Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Film "Mutafukaz" de Shōjirō Nishimi et Guillaume "Run" Renard Ankama/AB Vidéo DVD 2018/2019

Publié le par Annie et Kristel

Pour notre première chronique de film d'animation, nous avons bien sûr choisi "Mutafukaz" avec pour casting vocal Orelsan (dont le clip "Fantômes" issu de la réédition de son dernier album "Epilogue" vient tout juste d'être mis en ligne sur YouTube), Gringe et Redouanne Harjane dans les rôles respectifs d'Angelino, Vinz et Willy.

L'histoire : Angelino est un jeune homme perdu vivant à Dark Meat City, une cruelle mégalopole écrasée par le soleil bien trop présent de la Californie. Le jour, il livre des pizzas et la nuit, il squatte une misérable chambre d'hôtel avec son coloc Vinz et une armée de cafards qui se sont pris d'amitié pour lui (et oui, c'est possible). Un accident de scooter va bouleverser sa vie en lui faisant croiser la divine Luna, une fille aux cheveux noir de jais qui hantera son esprit. C'est alors que notre héros commence à souffrir de maux de tête et d'étranges hallucinations. Hallucinations, vous dites ? A moins que la vérité soit plus nuancée. De mystérieux hommes en noir le poursuivent, qui permettent à Angelino de comprendre qu'il est leur cible. Mais pourquoi lui ? Sa rencontre avec Luna est-elle vraiment le fruit du hasard ? Quel est le secret des origines d'Angelino ?

Photos ci-dessus de gauche à droite : Shōjirō Nishimi et Guillaume "Run" Renard

Produit par Ankama Animations, "Mutafukaz", l'adaptation de la BD éponyme de Guillaume "Run" Renard, sort des sentiers battus, à mi-chemin entre le manga, l'univers hip-hop US, la culture pop et geek, tout en empruntant beaucoup aux codes des comics, nous faisant oublier qu'il s'agit d'un film d'animation (pour adultes) grâce à un rythme speed où les rebondissements s'enchaînent en faisant également la part belle à l'onirisme, le droit à la différence, et surtout l'écologie. Une véritable leçon d'humanité entre gravité, humour noir et violence savamment dosés. Dès sa création, "Mutafukaz" a été pensé comme un projet international, co-produit en France et au Japon. Avant même sa sortie officielle, le film a voyagé, passant par des festivals dans le monde entier, notamment aux USA où il a choqué quelques spectateurs. N'oublions pas que "Mutafukaz" signifie "Mother Fucker" "Nique ta mère" en francais, ce qui explique qu'il y ait été rebaptisé "MFKZ". Malgré des problèmes de distribution ayant retardé son exploitation cinématographique, le film a finalement réussi à s'imposer et à s'exporter grâce à sa qualité visuelle et cinématographique.

Ci-dessus de gauche à droite : les personnages de "Mutafukaz" Willy, Vinz et Angelino

Porté par la musique de The Toxic Avenger et la participation de Matt Bastard, leader du groupe Skip The Use (sur un titre de la BOF "Grave Of Broken Dreams"), "Mutafukaz" doit aussi énormément au doublage qui donne littéralement vie aux personnages et à leur formidable amitié. La bande de potes formée par Orelsan qu'on ne présente plus (et qui avait déjà doublé l'anime "One Punch Man"), Gringe, à la fois acteur et rappeur (dont l'excellent album "Enfant Lune" vient d'être certifié disque d'or-chronique disponible sur notre blog), et l'humoriste aux multiples facettes Redouanne Harjane (M, meilleur acteur aux Venice Days), est parvenue à nous faire apprécier ces êtres hors du commun : le sensible Angelino qui s'avère plus puissant et redoutable qu'il ne le pense, Vinz à la tête de mort perpétuellement en feu, son meilleur ami toujours là pour l'aider, contrairement à l'amusant et zozotant Willy, plein de bonnes intentions mais pas très courageux. Impossible en les retrouvant tous les trois de ne pas penser à "Comment c'est loin", film chroniqué sur notre blog (Vinz disant à Angelino "Comment j'ai faim", une des répliques de "Comment c'est loin") ou aux Casseurs Flowters (leurs personnages dans la série "Bloqués" et la tête enflammée de Vinz qui n'est pas sans rappeler leur clip "Fais les backs").

Ci-dessus de gauche à droite : Redouanne Harjane, Orelsan et Gringe

A noter également que Féodor Atkine à la riche carrière (la voix française de "Docteur House", c'était lui) et Guillaume "Run" Renard himself viennent compléter ce doublage haut de gamme dans les rôles du méchant Mister K et du commentateur de catch, Mommie et Papy Reggaeton.

"Mutafukaz" a remporté le prix du Jury Jeunes de la région Grand Est et celui de la Meilleure musique originale au festival international du film fantastique de Gérardmer. Des détails qui ne trompent pas pour ce long-métrage que nous vous recommandons.

Film "Mutafukaz" de Shōjirō Nishimi et Guillaume "Run" Renard Ankama/AB Vidéo DVD 2018/2019

Commenter cet article

Christelle Morize 18/11/2019 11:30

Je ne connaissais pas. Très bel article :)

Annie et Kristel 19/11/2019 10:17

N'hésite pas. Derrière ces personnages d'animation se cachent de nombreux et profonds messages. Un film qui mérite qu'on lui laisse sa chance. :) ;)

Christelle Morize 18/11/2019 20:30

De rien, j'essaierai de le regarder, tu m'as donné envie ;)

Annie et Kristel 18/11/2019 15:24

Contentes de t'avoir fait découvrir "Mutafukaz", un film surprenant aux personnages vraiment attachants par le biais de notre article. Merci pour le compliment. :) ;)