Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Série "Vernon Subutex" Saison 1 Studio Canal DVD 2018/2019

Publié le par Annie et Kristel

Attention, cette chronique s'adresse aussi bien aux personnes n'ayant pas lu (tout comme nous) la trilogie "Vernon Subutex" de Virginie Despentes qu'à ses lecteurs avertis...

L'histoire : Vernon Subutex, disquaire sans emploi, se fait expulser de son appartement. A la recherche d'un endroit où dormir, Vernon contacte d'anciens amis de la bande du Revolver, son mythique magasin de disques, aujourd'hui fermé. Il retrouve l'un d'eux, Alex Bleach, rock star sur le déclin. Mais celui-ci meurt d'une overdose, lui laissant trois mystérieuses cassettes vidéo. Alors que Vernon se fond dans Paris, il va devenir l'homme que tout le monde veut retrouver.

"Vernon Subutex" est une série adaptée (par Cathy Verney) des deux premiers tomes de la trilogie éponyme de Virginie Despentes publiée chez Grasset, forcément très attendue.

Cependant, malgré ses nombreuses qualités, elle n'a pas fait l'unanimité auprès des aficionados n'ayant pas retrouvé la flamboyance des romans, et même de Virginie Despentes en personne, qui a malgré tout supervisé le projet et donné son feu vert. Difficile en effet de ne pas être déçu en découvrant l'adaptation d'un livre sur écran, en l'occurrence le petit, une retranscription totalement fidèle étant impossible. Il a été également été reproché à la série son côté "clichés", ce qui n'est pas tout à fait faux (Paris, la capitale du showbiz, ses paillettes et ses dérives), une époque pas assez proche de la réalité, certains protagonistes caricaturaux ou mis à l'écart au profit de l'anti-héros Vernon Subutex, alors que les romans se voulaient plus choraux. 

Chacun a le droit d'avoir son opinion. Soyons honnêtes, nous avons eu un peu de mal à nous immerger dans la série au format atypique, la première saison étant constituée au total de 9 épisodes de 35 minutes. L'intrigue peine à s'installer jusqu'à la disparition d'Alex Bleach (énigmatique Althaya Mokonzi) et la recherche des cassettes qui devient haletante.

Romain Duris (bien loin de ses débuts dans le film "Le Péril Jeune" de Cédric Klapisch ou du clip de Princess Erika "Faut qu'je travaille"), dans le rôle du loser magnifique Vernon Subutex, est époustouflant. Tout repose sur lui et son fameux blouson en cuir, armure des temps modernes et objet involontaire de toutes les convoitises, les trois fameuses cassettes étant cachées dans une poche intérieure. Parfois pathétique, parfois insouciant voire inconscient, sa seule quête immédiate est de trouver un toit pour une nuit ou plus. Ce sont ses travers qui l'ont menés à la rue et on éprouve par moments l'envie de le secouer, de lui dire de se battre afin que sa situation s'améliore. Lui, passionné de musique, ancien propriétaire du célèbre Revolver, mérite bien mieux que cela. Mais Vernon Subutex n'en demeure pas moins un homme sympathique, solaire.

Autour de lui gravitent des personnages insolites aux caractères forts (notamment La Hyène, campée par l'impeccable Céline Salette), menés par un casting soigné (la musicienne Flora Fischbach dans le rôle d'Anaïs, Patrick Eudeline en guest star, Laurent Lucas dans la peau d'un producteur prêt à tout pour protéger son lourd secret, Florence Thomassin, Philippe Rebbot interprétant d'anciens amis de Vernon Subutex qui vont faire leur maximum, à leur façon, pour le retrouver et surtout l'aider. Autant de destins qui seront réunis grâce à lui et à leurs souvenirs en commun. Toute une époque qu'ils croyaient révolue, chacun s'étant perdus de vue. 

Comme vous le comprendrez certainement, la place importante accordée à la musique nous a également touché. Des Thugs, Dogs, Poni Hoax ou Jesus And Mary Chain, l'esprit rock est là, à retrouver également sur la bande originale de la série. 

En conclusion, que vous ayez lu ou non les romans de Virginie Despentes, n'hésitez pas à donner sa chance à la série "Vernon Subutex".

