Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre de Fabrice David "Au pays des barbares" Éditions Plon collection Sang neuf 2018

Publié le par A & K

Merci aux éditions Plon pour le SP et à Fabrice David pour sa confiance.

Quand la grisaille devient noirceur...

"Au pays des barbares" était le roman idéal pour nous permettre d'aborder une catégorie littéraire jusqu'ici jamais évoquée sur notre blog : le polar.

Tout commence à Awoise-Gelle, petite ville sans histoire située dans les Ardennes, proche de la frontière belge. Enfin, sans histoire, cette expression est peut-être erronée. La pluie, la morosité, le vent, la nuit et ses mystères achèvent de planter le décor. Les habitants n'attendent plus grand-chose de leur existence et préfèrent se raccrocher à des bribes de rêve apportées par l'équipe de football locale, le SCAG. Moïse, son supporter numéro 1, ne vit que pour cela, cette étincelle de vie, son emploi à temps partiel dans le magasin Bricoloc n'étant qu'alimentaire. Il partage sa passion dans le bar où il a ses habitudes, L'Ardennais, aux côtés de Jarne, le Belge au passé trouble, le Nîmois originaire du Sud, Étienne le chasseur, sans oublier Torchon, le patron. Des personnages pas toujours très fréquentables. Mais tout bascule lorsque le SCAG, déjà en 5ème division, risque la relégation, la mort du club. Moïse ne peut s'y résoudre. Que peut-il faire pour empêcher cela ? C'est alors que le Nîmois lui souffle une idée qui risque de les conduire à leur perte, entraînant dans leur sillage l'arbitre Jean-Philippe et sa famille. Parallèlement, Magguy et sa compagne Annie n'arrivent pas à surmonter un événement tragique ayant brisé l'équilibre de leur couple. Elles continuent leur vie sans surprise mais le cœur n'y est plus, malgré l'amour qui les unit. Et si tous ces destins étaient finalement liés ?

Fabrice David, l'auteur, est journaliste sur TF1 depuis plus de 20 ans et travaille notamment pour la célèbre émission "Téléfoot". "Au pays des barbares" est son deuxième roman après "L'homme gris". Il nous livre ici une histoire sombre, noire, très noire, ayant pour cadre une certaine France, oubliée de tous, solitaire, désespérée, violente, cruelle, au point de commettre l'irréparable. Fabrice David sait de quoi il parle pour avoir sillonné ces villes, ces zones tristes, ces petits hôtels proches des gares et ses supporters perdant parfois la raison car n'ayant plus d'autre but (c'est le cas de le dire). Un sujet original, audacieux, même si il ne s'agit ici que d'une fiction qui n'est pas à prendre au pied de la lettre. Ce roman est une véritable étude de caractères, de mœurs. L'idée n'est pas de rendre les personnages sympathiques mais authentiques. Certes, ils sont négligés, souvent dangereux, dénués de toute morale pour certains, mais est-ce réellement de leur faute ou simplement le résultat de leurs mauvais choix ?

Pour ceux qui n'aiment pas le foot, pas de souci, il n'est ici qu'un prétexte. L'écriture est alerte, nerveuse, dynamique, sans temps mort. Un style dont l'univers colle à la peau du lecteur, l'enveloppe comme la nuit pour ne plus le quitter avant un long moment. Des mots, des phrases, des parcelles de vies qui hantent les esprits. Un excellent polar...

Livre de Fabrice David "Au pays des barbares" Éditions Plon Collection Sang Neuf 2018

 

Voir les commentaires

Série "Outlander" Saison 3 DVD Sony 2017/2018

Publié le par Annie et Kristel

Comme prévu, voici la chronique de la saison 3 d'Outlander, une série qui, elle aussi, fait partie de nos préférées, avec cette histoire d'amour atypique qui sépare les deux âmes sœurs, Claire et Jamie, de deux cents ans dans le temps. Produite et écrite par Ronald D. Moore, également à l'origine de "Battlestar Galactica" dans un style plus SF, "Outlander" est l'adaptation réussie de l'oeuvre magistrale de la romancière britannique Diana Gabaldon.

