Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chroniques livres, bd & mangas

Livre "Un nouveau départ" Tome 2 "Les affres du passé" de Christelle Morize Amazon 2022

Publié le par Annie et Kristel

A l'approche de l'hiver, rien de mieux qu'un excellent livre pour ensoleiller nos froides journées. Le second tome de la saga "Un nouveau départ" par Christelle Morize s'y prête à merveille...

L'histoire : De retour dans sa ville natale, Jane reprend espoir en l'avenir, en particulier grâce à sa toute fraîche relation avec Luke. Cependant, certaines révélations sur le passé de sa mère chahutent grandement ses émotions. La jeune femme ignore qu'à Londres, Brett échafaude un plan machiavélique pour reprendre toute autorité sur Charlie.

Aujourd'hui, nous avons choisi de vous parler du deuxième tome de la saga "Un nouveau départ" par Christelle Morize, dont le premier volume avait été présenté sur notre blog. C'est toujours avec un réel plaisir que nous retrouvons l'univers de cette auteure talentueuse (voir photo ci-dessous pour plus d'informations), qui sait si bien nous transporter dans des contrées lointaines, comme ici le Montana, par le biais du destin de Jane, et l'espoir d'un avenir plus radieux. Une existence bouleversée par un nouveau départ, comme vous l'aurez deviné, nécessitant une forte volonté caractérisant notre héroïne malgré les embûches, les doutes qui l'assaillent. Cependant, et c'est cela le paradoxe d'une décision consistant à renouer avec ses racines, on ne peut complètement échapper à son passé. Les révélations sur la mère de Jane ou la malveillance de Brett en étant des preuves. Nous ne vous en dirons pas davantage, par crainte de spoiler cette suite tant attendue, sachant que vous préférerez sans doute découvrir au fil des pages les secrets et rebondissements qui s'y cachent. Un souhait que nous respectons, même si cela est difficile pour nous qui éprouvons le besoin de partager notre enthousiasme avec vous.

​​​​​​Mais une chose est sûre et certaine : si vous avez aimé le premier tome, ce sera aussi le cas du second s'inscrivant dans sa droite lignée.

Livre "Un nouveau départ" Tome 2 "Les affres du passé" de Christelle Morize Amazon 2022

Voir les commentaires

Livre "Les Correspondants" de Grand Corps Malade & Ben Mazué Editions JC Lattès 2022

Publié le par Annie et Kristel

Une amitié épistolaire et bien plus...

Présentation : Ben Mazué : Pour la quatrième de couverture, je propose qu'on écrive quelque chose de drôle, tant pis si c'est pas très clair sur le contenu du livre.

Grand Corps Malade : Drôle, moi je suis toujours d'accord.

Ben Mazué : Je pensais à ça : "Il y a deux ans, Grand Corps Malade s'apprêtait à partir vivre à Montréal. Ben Mazué lui proposa alors de se lancer dans une correspondance, comme un journal à deux, pour garder le lien. Le projet de voyage a finalement été annulé, mais pas celui de la correspondance. Tous les lundis, pendant des mois, ils se sont écrit. A une époque mouvementée pour des artistes en tournée, un échange drôle et sincère, à la fois intime et universel."

Grand Corps Malade : C'est absolument pas drôle.

Terminer un livre donne toujours l'impression de quitter un ami, en l'occurrence avec celui-ci deux amis, Grand Corps Malade et Ben Mazué, qui nous proposent de partager au fil de leurs échanges, leurs ressentis, émotions durant une période trouble que nous avons tous connu, la pandémie de COVID-19, créant ainsi avec le lecteur un sentiment de proximité. Les deux musiciens, liés par une amitié de longue date, reviennent sur ces incertitudes, l'impossibilité de se produire en concert, que Grand Corps Malade avait déjà évoqué dans sa chanson sortie durant l'un des confinements, "Pas Essentiel" (partagée sur notre blog), où il y dénonçait les mesures drastiques concernant les artistes et leurs difficultés à s'exprimer devant leur public. A cela s'ajoute le questionnement sur l'avenir, le leur et celui de leurs enfants (ils sont chacun papas de deux garçons), sans oublier la guerre en Ukraine, qui laisse planer l'ombre d'un conflit mondial. Rien de bien réjouissant à priori, pourtant, Grand Corps Malade et Ben Mazué ne se laissent pas abattre, nous faisant sourire, même rire face à certaines situations. Grand Corps Malade fait partie des personnalités que nous apprécions pour sa sincérité, son engagement contre les injustices, et dont nous chroniquons régulièrement l'actualité. Quand à Ben Mazué, nous l'avons découvert il y a quelques années lors de sa prestation dans le centre culturel de notre ville, Saint Gratien, qui y propose ponctuellement une sélection artistique riche et pertinente.

