Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre "Des cornichons au chocolat" Stéphanie/Philippe Labro J.C. Lattès/Le livre de poche 1983/2007

Publié le par Annie et Kristel

Dans le rétro...

"Des cornichons au chocolat", péché mignon de Stéphanie, 13 ans, vous connaissez ? Ce livre, présenté comme un journal intime, publié en 1983 chez Jean-Claude Lattès, et supervisé par l'auteur Philippe Labro, a été un véritable best-seller. Mais saviez-vous qu'il s'agissait surtout d'une grande imposture littéraire, même si nous sommes ici loin de Romain Gary, alias Émile Ajar, avec son ouvrage "La vie devant soi", qui lui avait permis de se voir attribuer un 2ème prix Goncourt sous cette fausse identité. Mais revenons à Stéphanie...

Nous avons lu "Des cornichons au chocolat" dans les années 90, bien après sa parution. Stéphanie, une jeune parisienne de 13 ans, y dépeint son quotidien, entre le collège qu'elle appelle "La ferme", ses parents peu présents, son chat Garfunkel, ses amies, ses tourments, mais surtout sa solitude et le mal-être qui caractérise l'adolescence. Sans oublier les cornichons au chocolat qu'elle adore dévorer, d'où le titre du livre. Il est très facile de s'identifier à cette jeune fille attachante, sensible, son univers qui oscille entre humour et gravité, ainsi que ses mots, ses tournures de phrases volontairement maladroites afin de préserver la fraîcheur de l'ensemble. Un téléfilm adapté du livre phénomène voit même le jour en 1991, réalisé par Magali Clément, avec notamment le regretté Alain Bashung et Elisabeth Wiener dans la distribution.

"Des cornichons au chocolat" est un livre que nous avons beaucoup aimé. Malgré tout, nous trouvions étrange l'implication de Philippe Labro dans le projet, l'anonymat jalousement gardé de Stéphanie ainsi que ses nombreuses fautes de vocabulaire, tournures de phrases présentes dès les premières pages, comme pour prouver que Stéphanie était bien une jeune fille de 13 ans. Sauf que...

En 2003, Philippe Labro révèle être le seul auteur de cet ouvrage, expliquant que Stéphanie n'avait jamais existé en dehors de sa plume. Il s'est d'ailleurs excusé auprès des nombreuses lectrices qui s'étaient senties proches de l'héroïne, et qui, entre-temps, étaient devenues des femmes, avec de nombreuses interrogations autour de l'identité véritable de l'auteure. Elles se sont senties trahies. Cela a été également notre cas, et il nous a fallu du temps pour accepter cette nouvelle en tant que lectrices. Nous avons finalement pardonné et acheté la réédition de 2007 publiée sous le nom de Philippe Labro, et dans laquelle il explique ce choix, par crainte de manquer de crédibilité au début de sa carrière et "amusement d'avancer masqué, pour parler comme Cocteau". Mais Philippe Labro a ensuite compris, bien après "Des bateaux dans la nuit", publié chez Gallimard, que Stéphanie était en fait la petite sœur de "Manuella" et Clara de "Franz et Clara", respectivement publiés en 1999 et 2006, s'inscrivant ainsi dans une trilogie féminine.

Reste un livre au charme toujours intact, qu'il soit signé Stéphanie ou Philippe Labro...

"Des cornichons au chocolat" de Philippe Labro, paru aux Editions Jean-Claude Lattès, Le livre de Poche pour la présente édition, 2007

Commenter cet article