Série "Vernon Subutex" Saison 1 Studio Canal DVD 2018/2019 

Voir les commentaires

Clip "Don't Call Me Angel" d'Ariana Grande feat Miley Cyrus et Lana Del Rey 2019

Publié le par Annie et Kristel

Drôles De Dames...

C'est un trio musical inattendu qui s'est formé à l'occasion du single "Don't Call Me Angel", choisi pour figurer sur la BOF du reboot de la mythique franchise Charlie's Angels, réalisé et interprété par Elizabeth Banks, avec Kristen Stewart, Naomi Scott, Ella Balinska dans les rôles principaux, ainsi que Patrick Stewart et Djimon Hounsou. D'après le trailer que nous avons pu visionner, le film sera explosif et les anges au sommet. Sortie prévue dans les salles françaises le 4 décembre 2019.

Pour en revenir à ce fameux trio musical, nous découvrons Ariana Grande, plus sexy que jamais, entourée de l'indomptable Miley Cyrus, bien loin de ses débuts à l'époque d'Hannah Montana, et de l'énigmatique Lana Del Rey. Vous êtes étonnés ? Nous aussi. Mais ne vous y trompez pas. Derrière des abords provocants, se cache un titre efficace, sensuel, entêtant, porté par un clip qui l'est tout autant, où les allusions à Charlie's Angels sont évidentes, notamment par l'omniprésence du logo du film. Petit bonus: la présence à la fin de "Don't Call Me Angel" d'Elizabeth Banks. Décidément, ces trois artistes nous ont concocté un futur tube en puissance que vous aurez le plaisir de voir à la fin de cet article.

 

Voir les commentaires

Livre "Les morsures de l'âme" (l'intégrale) de Christelle Morize Amazon

Publié le par Annie et Kristel

Les morsures de l'âme, blessures du cœur...

Après "La maison du pasteur", c'est avec un grand plaisir que nous nous sommes replongées dans l'univers de Christelle Morize avec l'intégrale d'une autre de ses sagas, "Les morsures de l'âme", regroupant deux tomes, davantage orientée vers le polar psychologique sur fond de conflits familiaux sans oublier de nombreux rebondissements.

L'histoire : (Tome1)

Tout débute par le retour de Josh Mac Callaghan dans sa ville natale, meurtri par la vie, la disparition de son épouse l'ayant laissé seul avec son fils. Quinze années se sont écoulées depuis le divorce de ses parents, et Josh décide de revenir dans le Montana, cette région chargée d'histoire, afin d'aider Travis, son grand-père gravement malade. Cependant, des tensions avec Elliot, son père, ressurgissent, tout comme de nombreux secrets qui vont affecter la vie du clan Mac Callaghan. Des souvenirs refont surface, une vague de meurtres va fragiliser cet équilibre précaire dans une ambiance délétère entre suspicions, accusations et doutes de la part du nouveau shérif et du propre père de Josh. 

L'histoire: (Tome 2)

Cette seconde partie est aussi prenante que la première avec Josh, notre héros, plus que jamais décidé à connaître l'identité de celui qui l'a agressé. La relation avec son père évolue mais demeure toujours instable, tandis que des assassinats viennent envenimer une situation inextricable. Nous vous laissons le soin de découvrir la suite des aventures de Josh, prêt à tout pour protéger sa famille.

Une chose est sûre, c'est bien le clan Mac Callaghan qui est au cœur de ce récit passionnant. "Les morsures de l'âme" parvient à nous tenir en haleine sans faillir, en mêlant suspense, émotion tout en brossant les portraits d'hommes dont les failles s'avèrent fascinantes, et ce en dépit de leur obstination, leur rancœur et d'un manque de communication. 

Christelle Morize, éprise de grands espaces et de liberté, est parvenue, par le biais de cette saga, à nous faire voyager dans le Montana, aussi beau que sauvage. La famille y tient également une place très importante, comme dans toute vie, avec ses bons et ses mauvais côtés, entre amour et chagrin. L'auteure a su, grâce à sa passion des mots, et sans aucun problème de rythme, à nous immerger dans un monde, son monde, laissant une empreinte indélébile dans nos cœurs de lectrices.