"Les Correspondants" leur permet aussi d'évoquer avec autodérision l'importance des réseaux sociaux dans notre société, la nécessité d'y être présent, et dans ce cas précis, pouvoir communiquer avec leurs fans. Lettre après lettre, ils se dévoilent un peu plus tout en restant pudiques, Grand Corps Malade abordant après "Patients" son grave accident ayant bouleversé sa vie, son amour du basket, ses débuts de slameur, tandis que Ben Mazué, médecin de formation, blessé par son récent divorce, féru de musique et de cinéma, est revenu en force grâce à son nouvel opus "Paradis". Ecrit en parallèle de leur album "Éphémère" avec Gaël Faye, ce dernier n'est jamais très loin puisqu'il signe la préface de cet excellent livre, preuve que les lettres ont encore de beaux jours devant elles.  

Avec "Les Correspondants", Grand Corps Malade et Ben Mazué nous font partager un peu de leur quotidien sans oublier la grande passion de leur vie : la musique sublimée par la scène. A lire sans modération...

Livre "Les Correspondants" de Grand Corps Malade & Ben Mazué Editions JC Lattès 2022

Voir les commentaires

Livre "Quand l'amour s'en mail" de Tamara Balliana Editions Montlake Romance 2019

Publié le par Annie et Kristel

L'amour 3.0...

L'histoire : Quand sa meilleure amie lui demande d'être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée "Léo", la sœur de la future mariée... Mais à cause d'une erreur de destinataire,  c'est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond ! Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l'un l'autre. Mais lorsque Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s'obstine... Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu'ils ont développé derrière leurs écrans résistera-t-elle à l'épreuve du réel ?

Véritable coup de foudre, "Quand l'amour s'en mail" est le premier roman que nous avons lu de Tamara Balliana, transfuge de l'auto-édition qui excelle dans les romances modernes, comme ici où la technologie devient le nouveau Cupidon, donnant lieu à de nombreux et savoureux quiproquos. Son univers possède la particularité de nous présenter des personnages plus réalistes avec leurs complexes, failles, doutes ou handicaps, semblable à une saga où nous les retrouvons toujours avec plaisir même si certaines histoires peuvent se suivre de façon indépendantes. La raison poussant Solène, l'héroïne de "Quand l'amour s'en mail", à ne pas tout de suite vouloir rencontrer Léo, est surprenante mais compréhensible, un sujet rarement abordé dans les comédies romantiques et que nous vous laissons le soin de découvrir.

Un livre Feel Good, intelligent, moins léger qu'il n'y paraît, divertissant tout en invitant à la réflexion...

Livre "Quand l'amour s'en mail" de Tamara Balliana Editions Montlake Romance 2019

Voir les commentaires

Livre "Le Petit Didier" de JoeyStarr Editions Pocket 2022

Publié le par Annie et Kristel

Quand JoeyStarr était encore Le Petit Didier Morville...

Présentation : L'enfance, d'abord et surtout, c'était la fenêtre. Parce qu'il vit seul avec son père, le petit Didier tue l'ennui en regardant là-bas, au-dehors, la cité s'ériger. Lui, c'est dans le noir qu'il attend des couleurs, des copains, des conneries, qui viendront... sur un terrain de foot, sur son vélo volé, partout, pourvu qu'il échappe à l'hostilité silencieuse de l'appartement, des disques qu'on ne peut pas toucher et des marrons glacés dans le meuble sous clé... Et puis, un jour, cette fenêtre qu'on ouvre. Et qui fait comme une porte par laquelle s'échapper.

