Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Album de Shaka Ponk "The Evol" Tôt ou Tard/Wagram 2018

Publié le par A & K

Bon d'accord, cet album est sorti en novembre 2017 mais nous venons seulement de l'écouter et n'avons pas pu résister à l'envie de vous en parler.

Shaka Ponk, un étrange nom qui prend sa source lors de la formation du groupe, qui voulait un esprit mêlant rock, électro, métal mâtiné d'un côté bouddhiste. En effet, Shaka est le nom du premier Bouddha, qui signifie aussi prêtre en Malais. Quand à Ponk, il s'agit du nom d'une tribu amérindienne. Sans oublier le mouvement punk (comme le Shake des percussions pour Shaka), ce qui peut ajouter un double sens au patronyme, que chacun peut interpréter comme il le ressent.

Ce groupe aux sonorités américaines (qui chante d'ailleurs principalement en anglais) et à l'énergie débordante, communicative, en particulier lors de mémorables concerts où le leader, Frah, alias François Charon, n'hésite pas à donner de sa personne en se jetant dans la foule, est pourtant bien français. Il est composé de 6 membres, Frah, Mandris, C.C, Ion, Steve, Sam (Samaha Sam, également au chant), ainsi que Goz le singe, la mascotte en images de synthèse qui les suit partout. Ce sixième album, "The Evol", marque avant tout par le choix de sa pochette très controversée (conçue par Frah avec des personnages en 3D) représentant une jeune fille embrassant un singe. Au delà de la provocation qui pourrait être interprétée par certains comme de la zoophilie, on peut au contraire y voir un symbole de tolérance, de mixité chers à Shaka Ponk. Surtout, et c'est l'un des membres du groupe, Steve, qui l'explique lors d'une interview, le nom de l'album est très important. Evol, c'est Love à l'envers, également proche d'evil. La pochette peut donc évoquer l'amour ou le mal et les décisions que l'on doit prendre dans la vie. Survitaminé, cet opus permet de retrouver ce qui fait la force de cette famille (c'est comme cela que les membres se considèrent), pour notre plus grand plaisir, à savoir un son puissant, une production efficace, des mélodies entêtantes qui donnent envie de danser et d'oublier pendant quelques minutes les problèmes du quotidien. Certains titres sont à retenir comme "Wrong Side", "Bunker", "Mysterious Ways" ou le super "Gung Ho", qui a d'ailleurs été le premier extrait à être clippé. Plus surprenant, le son "Slam & Slam'Ed" contient une impro qu'Edouard Baer utilise souvent pour commencer son émission sur Radio Nova "Plus près de toi". Mais surtout, la ballade "Summer Camp" pour laquelle nous avons eu un coup de cœur, amorce une sobriété sans effet de style, qui prouve que Shaka Ponk sait se renouveler et nous surprendre. Ce groupe iconoclaste est de plus bien conscient des problèmes liés à l'environnement et à la sauvegarde de notre planète, ce qui mérite d'être mentionné. Il travaille en effet en étroite collaboration depuis peu avec la fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme. Un geste noble. Enfin, Shaka Ponk, après une Victoire de la musique en 2013 pour leur tournée The Geeks Tour, en a remporté une deuxième en 2018 pour "The Evol" dans la catégorie Meilleur album Rock. 

Si vous aimez la musique puissante, qui vous fera vibrer, "The Evol" est fait pour vous.

 Album de Shaka Ponk "The Evol" 13 titres Tôt ou Tard/Wagram 2017

Album de Shaka Ponk "The Evol" Tôt ou Tard/Wagram 2018

Commenter cet article