Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clip "Nothing compares 2 U" (version inédite) Prince 1984/2018

Publié le par Annie et Kristel

"Nothing Compares 2 U" est une superbe chanson que vous connaissez certainement, émouvante, touchante. Mais avant d'être reprise avec succès par Sinead O'Connor en 1990, n'oublions pas que son créateur était le regretté Prince. En effet, il existe une première version inédite, récemment dévoilée, de ce titre signé Prince & The Revolution, datant de l'été 1984. Une pépite musicale qui mérite d'être découverte et partagée pour retrouver l'univers si intense de cet exceptionnel musicien animé par cette flamme, cette passion brûlante. Sa disparition laisse un grand vide. 

Une écoute exclusive de "Nothing Compares 2 U" (1984) est présentée à la fin de cet article pour mieux comparer les deux interprétations, et continuer de faire exister le génie de Prince.

Voir les commentaires

Album "Affranchis" de Sofiane Capitol 2018

Publié le par Annie et Kristel

"Affranchis", le deuxième album de Sofiane, alias Fianso, était attendu avec un certain intérêt. On se souvient qu'il avait fait beaucoup parler de lui avec le tournage du clip de "Toka" en bloquant l'autoroute A3. Mais cette fois-ci, les choses sont différentes avec une référence directe dans le titre de l'opus au film culte "Les affranchis" du grand Martin Scorsese. Ce jeune rappeur propose 15 sons dont les emblématiques "Cramé", "Mistigris" avec Kaaris en feat, "Sa mère", "#JesuispasséchezSO ép.11", "Longue vie" avec Ninho et Hornet La Frappe. Mais surtout, retenons "Arafricain" avec Maître Gims, ce dernier ayant récemment sorti un nouvel opus intitulé "Ceinture noire" comportant le titre "Loup-garou" où figure... Sofiane, album que nous chroniquerons bientôt.

En résumé, Fianso est un artiste urbain. Chaque chanson le prouve, au delà des refrains accrocheurs, des lyrics provoc', d'un flow authentique. On sent le vécu, les galères, le shit, les problèmes avec la police, ses origines dont il est fier, avec toujours cette virilité qui émane de lui tout en accentuant volontairement certains travers. En à peine un an, il a su s'imposer et se faire une place dans le monde du rap, qui est définitivement la poésie de notre temps.  

Album "Affranchis" de Sofiane Capitol 2018

Voir les commentaires

Livres d'Anne Wiazemsky "Une année studieuse" et "Un an après" Folio 2013-2017

Publié le par A & K

Sous les pavés, l'amour...

Anne Wiazemsky, digne petite fille du regretté François Mauriac, a débuté avec Robert Bresson avant de partager la vie de Jean-Luc Godard et de devenir son épouse et sa muse. Tout cinéphile qui se respecte connaît son parcours cinématographique. Pour notre part, nous l'avons redécouverte par le biais de ses romans, en particulier "Une année studieuse" et sa suite "Un an après". Nous souhaitions publier cette chronique plus tôt, mais en raison de la récente disparition d'Anne Wiazemsky et par respect pour sa mémoire ainsi que pour sa famille, nous avons préféré attendre le bon moment. Les 50 ans de Mai 68 et la présence de Jean-Luc Godard au prochain festival de Cannes avec son film "Le livre d'image" dans la sélection officielle, quatre ans après son prix du jury pour "Adieu au langage" et le choix pour l'affiche officielle du même festival d'une superbe photo issue de "Pierrot le fou", déjà de Jean-Luc Godard avec Jean-Paul Belmondo et Anna Karina, constituaient des occasions trop exceptionnelles pour ne pas en parler.

Nous avons dévoré ces deux livres et beaucoup apprécié son écriture fluide, teintée de fraîcheur, d'humour, de sensibilité et surtout d'une grande pudeur. Nous n'avons eu aucun mal à pénétrer dans son univers. "Une année studieuse" revient sur la rencontre d'Anne Wiazemsky avec Jean-Luc Godard par le biais d'une lettre qu'elle lui a envoyée après avoir vu son film "Masculin féminin" où elle lui avouait son amour : "je lui disais encore que j'aimais l'homme qui était derrière, que je l'aimais, lui. J'avais agi sans réaliser la portée de certains mots." De très belles phrases dont nous avons voulu vous faire part. Leur relation, leur mariage, leur vie de jeune couple dans un Paris encore tranquille, Saint-Germain-des-Prés, un quartier mythique que nous apprécions, forment un ensemble afin de voir une facette méconnue et plus intime de Jean-Luc Godard, un homme-enfant, complexe, amoureux, jaloux.