Vous aimez les marrons glacés ? Nous, oui, JoeyStarr, également. "Le Petit Didier" est l'occasion d'en savoir plus sur son enfance, ou du moins une courte partie mais déterminante pour sa future vie, sa carrière, évidemment, notamment au sein du mythique et précurseur groupe de rap français, Suprême NTM en compagnie de son acolyte Kool Shen. Une formation plus que jamais d'actualité, leurs retrouvailles et tournées étant toujours des événements, tout comme les récentes fictions qui ont été consacrées à leurs débuts, à l'image du film "Suprêmes" ou dernièrement la série "Le monde de demain" diffusée sur Arte avec Melvin Boomer (actuellement à l'affiche du long-métrage "Sage-homme") dans le rôle de Didier Morville. Tout le monde ou presque connaît JoeyStarr qu'on surnomme aussi Le Jaguar. Mais qui se cache derrière cette sulfureuse image et ses coups d'éclat ? Un enfant solitaire, livré à lui-même, dont l'indifférence paternelle expliquera sans excuser ses erreurs, ses errances et ce côté provocateur pour briller, exister enfin. JoeyStarr se raconte en toute sincérité à travers ce récit tendre, poignant, intense, s'apparentant plus à une nouvelle ou préquelle afin de comprendre comment ce petit garçon, Didier, a pu devenir ce qu'il est aujourd'hui, façonné par les choix de son père, dont il garde encore les blessures. Mais le constat n'est pas si négatif avec pour preuve son parcours et son assagissement dès 2008 où il se consacre au cinéma ("Le bal des actrices", "Polisse") et à la télévision ("Le remplaçant").

Celui qui rappait : "Laisse pas traîner ton fils si tu veux pas qu'il glisse" savait visiblement de quoi il parlait. "Le Petit Didier" ou l'histoire méconnue de l'enfant à la fenêtre qui regardait la vie par procuration s'est transformé en un homme responsable, un père de famille avec désormais le recul et la lucidité nécessaires pour nous offrir ce témoignage émouvant.

Livre "Le Petit Didier" de JoeyStarr Editions Robert Laffont 2021/ Pocket 2022 pour la présente édition 

Voir les commentaires

Livre "Jolie petite histoire" de Louis Bertignac Editions Le cherche midi 2022

Publié le par Annie et Kristel

"Ça, c'est vraiment toi..."

Présentation : "Avant d'acheter ce livre, vous voulez savoir si, dans cette jolie petite histoire, il est question de Téléphone. De mes relations avec les autres membres du groupe. De mes histoires avec Corine, Carla Bruni, les Rolling Stones, Jimmy Page, Prince et tant d'autres. Vous pouvez cocher toutes les cases. Vous pouvez aussi cocher la case sexe, drogues et rock'n'roll. Mais vous pouvez lire ce livre pour d'autres raisons. Car cette Jolie petite histoire est une histoire d'amour. Prenez le temps des préliminaires et savourez les caresses. La caresse de parents magnifiques. La caresse de mes mains sur les manches des guitares, de la musique qui m'a sauvé la vie, des voyages en Inde, au Népal ou à Essaouira. La caresse de l'amitié. Les caresses de celle qui écrit avec moi les chapitres à venir. Les caresses des regards des musiciens sur scène et des spectateurs à la fin des concerts, et celles de toutes les rencontres qui ont fait cette jolie petite histoire."

Avec une telle présentation, impossible de résister à l'envie de se plonger dans la lecture de cette autobiographie à l'image de son auteur, Louis Bertignac, sincère, sympathique, tout en retenue. En effet, ceux cherchant des détails croustillants seront déçus. Car évidemment, Louis aborde la gestion de la célébrité, l'égo, ses relations parfois compliquées au sein du mythique groupe Téléphone et notamment avec Corine ainsi que Jean-Louis Aubert, Carla Bruni avec qui il a ensuite travaillé, ses débuts en tant que guitariste auprès du regretté Jacques Higelin au caractère bien trempé, les Rita Mitsouko à l'attitude surprenante et bien d'autres, mais ses propos sont traités avec élégance et pudeur. Son amour de la musique et des guitares est lui, omniprésent, son admiration pour les Rolling Stones qu'il finira par rencontrer également. Notons d'ailleurs que Louis Bertignac, qui est un excellent musicien et guitariste, s'est, adolescent, fortement inspiré des riffs de Keith Richard. Louis a aussi eu la chance de croiser d'autres artistes de renom tels que Jimmy Page (Led Zeppelin), Rory Gallagher, parti trop tôt et dont on parle si peu, Prince ou Lionel Ritchie.