Le dernier épisode de la saison précédente s'achevait sur la séparation déchirante de Claire et Jamie, ce dernier l'ayant forcée à fuir la sanglante bataille de Culloden. Dans cette troisième saison, notre héroïne est donc de retour dans sa véritable époque, accueillie par son mari Frank, qui n'a cessé de la chercher pendant deux interminables années où l'espoir de la retrouver s'affaiblissait. Sa joie est de courte durée car Claire n'est plus la même. Son cœur est resté en Ecosse, avec Jamie, qu'elle croit avoir perdu lors de la bataille. De plus, elle attend leur enfant. Comment expliquer cela ? Frank va-t-il accepter cette nouvelle ? Et surtout leur couple en sera-t-il brisé ?

La moitié de la saison sépare par le temps Claire et Jamie qui continuent leurs vies l'un sans l'autre sans jamais cesser de penser l'un à l'autre. Nous n'avons qu'une seule hâte: qu'ils soient de nouveau réunis. Nous avons eu un peu de mal à nous immerger dans les premiers épisodes, qui prenaient beaucoup de temps, peut-être même un peu trop, pour préparer les retrouvailles. Un peu frustrant. Mais ô miracle, au bout de 20 ans d'attente (pour eux, pas pour nous), elles arrivent enfin, plus torrides que jamais, l'occasion de rattraper le temps perdu. Ils devront cependant faire face à de nombreux obstacles dressés par cette longue séparation et ses conséquences, leurs ennemis, et même partir loin, très loin, dans de chaudes contrées (même si Jamie a le mal de mer) où le vaudou règne en maître.

Pour la première fois, "Outlander" se permet de prendre des libertés avec les romans, en éludant certains personnages et événements afin d'alléger une narration intéressante mais trop riche. Rassurez-vous, tous les ingrédients ayant fait le succès de la série sont toujours présents : de magnifiques paysages, du mystère, du surnaturel, de la violence (et oui, il ne s'agit pas d'une bluette), du romantisme et bien sûr, cerise sur le gâteau, de la sensualité justifiée. Après tout, 20 ans, ce n'est pas rien.

Nous attendons avec impatience la quatrième saison dont le tournage s'est déroulé fin 2017. Un beau voyage que nous vous recommandons.

Série "Outlander" Saison 3 DVD Sony 2017/2018

Série "Outlander" Saison 3 DVD Sony 2017/2018

Voir les commentaires

Film "Le redoutable" de Michel Hazanavicius DVD 2017-2018 Studiocanal

Publié le par Annie et Kristel

Souvenez-vous...

Il y a quelques mois, nous vous avions parlé des deux romans de la regrettée Anne Wiazemsky "Une année studieuse" et "Un an après" où elle revenait notamment sur son histoire d'amour avec Jean-Luc Godard. "Le redoutable" est donc l'adaptation du deuxième livre autour de ce thème "Un an après". Nous étions impatientes de découvrir le film de Michel Hazanavicius, un réalisateur qui défie les codes cinématographiques, avec le célèbre "The artist", qui a rencontré le succès international que tout le monde connaît en rendant hommage au cinéma muet. Une véritable prouesse technique en noir et blanc, conforme au cinéma de cette époque, avec son acteur fétiche Jean Dujardin (OSS 117, justement), oscarisé pour ce rôle, et bien sûr la talentueuse Bérénice Béjo, compagne à la ville de Michel Hazanavicius.

Le projet s'annonçait donc intéressant, à un an des 50 ans de Mai 68, un tournant pour l'histoire de la France, au cœur même de ce long-métrage, tout comme l'a été le roman "Le redoutable". Il dépeint l'intense relation entre le grand réalisateur Jean-Luc Godard et la presque débutante Anne Wiazemsky, peut-être finalement un peu trop jeune pour lui, ce dernier se conduisant plus comme un père reprimandant sa fille qu'un conjoint. Au fil du temps, il deviendra exigeant, capricieux, possessif, jaloux mais paradoxalement aussi tendre, amusant. Il finira néanmoins par détruire l'amour sincère d'une jeune femme forcée de s'éloigner pour échapper à son emprise. Au delà de l'histoire d'amour très présente, le conflit de Mai 68 l'est tout autant, et va jouer un rôle toxique dans leur couple. En effet, Jean-Luc (nous nous permettons d'être familières) s'engagera à corps perdu dans cette lutte qui ne le concerne pas vraiment, plus révolutionnaire que les révolutionnaires. Il va, à cause de cela, faire des choix hasardeux et tenir des propos irrespectueux, méprisants, y compris sur son travail de réalisateur, qu'il va dénigrer. Il ira trop loin. C'est finalement la tentative de suicide de Jean-Luc qui sonnera le glas de leur mariage.

