être riche en rebondissements mais aussi en disparitions. Carl va jouer un rôle déterminant dans le cliffhanger d'une façon inattendue, en particulier dans le conflit opposant Rick à Negan, qui trouvera enfin une conclusion. Attention, l'épisode 9 risque d'en choquer certains, comme cela a été notre cas lorsque nous avons appris cette nouvelle.

En attendant de découvrir notre future chronique sur cette saison 8 aussi attendue que redoutée, nous vous laissons en compagnie de Glenn et Carl.

 

Voir les commentaires

Série "Vikings" Saison 3 DVD MGM 2015

Publié le par Annie et Kristel

Zoom sur l'excellente série "Vikings"...

"Vikings" est une série que nous suivons depuis ses débuts, et ce malgré sa distribution compliquée en France. En réalité, elle compte à son actif 5 saisons ainsi qu'une 6ème en cours de tournage. Pour ceux qui la connaissent, "Vikings" allie faits historiques, violence, sexe et mysticisme. Un cocktail détonnant et parfaitement maîtrisé qui nous a immergé dès la 1ère saison dans cet univers particulier et finalement très masculin, en dépit de la présence au générique de nombreuses femmes. La 2ème a cependant commencé à montrer de petits signes de faiblesse mais pas suffisamment pour gâcher notre plaisir.

Des faiblesses que nous retrouvons également dans cette 3ème saison de 10 épisodes, la cause principale étant un rythme irrégulier et la mort de personnages emblématiques de "Vikings". Pourtant, l'interprétation de Travis Fimmel ("Jane et Tarzan" avec Sarah Wayne Callies, "The beast" aux côtés du regretté Patrick Swayze) dans le rôle du personnage principal Ragnar, autoproclamé roi après avoir assassiné le souverain Horik, est époustouflante. L'acharnement de Ragnar à vouloir absolument envahir Paris, la capitale de la France (anciennement Francie) pourrait le conduire à sa perte. Cette obstination est cependant représentative des raisons ayant mené aux batailles de cette époque (ulta-violentes et par ailleurs très bien restituées) car s'inspirant de faits réels. Ainsi, nous savons dès le départ que Ragnar fait fausse route. Autour de lui, gravitent des personnages attachants, dotés d'un tempérament de feu : l'ex-épouse de Ragnar, la guerrière Lagertha (Katheryn Winnick, parfaite), Siggy (Jessalyn Gilsig, "Boston Public" "Nip/Tuck"), le fantasque et charismatique Floki (Gustaf Skarsgård, fils de Stelan et frère d'Alexander), ami de Ragnar, sans oublier Athelstan, jeune moine anglo-saxon (George Blagden, par ailleurs héros de la série de Canal + "Versailles" dans le rôle de Louis XIV), pas aussi fragile qu'on pourrait le penser, mais dont le destin sera scellé lors de cette 3ème saison.

"Vikings" est une série de qualité que nous aimons pour sa reconstitution historique minutieuse, son casting, et dont nous attendons la suite avec impatience.

Série "Vikings" Saison 3 DVD MGM 2015

Voir les commentaires

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Publié le par Annie et Kristel

Aujourd'hui, nous avons eu envie de vous faire découvrir, si vous ne la connaissez pas encore, l'éphémère série "Vinyl", au premier abord très prometteuse. Signée HBO, ce qui est déjà un gage de qualité, elle était également produite par le grand Martin Scorsese et Terence Winter, déjà à l'origine de la brillante saga télévisée "Boardwalk Empire" mais aussi Mick Jagger, le charismatique leader du légendaire groupe Rolling Stones. Malgré le fait qu'elle date de 2016, "Vinyl" est devenue, par la force des choses, une série culte à sa façon. 

L'histoire en elle-même, le parcours, dans les années 70, de Richie Funestra (Bobby Cannavale, parfait), producteur de musique en pleine crise existentielle, qui fait tout pour tenter de sauver son label agonisant en lui insufflant du sang neuf avec de nouveaux artistes, est intéressante. Richie est dévoré par l'ambition, il est instable et a des problèmes de dépendances (drogue, alcool), ce qui n'est pas pour l'aider dans ses choix. Mais il possède un instinct indéniable pour trouver des musiciens à l'immense potentiel.