Livre "Les morsures de l'âme" (l'intégrale) de Christelle Morize Amazon 

Voir les commentaires

Album "Il était une fois..." de Black M Wati B/Sony Music/RCA 2019

Publié le par Annie et Kristel

Once Upon A Time...

Après ses deux excellents albums solos "Les Yeux Plus Gros Que Le Monde" (2014) et "Eternel Insatisfait" (2016), Black M poursuit sa route indépendamment du groupe Sexion D'Assaut qui l'a fait connaître aux côtés de ses amis (Gims, Lefa, Maska, pour ne citer qu'eux), et dont il n'est jamais loin. Ce troisième album était très attendu, et c'est ce 13 septembre 2019 que nous avons eu le plaisir de le découvrir.

Le premier single clippé "Bon" (Prologue), gimmick d'un freestyle de 2006, remet au goût du jour un son incisif mâtiné d'egotrip où l'on retrouve un Black M enchaînant des punchlines. Un retour aux sources mêlant ses origines et ses débuts dans la musique, avec quelques membres de Sexion D'Assaut présents dans la vidéo.

S'ensuit "Mon Beau-Frère", ayant pour inspiration le mari de la sœur de Black M, et dont on voit la photo de mariage à la fin de ce clip amusant aux nombreuses situations cocasses, notamment grâce à la présence des acteurs Rayane Bensetti (le gendre idéal) et les amis campés par Issa Doumbia et Zatis. 

Le troisième extrait clippé "Dans Mon Délire" (feat Heuss L'Enfoiré et Soolking), un de nos titres préférés, est à découvrir à la fin de cet article. Résolument plus Old School tendance Funk, clin d'œil à son idole Michael Jackson, "Dans Mon Délire" nous révèle le jeune Black M lorsqu'il n'était encore qu'Alpha Diallo (son véritable patronyme). 

D'autres feats réussis viennent agrémenter l'écoute tels que "Sale journée" (avec BigFlo & Oli), "Monsieur L'agent" (feat Naylinz), "No No No" (PLK), et "Autour De Moi" (avec Koba Lad et Niro). Un album aux thèmes très personnels, à l'image de "Like" à propos de notre quotidien devenu en partie virtuel, "Ainsi Valse La Vie" sur la fragilité de l'existence et le fait que rien n'est jamais acquis (cadre un jour, peut-être SDF le lendemain ?), "Léa", véritable déclaration d'amour à Léa Djadja, sa femme depuis 10 ans et mère de leur fils, "Pervers Narcissique" qui nous a touché de par la véracité de ce sujet, plus que jamais et malheureusement brûlant d'actualité, renforcé par la voix bouleversante de Barbara Pravi. A la fin de la chanson, celle-ci dialogue au téléphone avec cet homme qu'elle aime mais qui la détruit. Toute la détresse, la dépendance, la peur, se retrouvent dans ces mots qui font froid dans le dos. Sans oublier la femme qui lui a donné la vie, la maman d'Alpha, avec deux hommages dans "Oh Mama" et "Maman J'arrive". Comme tout bon opus de rap, "Il était une fois..." se termine par le 16ème et dernier titre, l'épilogue "Doutes".

Black M a réussi avec "Il était une fois..." à nous faire partager un univers plus riche en émotions, plus authentique, sur tout ce qui fait sa vie, son expérience, sa famille, son enfance. Chaque son ouvre une fenêtre sur un monde parfois drôle, parfois tragique, sans cesser de nous surprendre, grâce à des collaborations côté production et écriture avec Vianney, Disiz, mais aussi les fidèles Maska, Barack Adama, Abou Tall. Un album résolument novateur, revisitant les codes du rap avec sensibilité et savoir-faire...