Il revient sur ses origines, son enfance, sa famille. L'ouvrage est agrémenté de photos personnelles insérées au fil du récit permettant un lien avec les lecteurs afin de mieux connaître son univers, là où tout a commencé. Louis Bertignac arrive à créer un véritable échange avec son public en nous interpellant par le biais de petites phrases amusantes, parfois interrogatives mais toujours bienveillantes. Même les drames de sa vie sont évoqués avec beaucoup de sensibilité sans atermoiements, tout comme la drogue, inévitable mais qui jamais ne l'a fait sombrer, addiction heureusement rapidement contrôlée. "Jolie Petite histoire" nous permet de renouer avec les grandes années de l'aventure Téléphone, un autre point de vue sur cette époque à lire en complément de l'autobiographie "Le fil du temps" de la bassiste Corine que nous avions chroniqué sur ce blog. Louis Bertignac, guitariste, chanteur et parolier, cofondateur de Téléphone, a ensuite joué avec Les Visiteurs, toujours avec Corine, avant d'intégrer sans elle Les Insus en compagnie de ses deux autres compères, Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka, puis de poursuivre une carrière solo. L'occasion de revenir sur toutes ces étapes importantes de sa carrière mais aussi de sa vie privée.

Un livre que nous avons quitté à regret et qui nous a donné le sourire malgré les aléas de l'existence grâce à son auteur, positif, un brin candide mais si attachant, à l'exceptionnelle culture musicale forçant le respect. Un agréable moment à partager car comme l'écrit si bien Louis Bertignac : "Sans partage, la vie n'a aucun sens"...

Livre "Jolie petite histoire" de Louis Bertignac Editions Le cherche midi 2022

Voir les commentaires

Biographies "Orelsan le Rimbaud du rap" Versus "Orelsan entre ombres et lumières" 2021

Publié le par Annie et Kristel

Pour notre retour, zoom sur deux biographies consacrées à Orelsan, "Le Rimbaud du rap" et "Entre ombres et lumières". Suivez le guide...

Aujourd'hui, place à une nouvelle thématique intitulée "Versus", que nous allons bien sûr abréger dans le futur en "VS". Elle nous permettra de comparer deux sujets similaires avec leurs ressemblances et leurs différences. Qui mieux qu'Orelsan, l'un des rappeurs préférés des Français, fort du succès de son album "Civilisation" récemment réédité en version ultime, dont nous vous parlons régulièrement sur le blog, afin d'inaugurer ce premier "Versus" par le biais de ses deux biographies sorties presque simultanément, "Orelsan le Rimbaud du rap" d'Alain Wodrascka (L'archipel) et "Orelsan entre ombres et lumières" d'Antoine Lucciardi (City) ?

"Orelsan le Rimbaud du rap" d'Alain Wodrascka (L'archipel) 2021

Cet ouvrage est la première biographie consacrée à Orelsan, parfaitement documentée, regorgeant d'anecdotes sur son enfance, sa famille. Elle revient sur tous les moments forts de sa carrière, mais aussi de sa vie personnelle sans pour autant être intrusive. Un livre presque parfait, professionnel, avec des comparaisons philosophiques étranges mais pertinentes, dont on pourra cependant reprocher à l'auteur Alain Wodrascka, pourtant habitué aux nombreuses biographies de musiciens français, de ne pas suffisamment évoquer, en dehors de Skread, la bande d'amis gravitant autour d'Orelsan, à commencer par Gringe et donc forcément les Casseurs Flowters, importants dans son parcours artistique. L'extravagant Deuklo, que les fans connaissent bien, n'a quand à lui droit qu'à quelques lignes. Dommage, notamment avec l'aventure "Comment c'est loin" qui aurait mérité un développement un peu plus fouillé et logiquement matière à réflexion. Cependant, "Le Rimbaud du rap" reste idéal pour celles et ceux qui souhaiteraient se familiariser avec l'univers d'Orelsan, recommandé dans les essentiels de l'émission musicale bien nommée "Basique" sur France 2.