Pour tous ceux qui ont connu ou auraient aimé connaître les années 70 et son bouillonnement créatif, notamment musical, cette série est faite pour vous. Elle restitue à merveille une époque qui fourmillait de grands musiciens, d'ailleurs évoqués sous forme d'apparitions clins d'œil comme Led Zeppelin, John Lennon, etc... Les costumes (pattes d'eph', les cheveux longs...), l'univers visuel est respecté. L'esprit sex, drugs and rock'n'roll, depuis toujours lié à la musique et la célébrité, est également présent, par le biais des excès de l'anti-héros, Richie Funestra. La distribution n'est pas en reste avec bien sûr, dans le rôle principal, Bobby Cannavale, révélé par la série "New York 911" et qui depuis a fait du chemin dans le monde du cinéma et des séries (rappelons son apparition dans "Boardwalk Empire"), mais aussi Olivia Wilde (inoubliable Numéro 13 de "Docteur House") qui incarne ici Barbara Beretta, James Jagger, le propre fils de Mick Jagger, époustouflant et si proche de son père dans le rôle de la star montante Kip Stevens, Juno Temple, Jack Quaid, le fils de Meg Ryan et Dennis Quaid, et bien sûr Paul-Ben Victor, qui sera toujours associé à la série "Invisible Man". 

Hélas, malgré d'excellentes critiques lors des premiers épisodes de la série, l'audience a rapidement chuté et ces mêmes critiques sont finalement devenues négatives, entraînant l'annulation de "Vinyl" par HBO alors qu'une seconde saison était initialement prévue. En dépit de quelques longueurs, elle méritait cependant qu'on lui laisse une chance. Dommage, car ce sujet est en général peu évoqué.

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Voir les commentaires

Saison 7 de "Game of Thrones" DVD 2017 Warner Home Video/HBO

Publié le par A & K

Attention, cette chronique contient des spoilers (pour ceux qui ne l'ont pas encore vu) !!!

Winter is here (l'hiver est là)...

Comme tous les afficionados de Game of Thrones, alias GOT, nous attendions cette septième saison, l'avant-dernière, avec impatience, et ce malgré les nombreuses fuites survenues l'année dernière à la suite de piratages. Notre attente a été largement récompensée. Et oui, bientôt la fin avec ces nouveaux épisodes, au nombre de sept au lieu des 10 habituels. Par ailleurs, le tournage de la série progressant bien plus vite que l'écriture du talentueux auteur George R.R. Martin, par ailleurs très cool, cette saison se compose d'intrigues originales qui ne figurent pas dans les romans, celles-ci n'ayant pas encore été écrites, même si certains éléments seront bien présents dans les ouvrages à paraître "The Winds of Winter" et "A Dream of Spring".

Après deux premiers épisodes un peu poussifs, malgré la participation inattendue de notre ami Ed Sheeran dans le premier en musicien (oui, oui, vous avez bien lu), le rythme s'installe avec force, nous entraînant dans une des meilleures saisons que nous ayons vu. Des effets spéciaux à couper le souffle, des scènes de bataille plus vraies que nature, des paysages grandioses et enfin les dragons, ici omniprésents, participant au combat, même si l'un d'entre eux va disparaître pour renaître auprès des Marcheurs blancs (la grande menace qui fait trembler tous les Royaumes) et ainsi les aider à détruire le fameux Mur du Nord. La famille Stark va se retrouver après toutes ces années, plus unie que jamais, en particulier les deux sœurs, Sansa et Arya. Jon Snow, devenu roi, tentera de trouver des alliés pour combattre cette immense armée de zombies, qui approche à grands pas du mur. Et oui, une histoire d'amour (avec la scène qui va avec) va naître entre Jon et Daenarys Targaryen !!! Encore une révélation. Mais le pire est à venir car un secret les concernant les unit plus encore qu'ils ne le pensent. Les Lannister vont de nouveau faire parler d'eux, Tyrion va se désolidariser de sa sœur, plus cruelle et bornée que jamais, un méchant (enfin, si on veut mais quand même) présent depuis le début de la série dans le sillage des Stark, va disparaître, sans compter tout ce que nous ne pouvons vous révéler sans gâcher la surprise...