"Un an après", récemment adapté au cinéma sous le titre "Le redoutable" par Michel Hazanavicius (The Artist) évoque quand à lui Mai 68, la révolte des étudiants, les manifestations et leurs nombreux débordements, parfaitement restitués pour ceux qui ont connu ou souhaitant découvrir cette époque troublée qui a ouvert la porte à une autre France. Il y a eu clairement un avant et un après, tout comme la relation d'Anne et Jean-Luc qui va lentement mais sûrement se déliter en raison du caractère difficile et exigeant de ce dernier, jusqu'à atteindre le point de non-retour.

Un agréable moment de lecture que nous vous recommandons.

Anne Wiazemsky "Une année studieuse" et "Un an après" Folio 2013/2017

Voir les commentaires

Livre "Hérodias et le porteur de lumière: Epopées Avaloniennes" Tome 2 de Sara Greem Éditions du 38

Publié le par A & K

Merci à Sara Greem et aux Éditions du 38 pour le SP

Conquises par le premier tome des Épopées Avaloniennes dont nous avions récemment fait la chronique, nous avons replongé avec plaisir dans cette suite à l'univers et aux personnages toujours aussi complexes, envoûtants, mystérieux. L'heroïne Hérodias doit rester plus forte que jamais malgré les épreuves, envers et contre tout, en suivant sa quête: la recherche de la porte du Royaume des fées et de sa reine Titania, dont l'aide serait essentielle pour sauver Avalon mais également, d'une certaine manière, un être qui lui est très cher. Pour cela, il lui faudra se rendre à la Cité d'Ys et rencontrer la princesse Dahud car elle est la seule à savoir où se trouve cette fameuse porte. Accompagnée d'Adalrik, guerrier dans l'âme, le moine Cadoc dont Hérodias et Adalrik se méfient, tout comme Goulven, tiraillé entre deux croyances et Hermès, le voyage va s'avérer aussi surprenant que difficile. En qui avoir confiance dans un climat d'une telle tension, y compris dans son propre camp, au delà des disputes ? Là est toute la question. Il faut dire que l'enjeu est de taille, à savoir préserver la croyance aux anciens Dieux en danger à cause de ce combat menés par les Chrétiens, sur ordre de Gwenolé, alliés à la magie d'Azgor. Ils sèment la terreur.

Hérodias et ses compagnons de route ne sont donc pas au bout de leur peine. Ils croisent ainsi le seigneur Mordred, jumeau de Goulven et fils de Morgane, converti au christianisme. Celui-ci a tué son père, le roi Arthur et il est difficile de savoir si il est fiable ou non. 

Nous vous laissons le soin de découvrir ce monde foisonnant de rebondissements, d'amour, de vie, de mort, de sang, de magie et de bien plus encore. Sara Greem, une auteure d'une grande générosité. Il suffit de lire ses romans pour comprendre qu'elle y met beaucoup d'elle, son essence même, sa propre foi en tant que Druidesse. La magie émane littéralement d'elle, et  cette positivité, cette luminosité, sont communicatives. C'est le plus beau cadeau qu'elle puisse nous faire. Hérodias, c'est un peu de Sara Greem après tout. Une jeune femme courageuse, au grand cœur.

A suivre avec le tome 3 à venir...

"Hérodias et le porteur de lumière: Épopées Avaloniennes" tome 2 de Sara Greem Éditions du 38 2018

Voir les commentaires

Clip de Cats on Trees "Keep on dancing" 2018

Publié le par A & K

Après avoir chroniqué l'excellent album de Cats on Trees "Neon", nous avons eu envie de vous faire partager le clip de leur premier extrait "Keep on dancing" à la mélodie douce et entêtante. Un univers coloré et un peu rétro...