Album "Il était une fois..." de Black M Wati B/Sony Music/RCA 16 titres 2019

Voir les commentaires

Album "Collection 2003-2019" de Grand Corps Malade Anouche Productions 2019

Publié le par Annie et Kristel

Deux ans après l'émouvant "Patients", récemment diffusé sur France 3, co-réalisé par Mehdi Idir et Grand Corps Malade, adapté du livre éponyme de ce dernier, dont nous vous avions déjà parlé sur notre blog, le duo gagnant est de retour avec "La Vie Scolaire", leur second film, qui dépeint le quotidien difficile de Samia, jeune CPE novice, dans un collège de Saint Denis. Le long-métrage cartonne en salles puisqu'il est actuellement numéro 1 du box office, et ce depuis le début de son exploitation.

Vous pourrez d'ailleurs découvrir à la fin de cet article le clip touchant du single "Je viens de là", issu de la BOF de "La Vie Scolaire", réalisé par le fidèle Mehdi Idir, tourné dans le quartier Le Franc-Moisin, avec les acteurs du film. Un texte percutant, qui nous touche, la banlieue étant également notre quotidien, et l'objet de nombreux préjugés, fondés ou non, contre lesquels on doit lutter. Certes, la vie n'y est pas toujours facile, mais elle n'est pas non plus aussi sombre que certains le prétendent, et cela que l'on soit originaire du 93 ou du 95, comme nous. C'est ce qu'évoque avec justesse "Je viens de là", chanson de générique du film, par ailleurs réinterprétation d'un titre déjà existant de Grand Corps Malade.

A l'occasion de cette actualité, Grand Corps Malade s'est penché sur sa carrière et nous propose un double album "Collection 2003-2019" regroupant des sons tirés de ses albums studios, rétrospective de ses titres phares, ainsi que des inédits et des versions live pour le premier comme "J'suis pas rentré", le second étant également axé sur ses plus beaux duos, avec aussi côté raretés "Cassiopée", son tout premier texte mis en musique. 

Outre la nouvelle version de "Je viens de là", citons des feats avec Anna Kova "Espoir adapté" pour "Patients", Kery James et Oxmo Puccino avec "A la recherche", Francis Cabrel "La traversée", Richard Bohringer "Course contre la honte", le regretté Charles Aznavour "Tu es donc j'apprends" ou encore Véronique Sanson avec "Face B". A travers ces titres, nous retrouvons la passion des mots qui caractérise Grand Corps Malade, lui ayant permis de trouver un équilibre dans sa vie et sa voix, inoubliable, reconnaissable entre toutes. Une personnalité que nous apprécions pour sa générosité, sa simplicité et son talent. 

(Crédit photo : Grand Corps Malade présentant son album sur son compte Instagram)

Enfin, notons qu'après un concert au Trianon et trois à la Salle Pleyel, Grand Corps Malade donnera ses dernières représentations parisiennes du Tour du Plan B à l'Olympia les 10, 11 et 12 octobre 2019.

Album "Collection 2003-2019" de Grand Corps Malade 2 CDS Anouche Productions 2019

Voir les commentaires

Film "Music of my life" de Gurinder Chadha 2019

Publié le par Annie et Kristel

La musique de ma vie...

Le 19 juin dernier, en pleine canicule, un SMS nous est parvenu d'Elliott Murphy (auteur/compositeur/interprète et également écrivain/poète), une de nos connaissances, nous informant de sa participation (bien que ne jouant pas dans le film) ce même soir à l'avant-première du long-métrage "Blinded By The Light" de la réalisatrice Gurinder Chadha ("Joue-la comme Beckham") rebaptisé contre toute logique en France "Music Of My Life". Co-organisés par le magazine "Rolling Stone" (version française) et le groupe UGC, cet événement a permis à Elliott Murphy et son fidèle guitariste Olivier Durand d'interpréter dans un cinéma parisien des titres phares de Bruce Springsteen, alias le Boss. Elliott Murphy et Bruce Springsteen: deux potes ayant débuté en même temps, mais dont les carrières ont pris des directions différentes, Elliott ayant préféré poser ses valises en France. Voilà ce qui résume ce lien quasiment fraternel entre les deux musiciens. Le public était sous le charme, également conquis par le film "Music Of My Life" (standing ovation et applaudissements à l'appui), un irrésistible Feel Good Movie autour de l'univers de Bruce Springsteen, justement.