En conclusion, une saison époustouflante qui passe bien trop vite, marquée par la tentative de réconciliation des différentes Maisons et leur lutte contre un ennemi commun, insaisissable, déterminé et presque invincible, les fameux Marcheurs blancs, les Walking Dead de GOT. Mais Jon sait comment les anéantir, grâce au verre dragon (ou obsidienne). Cela laisse augurer une saison 8 explosive. 

"Game of Thrones" Saison 7 DVD 2017 Warner Home Video/HBO

Saison 7 de "Game of Thrones" DVD 2017 Warner Home Video/HBO

Voir les commentaires

Preview Chronique de la Saison 7 de "Game of Thrones"

Publié le par A & K

Coming soon: preview pour la future chronique concernant l'excellente saison 7 de "Game of Thrones". De nombreux rebondissements, un rapprochement improbable, la mort d'un personnage phare (plus ou moins), une apparition étonnante. Vous en saurez plus bientôt...

En attendant, nous vous laissons avec cette magnifique illustration de Daenarys Targaryen, la Mère des dragons. Enjoy...

Preview Chronique de la Saison 7 de "Game of Thrones"

Voir les commentaires

Série "The Walking Dead" Saison 7 Blu-ray Fox 2017

Publié le par Annie et Kristel

Attention Spoilers, pour tous ceux qui n'auraient pas encore vu cette saison 7 !!!

C'est avec enthousiasme que nous nous sommes plongées dans la saison 7 de la série phénomène "The Walking Dead" dont nous sommes fans, suite au cliffhanger haletant de la précédente qui avait laissé Rick et sa bande aux prises avec le redoutable Negan et sa batte Lucille (un petit clin d'œil à la guitare de B B King portant le même nom ?-Pas vraiment en réalité).

Dès le premier épisode de la saison 7, nous apprenons ainsi l'identité des deux personnes (et non pas une comme nous le pensions au départ !), Glenn et Abraham, que Negan va massacrer de la plus cruelle des façons, conformément au scénario de la BD d'origine conçue par Robert Kirkman et Charlie Adlard. Comme nous le redoutions, Glenn, l'un de nos personnages préférés, va donc disparaître, laissant un grand vide derrière lui dans le cœur de Maggie et de nombreux fans.

Après cet épisode éprouvant et déroutant, la suite de la saison, pourtant pleine de promesses, s'avère un peu décevante, avec un problème de rythme, pas assez d'action ni de zombies d'ailleurs, des personnages trop séparés et certains comme Daryl ou Michonne peu présents. Surtout, le fait de voir Rick, d'habitude si combatif, réduit à devenir le pantin de Negan, est franchement agaçant. Nous n'avons qu'une seule envie : que la confrontation entre les deux leaders ait lieu et que Negan disparaisse. Cependant, nous pouvons comprendre que toute la saison s'oriente autour de lui, Negan étant un personnage très connu des afficionados du comics qui souhaitaient le voir apparaître dans la série. Il est en outre brillamment interprété par Jeffrey Dean Morgan ("Supernatural", "Weeds") qui trouve enfin un rôle à sa mesure, celui du Super Méchant de "The Walking Dead" qu'on adore détester.

Un coup de chapeau également à Carl (qui le porte si bien !), le fils de Rick, qui prend de plus en plus d'importance en se métamorphosant au fil des saisons, passant de petit garçon à un jeune homme responsable.

Les producteurs de la série sont bien conscients des nombreux reproches faits au cours de cette saison de 16 épisodes et ont promis de corriger ces erreurs lors de la 8ème, avec l'affrontement tant attendu entre Rick et Negan, un groupe enfin réuni et plus d'action. En espérant ne pas être déçues cette fois-ci, même si nous restons attachées à "The Walking Dead". 

A voir si vous êtes des inconditionnels de cette série déjà culte ou simplement curieux, sous réserve que vous ayez le cœur bien accroché.

Adieu Glenn...

Série "The Walking Dead" Saison 7 Blu-ray Fox 2017

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>