Jean-Luc est également bien trop souvent rattrapé par l'ombre de Godard. Même lors de manifestations, des participants l'abordent pour lui dire à quel point ils apprécient ses films, ce qu'il ne semble pas comprendre. Il ne saisit pas l'ampleur, l'impact qu'il a transmis dans ses œuvres à l'image d'A bout de souffle, Pierrot le fou, le Mépris et surtout la Chinoise, qui n'a pas rencontré le succès qu'il attendait. Jean-Luc est à la fois sûr de lui, à la limite de l'égocentrisme et fragile, doutant de tout, de tout le monde à commencer par lui-même, ce qui est probablement sa plus grande faiblesse.

Mais "Le redoutable" est à la base une comédie. Michel Hazanavicius a voulu proposer un film de Godard vu par Michel Hazanavicius. Et oui, c'est surprenant. Bien sûr, le livre est respecté, la reconstitution de cette époque minutieuse. Mais il se permet quelques écarts, comme la demande en mariage plutôt farfelue, les inombrables paires de lunettes cassées, des inscriptions sur les murs de Paris destinées aux spectateurs tout comme certains dialogues face caméra, des répliques et situations cocasses comme lorsque Jean-Luc déclare qu'il n'est pas Godard mais un acteur l'imitant pas trop bien, ainsi que la scène où les deux acteurs principaux apparaissent nus en expliquant ne pas comprendre pourquoi les acteurs tournent nus (oui oui, répétitions nécessaires !) sauf lorsque le scénario le demande ou dans le cas de films X. Un moment vraiment très drôle.

Louis Garrel, fils de Philippe, est époustouflant dans le rôle de Jean-Luc Godard, dont il s'est complètement imprégné, allant jusqu'à reprendre son zozotement et à se raser une partie de la tête pour lui ressembler davantage. Face à lui, Stacy Martin, dont c'est le premier grand rôle, apporte toute sa fraîcheur à Anne Wiazemsky, quoique de façon un peu trop discrète et effacée. Bérénice Béjo compte parmi les amis fidèles du couple, sans oublier l'apparition inattendue du truculent Jean-Pierre Mocky, fidèle à lui-même.

C'est toujours un peu déstabilisant de découvrir une adaptation d'un roman qu'on a aimé, mais celle-ci est vraiment réussie, loin des autres biopics plus traditionnels et moins fantasques. Un véritable hommage au cinéma, et à celui de Jean-Luc Godard en particulier.

Film "Le redoutable" de Michel Hazanavicius DVD 2017-2018 Studiocanal

Film "Le redoutable" de Michel Hazanavicius DVD 2017-2018 Studiocanal

Voir les commentaires

Nouveau clip de Tal "ADN" 2018

Publié le par A & K

Hier, nous avons découvert le dernier clip de Tal "ADN", nouvel extrait de l'album "Juste un rêve". Émotion, c'est ce qui caractérise le mieux cette chanson très personnelle, où Tal met son cœur à nu en devoilant sa plus grande blessure : l'abandon de son père.

"J'ai mal à l'âme, à l'ADN/Mais qu'est-ce que j'dois faire pour que tu m'reviennes ?"

Le clip débute par l'apparition de Tal au piano, suivie d'une alternance d'archives intimes et de reconstitutions qui reviennent sur son enfance et son passé, révélant des moments de bonheur, d'insouciance et de complicité en compagnie de sa famille, où planent l'ombre de son père absent. Heureusement, Tal est une jeune femme forte et courageuse qui a su aller au delà de son chagrin en poursuivant son rêve: vivre de sa passion pour la musique. Tout au long de cette vidéo et en particulier lors de sa conclusion, la chanteuse a les larmes aux yeux, comme si les mots restaient au bord des lèvres. On sent son désarroi qui n'est pas factice ou calculé. Impossible de rester de glace face à cette détresse qui nous submerge à notre tour. Pour info, Tal a longuement hésité avant d'inclure ce titre aux souvenirs bien trop douloureux dans l'album. Elle a finalement décidé de partager cela avec ses fans. Un futur tube au refrain entêtant...

Voir les commentaires

Série "Outlander" Fan Art mais pas que 2018

Publié le par Annie et Kristel

Comme vous l'aurez sans doute remarqué, nous avons récemment inauguré une nouvelle section intitulée "Fan Art mais pas que" qui permet d'annoncer une future chronique, une preview si vous préférez, concernant une série, mais aussi un film, un musicien emblématiques illustrés par un Fan Art. Ce sera notre nouveau rendez-vous.