"Orelsan entre ombres et lumières" d'Antoine Lucciardi (City)

Comme vous l'aurez deviné, place maintenant à la seconde biographie dédiée à Orelsan. "Entre ombres et lumières" est un livre déconcertant mais attachant. Véritable ovni, écrit par le metteur en scène, comédien et scénariste Antoine Lucciardi, déjà auteur d'ouvrages sur les séries "Game of thrones" et "Walking dead", son écriture oscille entre erreurs de noms (Omer Simpson au lieu d'Homer) et d'informations dont la plus grave, dès les premières pages, étant la date de naissance d'Orelsan alias Aurélien Cotentin qui serait né selon lui le 1er octobre 1982 alors qu'il s'agit en fait du 1er août de la même année. Une coquille réitérée une deuxième fois lorsque l'auteur parle de la venue au monde du rappeur de Caen à l'automne 1982. Aïe... D'accord, nous avons tous droit à l'erreur et à l'indulgence, étant dans notre cas auteures et blogueuses indépendantes, donc peu enclines à dénigrer ce qui a aussi été un long "travail de recherche et de nombreuses interviews inédites", mais on peut dire que cette lecture commençait mal. Alors, nous direz-vous, pourquoi chroniquer ce livre dans le cadre d'un "Versus", qui plus est ? Tout simplement parce qu'au delà de ces "boulettes", ce livre possède un charme que "Le Rimbaud du rap" n'a pas. Plus d'implication, d'explications sur les débuts d'Orelsan, leur contexte, la culture geek et hip-hop, et de reproductions de lyrics, notamment le virulent mais poignant "Suicide social", sans oublier (ce que nous soulignons avec plaisir) les potes, en particulier Deuklo que l'auteur apprécie. La vie privée d'Orelsan y est aussi évoquée mais toujours de façon discrète (un plus pour nous), Antoine Lucciardi respectant le souhait de l'artiste de préserver sa vie privée. "Entre ombres et lumières", une biographie plutôt réservée aux aficionados d'Orelsan qui sauront démêler avec aisance le vrai du faux tout en redécouvrant son parcours avec un regard nouveau, bienveillant bien qu'un peu critique.

Pour conclure, nous vous conseillons, si vous en avez la possibilité, de vous procurer ces deux ouvrages, variations autour du même thème, complémentaires comme les deux faces d'une même pièce. A noter qu'Orelsan est décidément sur tous les fronts, la partie 2 de son documentaire événement réalisée par son frère Clément avec des images exclusives, "Montre jamais ça à personne" venant d'être mis en ligne sur Amazon Prime. L'occasion idéale d'en apprendre davantage sur le rappeur made in Normandy en complément de ces biographies présentées ici...

Biographies "Orelsan le Rimbaud du rap" Versus "Orelsan entre ombres et lumières" 2021

Voir les commentaires

Livre "Numéro Deux" de David Foenkinos Editions Gallimard 2022

Publié le par Annie et Kristel

Dans l'ombre d'Harry Potter, ou plutôt de Daniel Radcliffe...

Vous connaissez sans doute la célèbre saga littéraire "Harry Potter" de J.K. Rowling et ses adaptations cinématographiques emmenées par Daniel Radcliffe dans le rôle principal. Mais derrière cette success story, se cache un secret de casting longtemps dissimulé aux yeux du grand public. Aujourd'hui, le brillant auteur David Foenkinos lève le voile avec brio sur cette histoire finalement pas si magique. A moins que...

​​​​​​Présentation : "En 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui allait interpréter Harry Potter et qui, par la même occasion, deviendrait mondialement célèbre. Des centaines d'acteurs furent auditionnés. Au final, il n'en resta plus que deux. Ce roman raconte l'histoire de celui qui n'a pas été choisi."