(Crédit photo : Rolling Stone magazine France)

L'histoire : peut-on trouver un sens à sa vie grâce à la musique ? Bien sûr, en particulier lorsqu'il s'agit du légendaire Bruce Springsteen. C'est ce qui va arriver en 1987 à Javed, un jeune homme d'origine pakistanaise passionné par l'écriture, qui, vivant à Luton, petite ville anglaise au difficile climat social, va voir sa morne existence bouleversée quand un ami, Roops, lui fait découvrir Bruce Springsteen. Là, avec ces cassettes, le déclic se produit, la magie opère, en particulier avec "The River". Javed s'identifie immédiatement aux textes qui retranscrivent exactement tout ce qu'il ressent : le racisme dont il est victime, ses déboires sentimentaux, un avenir incertain et une famille trop présente, dominée par un père très conservateur, qui veut lui imposer un destin tout tracé. 

Ces chansons et sa passion pour l'écriture, devenues un refuge, vont l'aider à s'accomplir, trouver sa place et sa propre voie. Javed va même partir sur les traces du Boss. 

Inspiré d'une histoire vraie, celle du journaliste et écrivain Sarfraz Manzoor et de son ami Amolak (Roops dans le film), auteur du livre "Greetings From Bury Park: a memoir", "Music Of My Life" est un long-métrage positif, offrant un message d'espoir, principalement basé sur les titres de Bruce Springsteen, dont les inoubliables "Dancer In The Dark" et "Promised Land", ayant permis au héros de "suivre ses rêves et de devenir écrivain", dixit le vrai Javed (Sarfraz Manzoor), interprété tout en subtilité par le talentueux Viveik Kalra, dont c'est le premier rôle au cinéma, et certainement pas le dernier. 

 (Photo représentant Sarfraz Manzoor et Amolak en périple aux États-Unis sur les pas de leur idole, Bruce Springsteen)

RDV le 11 septembre 2019 pour découvrir "Music Of My Life" en salles.

Film "Music Of My Life" de Gurinder Chadha (2019) avec Viveik Kalra, Kulvinder Ghir, Meera Ganatra

Voir les commentaires

Album "VersuS" de Vitaa et Slimane Universal/Play Two 2019

Publié le par Annie et Kristel

Vitaa et Slimane à l'unisson...

C'est avec impatience et curiosité que nous attendions cet album concept. Le voici enfin dans les bacs et sur notre blog car oui, nous avons eu un coup de cœur pour "VersuS", V pour Vitaa et S pour Slimane, réunis professionnellement par la vie, le destin.

Tout a commencé avec leur single commun "Je te le donne" sorti en 2018, au succès aussi fulgurant qu'inattendu. Au départ, rien ne prédestinait le chemin de ces deux artistes à se croiser : Vitaa, révélée par "A fleur de toi" et bien sûr le cultissime "Confessions nocturnes" en duo avec son amie Diam's, et Slimane, vainqueur de la 5ème saison de "The Voice", devenu auteur/compositeur/interprète incontournable du paysage musical français, n'hésitant pas à prêter son talent pour d'autres chanteurs (M.Pokora, Jenifer). C'est justement grâce à "The Voice" que le projet "VersuS" a pu voir le jour. Pour info, Vitaa et Slimane sont coachs pour "The Voice" et "The Voice Kids" (Belgique).

 Composé de 19 titres, cet opus est porté par les singles clippés "Je te le donne", "VersuS" (l'un de nos préférés, clin d'œil à leurs carrières respectives et à leurs participations dans "The Voice" en tant que coach et candidat), "Ça va ça vient" (un titre positif, plein d'espoir, où Vitaa et Slimane jouent les anges gardiens le temps du clip). "Maëlys", hommage bouleversant à la petite Maëlys De Araujo, disparue tragiquement, et "A fleur de toi", version revisitée, où les voix de Vitaa et Slimane se mêlent à l'unisson, sont d'autres moments forts de l'album. Sans oublier les feats "Fais comme ça" avec Kendji Girac, "Baladé" en duo avec Camille Schenyder et Sola (leurs petites protégées de "The Voice Belgique"), "Hasta La Vista" avec le très discret Gims sur ce son, "On My Skin" feat Camelia Jordana, et "A la vie" avec Amel Bent.