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous annoncer la future chronique de la saison 3 d'Outlander riche en rebondissements et surprises. Une série comme nous les aimons, avec juste ce qu'il faut de romantisme, d'action, de dépaysement. Nous vous laissons découvrir ces trois illustrations qui symbolisent le mieux cette saga ainsi que le couple phare formé par Claire et Jamie.

A bientôt pour la chronique...

Voir les commentaires

Clip "Thunderclouds" de LSD (avec Labrinth, Sia et Diplo) 2018

Publié le par Annie et Kristel

Pour bien préparer la rentrée, quoi de mieux que de découvrir le nouveau clip du groupe LSD composé du Britannique Labrinth, de l'Australienne Sia qu'on ne présente plus et dont nous suivons la carrière avec intérêt, ainsi que de l'Américain Diplo, membre de Major Lazer, mais aussi DJ, producteur, auteur et rappeur. 

Dans "Thunderclouds", nouvel extrait du futur album à venir en fin d'année, nous retrouvons l'univers coloré, psychédélique de LSD, qui porte décidément très bien son nom. Nous vous avions déjà parlé d'un autre de leurs sons, "Audio". Une surprise est présente dans cette vidéo : le retour de Maddie Ziegler, danseuse et alter-ego de Sia, aujourd'hui âgée de 15 ans, apparue notamment dans "Chandelier" et "Cheap Thrills", portant de nouveau la célèbre perruque bicolore reconnaissable entre toutes.

L'histoire débute avec les membres du groupe en compagnie de Maddie dans une fourgonnette magique, qui, ô miracle, peut voler. En chemin, ils rencontrent un petit nuage polymorphe. De très beaux effets visuels, de la douceur, de la fantaisie. Tout est réuni pour nous faire passer un bon moment musical. A vous de découvrir ce qui s'annonce comme un futur tube...

A noter que cette chanson a été utilisée pour la nouvelle publicité concernant le Samsung Galaxy Note 9.

Voir les commentaires

Album "Souldier" de Jain Columbia 2018

Publié le par Annie et Kristel

Après le très réussi "Zanaka", certifié disque d'or et comportant les tubes "Come", "Makeba" et "Dynabeat", Jain revient en force avec ce deuxième album, "Souldier", en anglais, à l'image d'autres artistes français (HollySiz). Nous l'attendions avec impatience et il s'est révélé à la hauteur de nos attentes.

Nous avions déjà une idée de la future couleur musicale de cet opus grâce au premier extrait "Star", un up-tempo efficace, et surtout "Alright". Pour info, ce dernier a été magnifiquement clippé par Greg & Lio, déjà à l'origine de ses autres singles, mais aussi de ceux d'autres artistes comme Jenifer et bien sûr le fameux "Basique" d'Orelsan pour lequel ils ont remporté le prix du meilleur clip lors des Victoires de la Musique 2018, tout comme cela avait été le cas pour Jain qui avait gagné deux récompenses lors de cette cérémonie en 2017 (meilleur clip avec Greg & Lio et artiste féminine de l'année). Jain possède un style visuel bien à elle entre trompe-l'oeil, voyages clippés, et vêtements spécifiques: petite robe noire à col Claudine au moment de "Zanaka" et plus récemment une combinaison bleue, déclinaison du fameux bleu de travail. Deux tenues signées par la célèbre styliste Agnès B.

Jain a passé avec brio le cap délicat du deuxième album en restant fidèle à son univers empreint de diverses influences, qualifié de pop multiculturelle, positif, frais, dansant, aux inflexions reggae qu'on retrouve dans "Feel it", même si il est également question de sujets plus mélancoliques (la rupture sentimentale avec "Alright"). Une tristesse qui s'explique peut-être par le fait que "Souldier" soit né après la tragique fusillade d'Orlando survenue en 2016. Cependant, l'espoir et l'envie d'aller de l'avant sont toujours intacts, tout comme les incursions orientales ("Abu Dhabi"). Par ailleurs, une surprise de taille attend l'auditeur avec le surprenant sample du thème de l'animé "L'inspecteur Gadget" sur "Inspecta", aux sonorités plus hip-hop, dont elle rêvait depuis longtemps. Son timbre de voix, son côté citoyenne du monde assumé, sa discrétion, son enthousiasme communicatif, son énergie qu'elle transmet sur scène, la rendent sympathique, accessible. C'est tout cela que nous apportent les 10 titres de cet album solaire qui passe bien trop vite et s'achève par "Souldier", justement.