On ne présente plus David Foenkinos, auteur de nombreux romans traduits en plus de quarante langues. "Charlotte" a obtenu le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens en 2014. Trois de ses ouvrages ont d'ailleurs été adaptés au cinéma, "La délicatesse", "Les souvenirs" ainsi que l'excellent "Le mystère Henri Pick" avec Fabrice Luchini et Camille Cottin dans les rôles principaux. Un sujet sur le devenir des manuscrits refusés par les maisons d'édition qui nous a beaucoup touché en tant qu'auteures. Une façon aussi pour David Foenkinos de réparer des injustices littéraires liées à un certain élitisme.

Ci-dessus : l'auteur David Foenkinos

D'injustice, il est également question dans son nouveau roman "Numéro Deux" où l'écrivain aborde un thème très populaire, Harry Potter, devenu un phénomène de société intergénérationel et bien plus que cela. Rassurez-vous, pas besoin de bien connaître le petit sorcier pour apprécier ce livre qui revient en filigrane sur sa genèse, des débuts de J.K. Rowling, considérée à tort comme un homme jusqu'à la consécration et ces fameux films ayant révélé Daniel Radcliffe. Ici, le véritable héros est Martin Hill, celui qui faillit devenir Harry Potter, résumant ce qui deviendra pour lui plus qu'un échec, une blessure, une phobie. En effet, comment éviter cet univers peuplé de romans, de longs-métrages sans oublier de nombreux produits dérivés dont tout le monde parle, surtout lorsqu'on ressemble au magicien superstar, alors que Martin ne souhaite qu'une chose : oublier tout cela. Un enfant face à une montagne bien trop haute pour lui, ayant approché la lumière de très près, mais désormais condamné à vivre dans l'ombre d'un autre. "Numéro deux", récompensé du prix Baie des Anges 2022, interroge sur la capacité à se reconstruire après l'échec, tirer une force de la défaite.

Ci-dessus : (de gauche à droite) Rupert Grint (Ron Weasley), J.K. Rowling, Daniel Radcliffe (Harry Potter) et Emma Watson (Hermione Granger)

David Foenkinos a séduit nos cœurs de lectrices par un style dynamique, accessible et empathique, empli de tendresse pour le si fragile Martin que l'on voit grandir puis devenir un homme pour enfin accepter son destin et trouver le bonheur. Dès les premières pages, nous sommes tombées "sous le charme" de ce roman atypique, nous immergeant dans le monde de Martin, forcé de côtoyer Daniel Radcliffe, celui dont il pense être le rival, celui qui lui aurait volé sa vie. Paradoxalement, cet ouvrage criant de vérité s'avère être une pure invention. L'avertissement au lecteur, présent dès le début de cette œuvre n'ayant pas reçu l'approbation de J.K. Rowling et Warner Bros, en est la preuve: "Si certains des éléments de ce roman reprennent des faits réels, l'auteur a cherché avant tout à donner libre cours à son imagination, au fil d'une intrigue parfaitement fictive." Malgré ces précisions un peu perturbantes, la magie opère, car le roman mêle habilement le vrai et le faux, le plaisir venant aussi du fait de se demander où finit la fiction et où commence la réalité. C'est là que réside le talent de David Foenkinos, donner vie au personnage de Martin, comme un ami, notre ami.

Véritable coup de foudre, "Numéro deux" est un roman que nous vous recommandons vivement. Une chose est sûre : vous ne verrez plus jamais Harry Potter de la même manière...

Livre "Numéro Deux" de David Foenkinos Editions Gallimard 2022 

Voir les commentaires

Livre "L'écume bleue" de Paul Blanchot M+ Editions 2022

Publié le par Annie et Kristel

Flash spécial : "L'écume bleue", le nouveau roman de Paul Blanchot est arrivé...