"VersuS" tient toutes ses promesses, alternant émotion, gravité, mais aussi positivité, authenticité, sans temps mort et avec une parfaite unité, grâce à l'osmose artistique entre Vitaa et Slimane, décidément faits pour se rencontrer. Une totale réussite qui caracole en tête des ventes. 

En attendant leur tournée commune "VersuS Tour" qui débutera le 7 mars 2020 (voir le visuel de la tournée ci-dessus), découvrez les 2 clips du duo, "VersuS" et "Ça va ça vient", leur dernier single, à la fin de cet article.

Album "VersuS" de Vitaa et Slimane 19 titres Universal/Play Two 2019

Voir les commentaires

Livre "Un anniversaire au poil" de Sonia Dagotor City Poche 2019

Publié le par Annie et Kristel

Et si une jeune femme se retrouvait dans la peau d'un homme ?

A l'occasion de la sortie en poche ce mois-ci du roman de Sonia Dagotor "Un anniversaire au poil", nous avons eu envie de vous faire découvrir ce récit mêlant fantastique, humour et légèreté. Pour info, Sonia Dagotor est une auteure prolifique, finaliste du Prix des Plumes Francophones, dont l'auto-édition a été un véritable tremplin, avant d'être publiée chez City Editions.

L'histoire : Julie, une jeune femme malchanceuse en amour, se retrouve seule le soir de son trentième anniversaire, avec pour unique compagnie une bouteille de vin. Elle se demande pourquoi cela ne fonctionne jamais avec les hommes. A minuit une, l'heure exacte de sa naissance, Julie décide de faire un vœu en soufflant sur une bougie plantée dans un cupcake: "J'aimerais enfin comprendre les hommes." En se réveillant, elle découvre que son souhait a été exaucé d'une drôle de façon puisqu'elle est désormais dans la peau d'un homme...

"Un anniversaire au poil" est un roman que nous avons lu à sa sortie en 2017 chez City Editions, avec un style que nous apprécions, à la fois surnaturel, drôle, sensible et beaucoup plus profond qu'il n'y paraît. Qui n'a jamais eu envie de savoir ce que le sexe opposé ressentait dans telle ou telle situation ? Sonia Dagotor a su répondre à ces questions d'une manière subtile, respectueuse, tout en évitant les clichés qui auraient pu plomber ce sujet original. Nous suivons Julie dans ses pérégrinations, frôlant parfois l'absurde sans jamais être vulgaire, qui lui permettront de comprendre comment fonctionne un homme. Pourquoi dissimule-t-il ses émotions, ses sentiments derrière une armure ? Pour se protéger ? Par fierté ? Non, cela est à la fois plus simple et plus compliqué. Grâce à ces révélations et à cette vie différente rythmée par les besoins du nouveau corps de Julie qui fonctionne un peu (trop) bien, elle réalisera qu'il suffit simplement d'être à l'écoute et de garder l'esprit ouvert dans les deux sens. Il faut être deux pour s'aimer, même avec nos différences, car elles nous rendent complémentaires. A nous de les accepter.

Un excellent moment de lecture que nous vous recommandons.. 

Livre "Un anniversaire au poil" de Sonia Dagotor City Poche 2019

Voir les commentaires

Livre "Une vie plus belle que mes rêves" de Marilyse Trécourt Éditions Eyrolles 2019

Publié le par Annie et Kristel

Et si derrière chacune de vos blessures se cachait un trésor ?

Souvenez-vous...

Le mois dernier, nous vous avions fait découvrir (si vous ne la connaissiez pas déjà) Marilyse Trécourt et son livre "Vise la lune et au delà !" Cette auteure à l'univers positif revient aujourd'hui avec son nouveau bébé "Une vie plus belle que mes rêves" qui vient tout juste de sortir. Un titre évocateur et poétique qui donne envie d'en savoir plus. Rendez-vous au paragraphe suivant.