Une écoute que nous ne pouvons que vous conseiller en attendant, peut-être, un futur opus en français.

Album "Souldier" de Jain Columbia 2018

Voir les commentaires

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

Publié le par A & K

Comme prévu, mais avec un peu de retard, voici la chronique de l'excellente série "Supernatural", qui affiche un record de longévité depuis sa création en 2005 puisqu'elle en est déjà à sa 14ème saison à venir. La saison 12, composée de 23 épisodes, est quand à elle, récemment sortie en DVD, notamment en France.

Sam et Dean (Jared Padalecki et Jensen Ackles), les frères Winchester, reprennent du service à bord de leur superbe Impala pour combattre de nouveau le mal sous toutes ses formes. Dans la saison 11, nous les avions laissé face à l'Obscurité, une terrible menace. A présent, c'est Lucifer himself (Mark Pellegrino de "Lost") qu'il faudra combattre aux côtés de leur maman ressuscitée, Mary (et oui, c'est ce que nous aimons dans "Supernatural", personne ne meurt jamais vraiment, enfin presque) et le fidèle Castiel (Misha Collins), le Columbo angélique. Sans oublier le facétieux, ambigu Crowley (Mark Sheppard) et les redoutables Hommes de Lettres Britanniques, qui vont leur donner du fil à retordre.

Dès le premier épisode, le ton est donné. L'heure est grave et le temps compté, ce qui explique un humour beaucoup moins présent que dans les précédentes saisons. Cependant, des détails amusants viennent alléger l'atmosphère, à l'image de la présence du musicien/acteur Rick Sprinfield au générique de trois épisodes dans le rôle d'une rock star, Vince Vincente, possédée par Lucifer, qui souhaite profiter de la célébrité de son hôte pour faire tout ce qu'il veut et tuer les fans de celui-ci. Le n°12 rend hommage à l'univers de Quentin Tarantino ("Reservoir Dogs", "Pulp Fiction"). Le n°15 est l'occasion de faire un petit clin d'œil à la série "The Walking Dead" et bien sûr au personnage de Negan et sa célèbre batte Lucille, dont il est inséparable, incarné par Jeffrey Dean Morgan, inoubliable John Winchester, papa de Sam et Dean, illustre chasseur, disparu prématurément mais toujours aussi présent. Au début de l'épisode, Dean revient de mission avec une batte de baseball entourée de barbelés, copie conforme de Lucille, en déclarant que leur père l'adorait. Le titre original du n°18 est une allusion à la chanson éponyme du groupe de metal Metallica. Sam et Dean y officient en tant qu'agents du FBI Stark et Martel, en référence aux familles respectives de Game Of Thrones.

C'est toujours avec plaisir que nous retrouvons l'univers si particulier et original de "Supernatural". Cependant, le retour de Mary (Samantha Smith) était une fausse bonne idée, perturbant ainsi l'équilibre des deux frères, tourmentés par l'attitude et le rejet de leur mère n'arrivant pas à s'intégrer dans cette nouvelle vie qui sera de courte durée. Le comportement, l'hésitation de Castiel pour choisir son camp, notamment lorsqu'il sera question d'éliminer le fils de Lucifer, dérange aussi un peu. Comment hésiter entre le bien et le mal, alors que le choix semble évident, du moins pour nous ? Peut-être l'influence maléfique affectant son jugement ? Mais surtout, l'omniprésence de Rowena, mère de Crowley (et oui, même lui a une maman !) a quelque chose de troublant, même si Ruth Connell est parfaite dans ce rôle. Le problème sera de toute façon résolu en fin de saison. Paradoxalement, l'absence de Bobby se fait cruellement sentir, même si il apparaît dans le dernier épisode de la saison, où l'apocalypse est plus que jamais présente.

Malgré ces infimes points négatifs, "Supernatural" demeure pour nous une très bonne série à laquelle nous restons fidèles.

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

 

 

Série "Supernatural" Saison 12 Warner DVD 2017/2018

Voir les commentaires

Nouvel album de Damso "Lithopédion" Capitol/Universal 2018 Version CD

Publié le par A & K

Quoi de mieux pour commencer la semaine qu'une petite chronique musicale orientée rap avec le troisième album de Damso, de son véritable nom William Kalubi alias Dems, intitulé "Lithopédion", enregistré à Ixelles, Bruxelles.