L'histoire : 2022, Alerte rouge météorologique. Une tempête de niveau 5, Dorothy, s'abat sur les côtes françaises et un poison mortel se répand à la surface de l'eau, autour du globe. Les océans et les mers ne sont plus sûrs. Que se passe-t-il ? D'étranges créatures marines font surface, des bateaux disparaissent, les niveaux océaniques et marins débordent avec des hauteurs jamais vues, l'origine de l'écume est inexplicable. Combien de temps cela va-t-il durer ? Drake était un mort en survie au milieu des océans, un être hors normes. Ni homme, ni poisson, le sans terre et sans racine, le sauveteur au destin autodestructeur est le personnage principal de ce thriller apocalyptique saupoudré de fantastique à glacer le sang.

L'auteur Paul Blanchot, diplômé d'un Master de jeux vidéos, Management et Game Design, écrit des romans avec passion depuis l'adolescence (presque toujours en réalité, ses cahiers d'écolier en témoignent). Un parcours propice à la création de personnages, de lieux, d'intrigues auxquels s'ajoute une grande part de magie. Des ingrédients idéaux pour altérer la réalité et conférer à ses récits une bien plus vaste envergure.

C'est toujours avec plaisir et curiosité que nous découvrons un nouveau livre de Paul Blanchot, auteur que nous suivons depuis longtemps et dont nous vous avions déjà parlé sur le blog dans une précédente chronique consacrée à l'un de ses ouvrages, "Conducteur de nuit". Avec "L'écume bleue", celui-ci nous fait pénétrer dans un monde apocalyptique aux frontières de la dystopie, pas si éloigné que cela de notre réalité. Un constat formulé comme un avertissement pour l'avenir ainsi que la protection de la planète, une mise en garde contre toutes les dérives de la technologie actuelle, de la société entraînant une pollution des mers, des océans. C'est à travers le regard de l'étrange Drake que nous plongeons au cœur de l'action, riche en rebondissements, sans temps mort grâce à l'écriture de Paul Blanchot, efficace, nerveuse, précise, tout en y insufflant une touche de poésie empreinte de sensualité. Un amour des mots qu'il manie avec aisance, acquise grâce à son expérience professionnelle lui ayant permis de nourrir davantage son imaginaire et ainsi de transmettre son savoir-faire à ses lecteurs dont nous faisons bien entendu partie.

"L'écume bleue" de Paul Blanchot vous fera voyager au sein de notre planète, la si bien nommée Planète bleue...

Livre "L'écume bleue" de Paul Blanchot M+ Editions 2022

Voir les commentaires

Livre "Résilience" d'Ophélie Winter Editions Harper Collins 2021

Publié le par Annie et Kristel

Souvenirs, souvenirs...

Pour bien commencer l'année 2022 que nous vous souhaitons belle et heureuse, nous avons pensé vous proposer la chronique de l'autobiographie d'Ophélie Winter, écrite en collaboration avec Pauline Bonnefoi. L'occasion idéale de faire le point sur sa vie et sa carrière.

Présentation : Icône, star des années 1990, égérie de M6, musicienne à l'origine d'un nouveau style, Ophélie Winter reste l'idole d'une génération. Du hit-parade aux Victoires de la musique en passant par le cinéma, elle s'est imposée comme une artiste incontournable de la scène française. Jour après jour, elle a tout donné à ce métier qui l'habitait, emportée par le tourbillon du succès. Pourtant, derrière les paillettes, personne ne connaît vraiment l'histoire de cette personnalité authentique et viscéralement à fleur de peau, plongée dès l'enfance dans l'univers du showbiz. Réduite par les médias à une image de poupée blonde, elle s'est forgée un caractère de battante pour affronter les revers de la célébrité et les coups durs de la vie. Pour la première fois, dans un récit intime et sans fard, Ophélie partage avec nous la leçon que la vie lui a apprise : la résilience.  

Jusqu'à présent, Ophélie Winter n'avait jamais voulu publier d'autobiographie, craignant de ne pas avoir une vie assez remplie. C'est désormais chose faite avec "Résilience" qui nous démontre, une fois de plus, qu'il ne faut jamais se fier aux apparences.