Par ailleurs, Cats on Trees, en tournée dans toute la France, se produira le 16 mai 2018 à la Cigale (Paris). Une excellente occasion de les (re) découvrir en live.

Voir les commentaires

Clip "AIWA" de MC Solaar 2018

Publié le par Annie et Kristel

Plongez-vous dans le nouveau clip de MC Solaar, "AIWA", troisième extrait de son excellent album "Géopoétique", que nous avions déjà chroniqué sur notre blog.

Avec "AIWA", Claude MC nous entraîne dans un monde coloré mais également virtuel, une réflexion en musique grâce à un texte toujours aussi pertinent. Une habile façon de souligner qu'en fin de compte notre société n'est qu'apparence...

Voir les commentaires

Album "Revival" d'Eminem Polydor/Universal 2017

Publié le par Annie et Kristel

Eminem est un grand nom du rap US dont nous suivons la carrière depuis longtemps. Son absence un peu trop longue était une raison supplémentaire d'attendre son nouvel opus (le 9ème pour être précises) avec impatience. Sincèrement, nous n'avons pas été déçues, et sa place de numéro 1 au Billboard pour la 8ème fois consécutive en est la preuve. "Revival" est l'album de la maturité.

Cependant, nous avons été choquées de lire que certains chroniqueurs le considéraient comme déjà trop vieux (il n'a que 45 ans), moins inspiré, davantage tourné vers le commercial, plus proche de la variété, à la production plus grandiloquente. Il faut dire qu'avec des samples comme celui de "I Love Rock'n'Roll" de Joan Jett sur "Remind Me" ou "Zombie" des Cranberries sur "In Your Head", les fans de la première heure peuvent être surpris, tout comme ses duos notamment avec Beyoncé sur 'Walk On Water", Pink avec "Need Me", le très prolifique Ed Sheeran sur "River" (dont vous pourrez retrouver le clip mêlant habilement séquences façon télé-réalité et musicales à la fin de cette chronique), un son puissant, aux sonorités pop, plus douces et bienvenues mais où l'on reconnaît cependant la rage d'Eminem pour nous conter un triangle amoureux voué à l'échec, métaphore de ses problèmes conjugaux, son mal-être, ses angoisses. Autre titre intéressant quoique déroutant, "Like Home" avec Alicia Keys qui assure le refrain, un titre définitivement anti-Trump. Car le rappeur sait brouiller les pistes comme en témoigne aussi le son clippé assez violent tout en restant supportable "Framed" (que vous pourrez également visionner à l'issue de cet article) où il renoue avec sa verve, ici en mode "Kim". Est-il fou ou victime d'hallucinations ? Difficile de le savoir. Mais cela prouve qu'Eminem sait surprendre et se renouveler, comme il a pu le faire dans le passé avec Rihanna, une collaboration aussi étonnante qu'efficace. "Offenfed" est également à découvrir. 

Son flow, sa plume acerbe et enflammée sont intacts, son intégrité également quand on voit sa prise de position très courageuse contre Donald Trump. Slim Shady est toujours là avec sa personnalité complexe, fascinante, et c'est une excellente nouvelle. Même si certains fans le trouvent décevant et le considèrent comme un album mineur, nous préférons nous concentrer sur les aspects positifs de ce retour. 

Album "Revival" d'Eminem Polydor/Universal 2017

Voir les commentaires

Exposition "Les Hollandais à Paris, 1789-1914" au Petit Palais Paris 2018

Publié le par Annie et Kristel

Une exposition à ne pas manquer...

"Les Hollandais à Paris, 1789-1914" est une exposition au concept novateur dont la particularité est de se concentrer sur les œuvres des peintres hollandais installés dans la Ville lumière, à commencer par l'emblématique Vincent Van Gogh, artiste brillant au funeste destin.