Un titre bien énigmatique pour une définition toute simple. En effet, Lithopédion qualifie un fœtus mort et calcifié. Ce choix en lui seul donne le ton de cet opus, plutôt sombre, désabusé et très personnel, peut-être plus dérangeant encore que le célèbre "Ipséité", (son précédent album, dont le titre au terme encore une fois peu utilisé définit le caractère d'une personne, porté par le succès de "Macarena"), à qui il est sans cesse comparé. La pochette de "Lithopédion" n'est pas non plus passée inaperçue puisque certains lui ont trouvé une ressemblance trop évidente avec celle du rappeur anglais Wiley "Evolve or be extinct", à savoir une photo en noir et blanc d'un œil. Interrogé à ce sujet, le graphiste à l'origine du visuel de "Lithopédion", Romain Garcin, se défend en expliquant qu'il ne s'est basé que sur la demande de Damso, pas forcément dans l'idée de plagier. Et après tout, ce qui compte pour nous, c'est le résultat.

Cet album est composé de 17 titres dont "Smog", premier single dont il est extrait. A retenir aussi "Silence" avec Angèle en feat, sœur de Roméo Elvis, compatriote belge de Damso, "Tard la Night", "Festival de Rêves", "William" (comme son prénom), et surtout le fameux "Julien", qui traite du sujet très sensible qu'est la pédophilie et son processus menant un être humain à se sentir sexuellement attiré par des enfants. Difficile à comprendre.

Décidément, rien ne fait peur à Dems qui ne se trouve jamais là où on l'attend. La preuve avec "Maria Maria", un son qu'il a récemment composé et écrit pour... Kendji Girac !!! Une info étonnante et peu connue. Un très bon album qui mérite d'être écouté, voire même réécouté afin de saisir toutes les subtilités de ses textes. Il existe aussi une version Explicit (non censurée) disponible notamment en MP3 proposant 18 titres dont "Ipséité", en référence à son second album.

A noter que Damso sera en tournée à partir du 16 novembre 2018 et s'arrêtera à Paris (Accorhotel Arena ou si vous préférez Bercy) le 4 décembre 2018.

Damso "Lithopédion" Capitol/Universal 2018 Version CD

Nouvel album de Damso "Lithopédion" Capitol/Universal 2018 Version CD

Voir les commentaires

Clip "Solo" de Clean Bandit Feat Demi Lovato 2018

Publié le par Annie et Kristel

Gros plan sur le groupe Clean Bandit et leur nouveau single "Solo" en collaboration avec Demi Lovato...

Clean Bandit est un trio anglais originaire de Cambridge découvert par le grand public grâce à "Rather be" (avec la chanteuse Jess Glynne) qui se déroulait au Japon. Nous avons tout de suite adhéré à leur univers électro-pop mélangeant divers instruments de musique, parfois plus classiques. Il est constitué de trois amis de longue date (anciennement quatre), la chanteuse et violoncelliste Grace Chatto, le batteur Luke Patterson et Jack Patterson, aux claviers/basse/voix. Leur particularité et leur force résident aussi dans leurs clips arborant leur logo en filigrane, ainsi qu'un double sens cachant souvent des sujets plus graves par le biais de trompe-l'oeil, comme par exemple "Rockabye" feat Sean Paul et Anne-Marie, qui évoquait le quotidien difficile d'une maman célibataire obligée de faire de la pole dance pour élever son enfant.

Une certaine gravité également présente dans ce nouveau son de Clean Bandit avec Demi Lovato "Solo", extrait de leur album "What is love?" où l'on retrouve d'autres collaborations. Le clip, réalisé par Grace Chatto assistée de Jack Patterson, reste fidèle à cet esprit. Mais le plus étonnant est de constater la différence entre la vidéo qui retrace l'histoire d'une jeune femme campée par Grace Chatto, victime de violences conjugales, qui saura trouver la meilleure solution d'une façon aussi inattendue que colorée, originale, et le texte, plus mélancolique, autour d'une rupture impossible à surmonter pour Demi Lovato qui pose sa voix sur "Solo" et apparaît également dans le clip.

Attendez, ce n'est pas fini. Comme la jeune femme n'arrive pas à oublier l'homme qu'elle aimait, elle préfère désormais les plaisirs solitaires. Oui, c'est bien ce que vous avez compris. N'en demeure pas moins une excellente collaboration, avec ou sans sens caché...

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>