Effectivement, l'artiste aux multiples facettes nous plonge tout d'abord dans son enfance difficile auprès de son frère, sa mère et manager, omniprésente mais pas toujours bienveillante, qui souhaite voir sa fille entrer dans le milieu artistique et réussir là où elle-même a échoué. Nous les pensions très proches, mais la vérité est tout autre, bien plus cruelle en raison de ses trahisons. Un père, le chanteur David-Alexandre Winter, brillant par son absence mais aussi par sa lâcheté. Comment une petite fille peut-t-elle devenir une jeune femme épanouie dans un environnement toxique, où plane également l'ombre d'un oncle pédophile ? Mais malgré toutes ses fêlures, Ophélie parvient à se faire une place dans le mannequinat, puis à la télévision sur la petite chaîne qui monte, M6, la musique et le tube "Dieu m'a donné la foi" extrait de son album "No Soucy", sans oublier le cinéma avec des anecdotes de tournages. Viennent ensuite les hommes de sa vie dont elle parle avec pudeur et retenue, ne les appelant que par la première lettre de leur prénom, excepté pour son pygmalion, le regretté Prince, suivis des médias en quête perpétuelle de scoop et n'hésitant pas à la harceler, même lorsque la maladie la frappe durement, la laissant seule et désemparée.

"Résilience", bien plus qu'un livre, l'histoire d'une vie, d'une femme qui ne baisse jamais les bras, une battante qui nous émeut, à la personnalité attachante, très loin d'être superficielle. 

Livre "Résilience" d'Ophélie Winter Editions Harper Collins 2021 

Voir les commentaires

Livre "Je ne t'oublierai pas" de Sophie McKenzie Editions Pocket 2016

Publié le par Annie et Kristel

Ne jamais se fier aux apparences...

​​​​​Cela faisait longtemps que nous n'avions pas chroniqué un livre, et pour nous faire pardonner, nous avons choisi de vous présenter aujourd'hui, si vous ne le connaissez pas déjà, l'excellent thriller "Je ne t'oublierai pas" de Sophie McKenzie.

 L'histoire : Art et Gen s'aiment et forment un couple heureux. En apparence du moins, car depuis la mort de leur fille Beth, emportée à la naissance huit ans plus tôt, le chagrin et la douleur rongent Gen et l'empêchent d'avoir un autre enfant. Quand un matin une inconnue sonne à leur porte, annonçant sans préambule à Gen que leur fille est bien vivante, la jeune femme décide de la croire. Seule contre tous, Gen va dès lors tout tenter pour découvrir la vérité, sans se douter de ce que recèle les monstrueuses zones d'ombre de ce passé...

"Je ne t'oublierai pas" est le premier ouvrage de Sophie McKenzie que nous avons lu ou plutôt dévoré. Cette histoire prenante, bouleversante d'un couple face au deuil d'un enfant, épreuve difficile à surmonter car brisant bien des unions, est dépeinte avec justesse et sensibilité, tout en distillant avec habileté du suspense, du mystère, avant les révélations finales qui s'avèrent surprenantes. L'écrivaine a su trouver les mots justes pour nous captiver et nous emporter dans son univers. Impossible en effet d'interrompre sa lecture sans en connaître le dénouement.

Pour info, Sophie McKenzie, ancienne journaliste, est une romancière britannique ayant débuté dans la littérature jeunesse, devenue auteure de séries policières récompensée par de nombreux prix. "Je ne t'oublierai pas" (2014) son premier thriller, a été suivi de "Appelle-moi" (2016), également paru aux éditions Belfond puis en poche chez Pocket. Un livre que nous avons également lu et apprécié, décrivant l'enquête de la meilleure amie depuis dix-huit ans de Julia, qui après avoir découvert un message de cette dernière sur sa boîte vocale peu de temps avant son assassinat, décide, dans un élan de culpabilité, de connaître la vérité et l'identité du meurtrier. Hélas pour nous, ce ne sont que les deux seuls polars de Sophie McKenzie publiés en France à ce jour.

N'hésitez pas à vous plonger dans "Je ne t'oublierai pas", un récit qu'on ne pourra assurément pas...oublier.

Livre "Je ne t'oublierai pas" de Sophie McKenzie Editions Pocket 2016 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>