L'histoire : Louise se décrit elle-même comme "une mouette croisée avec un poisson rouge". Elle cherche sa voie sans vraiment y parvenir, tout en fuyant les blessures enfouies du passé. Lorsque son dernier CDD n'est pas renouvelé, Louise envisage sans grande conviction ni projet précis de retrouver un travail afin de rassurer ses parents et son compagnon Sam. Heureusement, sa meilleure amie Claire l'incite à avoir davantage d'ambition. Encouragée par ses conseils et son enthousiasme, Louise se détourne de sa recherche d'emploi pour renouer avec sa véritable passion depuis l'enfance, le dessin. Lors d'une nuit de transe et de création surgit de ses mains une œuvre étrange représentant une femme tenant un mystérieux coffret. Son destin en sera alors bouleversé...

Nous avons été totalement conquises par l'écriture et le style de Marilyse Trécourt, que nous retrouvons avec plaisir dans "Une vie plus belle que mes rêves". Cette fois-ci, l'auteure évoque avec plus de gravité la difficulté de trouver sa place dans notre société, le chômage, le mal-être, le courage de choisir sa voie, en l'occurrence ici le dessin et la création artistique, quitte à sortir de sa zone de confort. La désapprobation des proches ne comprenant pas ce changement radical est également un sujet abordé. Le rêve y est présenté comme un monde parallèle à l'image de notre inconscient, que nous devons écouter. Tout est lié, rien n'arrive par hasard. La résurgence d'anciens souvenirs, trop longtemps refoulés, de non-dits par peur du conflit, de décevoir, sont des problèmes récurrents pour Louise, incomprise par Sam et ses parents, auxquels elle ne peut se confier, pour les ménager. Grâce à un important travail d'introspection, notre héroïne parviendra à surmonter ces obstacles, à devenir elle-même, sans faux-semblants et à enfin avoir une vie, sa vie, guidée par ses désirs et ses rêves. 

Retrouver confiance en soi et oser affronter ses peurs, telle est la promesse de ce livre qui vous permettra de passer un bon moment en compagnie de Louise et pourquoi pas, de transformer aussi votre vie. 

Livre "Une vie plus belle que mes rêves" de Marilyse Trécourt Éditions Eyrolles 2019

Voir les commentaires

Spectacle "Ghost Le Musical" 2019

Publié le par Annie et Kristel

Entre la vie et l'amour...

"Ghost" est à mi-chemin entre histoire d'amour et thriller surnaturel. Un jeune couple, Molly et Sam, s'installe dans un loft de Brooklyn pour s'y construire un bel avenir. Mais tout s'effondre lorsqu'un soir, au détour d'une ruelle sombre, Sam est mortellement blessé lors d'une rixe, sous les yeux de Molly. Du corps de Sam s'échappe un double fantomatique coincé sur terre parmi les vivants, qui ne se résout pas à quitter l'amour de sa vie. Il comprend que sa disparition n'est pas aussi accidentelle qu'elle peut paraître et qu'un danger plane sur Molly. Par l'intermédiaire d'une fausse médium qui découvre par la même occasion ses véritables pouvoirs, Sam va parvenir à entrer en contact avec Molly, qui ne peut ni le voir ni l'entendre, afin de retrouver son meurtrier et protéger celle qu'il aime...

Inédit en France, "Ghost Le Musical" sera à l'affiche du théâtre Mogador à partir du 26 septembre 2019. Ce spectacle, bien plus qu'une comédie musicale, est évidemment adaptée du célèbre film "Ghost" (1990) avec le regretté Patrick Swayze dans le rôle de Sam, Demi Moore dans celui de Molly et la truculente Whoopi Goldberg en Oda Mae. Impossible pour les mélomanes d'oublier "Unchained Melody". Un plaisir nostalgique et émouvant remis au goût du jour par Bruce Joel Rubin, avec la participation du musicien/producteur Dave Stewart (ex-Eurythmics et bien plus que cela) ainsi que Glen Ballard pour la partie musicale.

Côté casting, nous découvrons Moniek Boersma (Molly), Gregory Benchenafi (Sam) et la comédienne/humoriste Claudia Tagbo (Oda Mae) dans les rôles-titres, pour faire revivre cette merveilleuse histoire d'amour.

Enfin, en attendant cet événement, nous n'avons pas pu résister à l'envie de publier La photo de l'une des scènes cultes de "Ghost". De beaux souvenirs...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>