Exposition "Les Hollandais à Paris, 1789-1914" au Petit Palais Paris Du 6 février au 13 mai 2018

Voir les commentaires

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Publié le par Annie et Kristel

Aujourd'hui, nous avons eu envie de vous faire découvrir, si vous ne la connaissez pas encore, l'éphémère série "Vinyl", au premier abord très prometteuse. Signée HBO, ce qui est déjà un gage de qualité, elle était également produite par le grand Martin Scorsese et Terence Winter, déjà à l'origine de la brillante saga télévisée "Boardwalk Empire" mais aussi Mick Jagger, le charismatique leader du légendaire groupe Rolling Stones. Malgré le fait qu'elle date de 2016, "Vinyl" est devenue, par la force des choses, une série culte à sa façon. 

L'histoire en elle-même, le parcours, dans les années 70, de Richie Funestra (Bobby Cannavale, parfait), producteur de musique en pleine crise existentielle, qui fait tout pour tenter de sauver son label agonisant en lui insufflant du sang neuf avec de nouveaux artistes, est intéressante. Richie est dévoré par l'ambition, il est instable et a des problèmes de dépendances (drogue, alcool), ce qui n'est pas pour l'aider dans ses choix. Mais il possède un instinct indéniable pour trouver des musiciens à l'immense potentiel.

Pour tous ceux qui ont connu ou auraient aimé connaître les années 70 et son bouillonnement créatif, notamment musical, cette série est faite pour vous. Elle restitue à merveille une époque qui fourmillait de grands musiciens, d'ailleurs évoqués sous forme d'apparitions clins d'œil comme Led Zeppelin, John Lennon, etc... Les costumes (pattes d'eph', les cheveux longs...), l'univers visuel est respecté. L'esprit sex, drugs and rock'n'roll, depuis toujours lié à la musique et la célébrité, est également présent, par le biais des excès de l'anti-héros, Richie Funestra. La distribution n'est pas en reste avec bien sûr, dans le rôle principal, Bobby Cannavale, révélé par la série "New York 911" et qui depuis a fait du chemin dans le monde du cinéma et des séries (rappelons son apparition dans "Boardwalk Empire"), mais aussi Olivia Wilde (inoubliable Numéro 13 de "Docteur House") qui incarne ici Barbara Beretta, James Jagger, le propre fils de Mick Jagger, époustouflant et si proche de son père dans le rôle de la star montante Kip Stevens, Juno Temple, Jack Quaid, le fils de Meg Ryan et Dennis Quaid, et bien sûr Paul-Ben Victor, qui sera toujours associé à la série "Invisible Man". 

Hélas, malgré d'excellentes critiques lors des premiers épisodes de la série, l'audience a rapidement chuté et ces mêmes critiques sont finalement devenues négatives, entraînant l'annulation de "Vinyl" par HBO alors qu'une seconde saison était initialement prévue. En dépit de quelques longueurs, elle méritait cependant qu'on lui laisse une chance. Dommage, car ce sujet est en général peu évoqué.

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Série "Vinyl" Saison 1 DVD HBO 2016

Voir les commentaires

Album "Neon" de Cats on Trees Tôt ou tard 2018

Publié le par Annie et Kristel

Depuis une dizaine d'années, la pop française utilise l'anglais comme moyen d'expression dans ses chansons, comme Marina Kaye, HollySiz mais aussi le duo Cats On Trees, grâce à un ingénieux mix de piano et de batterie. Respectivement constitué de Nina Goern et Yohan Hennequin, l'univers de Cats On Trees est empreint d'une douce mélancolie, ce que leur nouvel album "Neon" confirme, 5 ans après leur premier opus et les tubes "Sirens Call" et "Jimmy" avec Calogero. Ils ont également su surprendre dans le passé avec des reprises inattendues de "Love you like a love song" de Selena Gomez et le cultissime "Mad World" de Tears for Fears. 

Ce second album, sensible, romantique, propose 10 titres sur les 60 composés à l'origine. A commencer par "Keep On Dancing", leur premier single accompagné d'un clip au ton plus solaire qu'à l'accoutumée. Les titres "Blue", "Bad boy" sont également de futurs tubes en puissance tandis que "Birthday" et "Mama Said" sont davantage dans la retenue. Mais ce serait oublier "Lion", "Black Lips", "If you feel", "Smile"... Bref, difficile de choisir. 

Une chose est certaine : "Neon" illuminera à coup sûr votre écoute...

Album "Neon" de Cats on Trees Tôt ou tard 2018

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 > >>